Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voeux Noël Nouvel An

  • Champlain Québec Noëls 1635, 1639 religieuses françaises

    Samuel Champlain, né à Bruage, est décédé à Québec le 25 décembre 1635; le 25 décembre 1639 Noël à Québec était célébré par deux nouvelles communautés religieuses, venant de France, arrivées là-bas fin août quelques mois auparavant.

    Lire la suite

  • Joyeux Noël ! Excellent 2008 !

    Bonjour à vous Cher Public lecteur !

    Après plusieurs jours de coupure indépendante de ma volonté, me revoici !

    Ayant fermé les écoutilles, j'ai découvert en refaisant surface moult messages inquiets.

    Dont une lettre de Marie-France, face à un téléphone inerte, laquelle - de retour d'Egypte - dit en quelques lignes ses alarmes et son trouble face à un silence suspect. La voilà prête à m'accueillir si nécessaire tout le temps désiré, me laissant savourer la béatitude du spectacle des Pyrénées enneigées; ou encore - ayant imaginé le pire - décidée à venir près de moi à Paris me porter assistance pour un temps indéterminé, abandonnant à un mari qui a son travail perso la lourde charge d'un vaste potager, d'une roseraie abondante en spécimen rares, de plantes en serre et d'une abondante arche de Noé. Qui peut proposer mieux ? On a beau bien se connaître, j'ai fondu d'émotion.

     

    Devant rester en alerte par la force des choses et pour ne pas être en manque quant à vous, lecteurs et lectrices grâce auxquels par ce blog j'existe et je vis, je vous souhaite à tous - selon les circonstances - des fêtes agréables, religieuses, laïques, en famille, avec amis, autrement, en France, au loin, en mer, sous une yourte, etc...et également une très bonne année 2008, à démarrer dans le plaisir de vivre et de se réaliser pleinement. Avec musique, étoiles, paillettes, baignades, ou givre, neige, soleil, vin chaud à la cannelle pour les grands. Et pour les moins de 18 ans plein de "grasses mat", de jeux, de danse, de gym, de foot, de courses, de télé, de détente, de jouets, de paysages neufs, d'odeurs pénétrantes de forêt, de rêves multiples réalisés à chaque instant du présent quotidien de la vie. 

     

    Pour ne pas être en reste avec les autres calendriers, je souhaire que chacun vienne puiser à ce blog à volonté, encore mieux qu'au Club Méd car sans limitation aucune, sa part de kiff et d'excellente santé tout au long de chaque début d'année dans les mois qui viennent. Et même tout au long des 365 jours nouveaux.

     

    Aux involontaires cumulards qui fêtent également en cette période de trêve l'un son anniversaire, l'autre sa fête, un troisième les deux ( ça arrive !) je propose double à triple ration de joie de vivre.

     

    Le froid de saison de ces jours est sinon normal, du moins de saison. Ce temps va donner des formes et des couleurs aux fraises de mars, renforcer l'éclat vivant des boules de soleil du mimosa de février, gainer de douceur les bourgeons de janvier, exalter les senteurs des jacinthes maquillées en bleue, en rose, en rouge, couleurs qui éclatent sur le vert intense d'où les fleurs jaillissent dès décembre .... Dans un silence bruissant de palpitations, on peut observer la vie ralentie, endormie jusqu'à l'hibernation pour certaines espèces qui traversent ainsi des périodes difficiles. Attention à ne pas casser les coccinelles, fausses mortes englouties sous l'écorce !                                                                             

    Attention à une vie invisible qui reprend souffle et jaillira débridée lo moment venu explosant n chatoiements de couleurs, en échelles cascadeuses (antes) de sons…. Dans la lumière brève de ces jours de décembre les sens aiguisés s'étirent à l'extrême pour savourer les sons, rentrer dans les couleurs, toucher les mouvements, goûter l'humidité, humer des baies, cueillir des brassées de feuilles pour égayer ces jours de passage et palper l'inhabituel de cette période d'harmonie attendue.

    En cette période dite de trêve faites-vous plaisir et faites plaisir autour de vous. N'oubliez pas les isolés que vous connaissez ou le solitaire inconnu que vous croisez. Un sourire, un geste, un rien réchauffent aussi le cœur de l'homme et sont tout aussi nécessaires qu'une soupe chaude et un lieu pour s'abriter.

    A ceux qui n'ont pas comme à ceux qui ont, à ceux qui perdent leur être et leur identité comme à ceux dont l'être est bien vivant, à tous et à toutes distribuons sans compter des bouffées de bonheur !

    Donner du bonheur c'est comme donner un sourire: ça ne coûte rien et la source du bonheur coule constamment avec toujours autant d'abondance.

    Chers lecteurs chères lectrices, je vous salue tous et toutes.

    Très Bon Noël ! Très Bonne Année ! Françoise

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr