Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vivre

  • CLAIRE, passeur de frontières

    Les débuts de l'aviation ne sont pas si lointains.

    Les 1ères étapes de l'aéropostale, émaillées d'imprévus et d'accidents, sont plus proches encore.

    Après les courriers de l'aéropostale à acheminer à tout prix, d'autres usages du plus lourd que l'air ont été développés.

    Grâce à des passeurs de frontières, des hommes et aussi des femmes;

    Plus proche encore , en France, Claire a pu accéder à la chasse, l'aviation de chasse. Sans avoir l'esprit porté vers la guerre mais à titre de prévention et pour le maintien d'une paix toujours fragile, on a besoin de l'aviation de chasse. Avec une de ces forteresses volantes, le tour de France est aussi vite fait qu'une promenade au jardin.

    Tous les "fans" d'espace, de ciel, de rapidité et d'acrobatie aérienne se retrouvent  visage levé, oreilles tendues, regard percutant lors du passage d'un de ces fabuleux engins volants.

    Les qualités exigées par la F1 ((Formule 1) sont aussi celles requises pour le pilotage qérien, avec en plus ce besoin viscéral, cette nécessité de vivre au-dessus de la terre, embarqué souvent très haut en altitude, grignotant les mags du mur du son comme d'autres croquent une praline, avec le besoin et la compagnie d'un certaine solitude.

    Pas pour jouer. Pour surveiller, observer, quadriller.

    Claire? Dans le désordre: courageuse, sympathique, brillante, a pu et a su employer et développer des qualités humaines et des capacités techniques hors pair pour être la 1ère femme à entrer dans le cercle jusque là exclusivement masculin de la chasse.

    Cette réussite est venue en corollaire. Je veux dire qu'on ne devient pas un excellent pilote reconnu parce qu'on veut le devenir mais parce qu'avant tout cela correspond à un rêve profond poursuivi sans relâche. Claire a su vivre ses rêves à fond, seconde après seconde!

    Les collègues masculins ne sont pas forcément des jaloux. Les blocages seraient plutôt le fait d'habitudes sociales, de pratiques culturelles qui ont fait considérer certains métiers comme "masculins" ou "féminins"?

    Ceci en dehors de toute nécessité d'une plus ou moins grande force musculaire.

    Claire a mis en miettes les blocages. Elle a ouvert et tracé le chemin pour elle, puis d'autres derrière elle.

    Passeur de frontières à l'esprit pionnier, elle l'est restée jusqu'au bout. S'accrochant à la vie malgré le cancer brutal qui lui étreignait le corps pour durer assez logntemps jusqu'à ce que son enfantr voit le jour.

    Combat gagné.

    Les 2 hommes de la famille, l'époux et le fils, font face, surmontant la douleur d'une certaine absence pohysique.

    Partie sereine, ses buts atteints, Claire nous aide à garder courage dans les creux de la vague.

    Pensez-y les jeunes !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr

     

  • Connaissance

     

    Citation:

    "La connaissance de soi est une naissance à sa propre lumière, à son propre soleil. L'homme qui se connaît est un homme vivant."

    Marie-Madeleine DAVY

    Réactions? Commentaires ?

     

  • Vivre ses rêves

    Un mois de réflexion, de rencontres, d'avancées, de ruptures, de recommencements…pour atteindre cet équinoxe d'automne 2007 quand l'été plie bagages.

    Pendant ce temps, l'actualité:

     

    * Le papa d'Y… est en vie, non touché par le séisme du 15 août à Lima où il se trouvait. Ouf !

    * Steve Fossett, aventurier génial, est porté disparu depuis le lundi 3 septembre. Homme d'essais couronnés de succès, Steve Fossett est un conquérant de défis personnels grâce à des préparations pointues alliées à une énergie peu commune. Que lui est-il arrivé ? Que se passe-t-il ? On le recherche par air et par Google Earth.

    * Sur une autre registre Gregory Lemarchal, garçon à "la voix d'un ange", a réussi son rêve: chanter pour nous enchanter grâce à un courage sans faille, une organisation méthodique et l'amour d'une famille qui lui a fait confiance.

    Hamilton, Alonso, Massa, Räikkönen, Heidfeldpilotes de Formule 1 cultivent la rigueur pour donner vie à leurs rêves. Derrière le spectacle des bolides qu'ils maîtrisent - prototypes permettant d'améliorer au fil du temps le véhicule de monsieur ou madame tout le monde - derrière le travail des équipes de conception et de maintenance, il y a la conduite au quotidien de ces hommes pour s'assurer un corps en forme, un mental gagnant, bref pour mettre toutes les "chances" de leur côté. C'est un travail de fourmi, jour après jour, de connaissance et de contrôle de soi, d'entraînement, d'observation des autres car on ne roule pas seul lors d'un Grand Prix.

    Comme un pianiste fait ses gammes, une danseuse ses exercices à la barre, et vous les jeunes vos pages de lecture, d'écriture, de calcul et de plein d'autres choses ….les pilotes de F1 font de multiples kilomètres pour apprivoiser à fond les mécaniques qu'ils conduisent; ils exécutent aussi des heures de gymnastique, de course à pied, d'exercices variés, s'astreignant à une hygiène de vie correcte etc… Ils ont tous la même rage de gagner sur eux-mêmes, de bâtir le meilleur avec leurs dons. Si en plus ils arrivent en tête: tant mieux ! sinon tant mieux aussi car ils réussissent leur vie, vivant ce qu'ils aiment, vivant comme ils aiment. Que du bonheur !

    * Et vous ? J'imagine qu'au cœur de votre jardin secret vous faites des choix personnels, vous fixant des buts. Je suis sûre que vous pouvez les atteindre, chacun et chacune à votre manière. Avec du travail certes mais sans peine, votre motivation étant le levier puissant qui balaie tous les obstacles.

    Pensez-y ! Vous êtes une personne, garçon ou fille, qui existe à 100%. Les joies d'enfant, les peines d'enfant, les décision d'enfant sont des inventions.

    Dès votre naissance, ponctuée par le grand saut dans l'espace de la respiration aérienne, vous êtes un être entier avec des joies à 100%, des peines à 100%, des choix à 100% et non pas ces "petites" joies, "petites" peines, "petits" choix accordés du bout des lèvres comme si vous n'existiez pas totalement.

    Fermez l'oreille aux éteignoirs de lumière, aux saboteurs de joie de vivre, aux "noyeurs" d'enthousiasme, aux effaceurs d'inspiration, à tous ceux là qui ont perdu leurs rêves.

    Ces rêves ! moteurs de vie !

    Oubliez le: "Quand tu seras grand !" qui peut freiner ou bloquer votre élan vital. "Grand" vous l'êtes déjà à la mesure des capacités de votre développement, quel que soit votre âge. Un nourrisson est déjà un "grand" à

    100%, un citoyen entier à respecter.

    Osez ! Le temps cascade sans s'arrêter comme l'eau du torrent. Le temps n'attend pas. Et ce temps toujours au galop a besoin de toute votre présence, de toute votre attention, de toute votre disponibilité pour réussir chaque instant. Le temps ne revient pas.

    Pensez-y.

    Osez votre vie !