Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

v.monnier

  • R. MOUTON: vrai politique

    Romain est un être que j'apprécie. Selon l'esprit de ce blog, Romain MOUTON est de ces jeunes  pour qui  la valeur n'attend pas le nombre des années.196259041.jpg
    Par pur hasard, l'article sur Romain fait immédiatement  suite à un billet  concernant un garçon de la même génération, à la même détermination, bref de la même trempe et qui vit, lui, animé par et pour  la musique.
    Tous les deux vivent et tracent intelligemment leur  route, selon leur  vocation et leur  ressenti, toujours attentifs aux autres. 

    Romain,  j'en atteste,  porte en lui clarté, détermination, écoute et vit le parcours qu'il s'est choisi, celui de la politique, celui de la gestion des choses de la Cité au sens premier du terme, selon le propos  grec.
    Je laisse au journaliste signataire de l'article rapporté ci-dessous la responsabilité de la présentation du  parcours de Romain MOUTON et de ses propos.
    Pour moi, à la fois immergée parmi les moins de 18 ans et attentive à ceux qui ont passé depuis peu cette barre repère, Romain arrive concrètement et  brillamment là où il en est en raison de qualités de base, retrouvées chez tous les jeunes comme lui qui réalisent leur vocation ou leurs rêves.
    Pour cela,  pour se réaliser en vivant heureux il importe d'être " pragmatique"  autrement dit:
    1.  savoir le but de sa vie, ce qui nous anime
    2.  se donner les moyens pour atteindre ce but ou les objectifs fixés
    3.  ne pas compter les heures d'un travail quasi continu

    A partir de ces 3 points, la vie sur les autres plans s'organise tout natuellement, "boostée" par un équilibre lié à un "esprit sain dans un corps sain" - côté physique Romain pratique notamment la course, activité possible où que l'on soit,  gratuite et qui permet de courrir ensemble en esprit de participation et de convivialité !

    La gestion de la chose publique est  ce qui fait battre le coeur de la vie publique de Romain. Ce garçon a dans sa besace perso.  tout l'indispensable pour bien vivre, minute après minute, la vie qui lui  plaît, pour laquelle il se sent fait et  qu'il a su choisir. Cet indispensable nécessaire est  fait par les  qualités innées dont Romain dispose et  qui l'aident dans  ce parcours: une écoute et une attention à tous et toutes, une diponibilité constante, une communication sans faille, un sens intuitif de la conduite de groupe et  une bonne humeur spontanée... ça aide !  Souple sans être mou, ferme sans être cassant Romain sait proposer des pistes à suivre sans qu'il ait besoin de les imposer. Et, très important, il ne pratique pas la langue de bois.

    Non  produit de l'ENA,  Romain MOUTON n'a pas un parcours dit "classique". Ce qui montre bien que rien n'est pré-décidé. Ce qui montre que tout est possible à qui en a la détermination et s'en donne les moyens, balayant les obstacles, ayant avant tout une foi en soi-même chevillée à l'être.
    Je le dis et je le répète: personne ne vient chercher les jeunes. Aussi est-ce à eux d'y aller, d'en vouloir, de ne pas fléchir ou faiblir en détermination. Il faut saisir dans l'instant les opportunités. Il peut y avoir une seconde chance. Mais il n'y a jamais une deuxième fois identique à la première. Vigilance, donc , les jeunes ! 

    Romain sait sa chance de fréquenter au quotidien les 2 personnes talentueuses que sont Rachida DATI et Yves JEGO. C'est 3 que je devrais dire car il y a aussi le Président de la République, Nicolas SARKOZY.

    A ceux - il y a toujours des grincheux ! -qui diront qu'il n'y a pas des postes de députés ou de sénateurs pour tous  je répondrai que tous n'ont pas, évidemment, vocation pour cela. Mais chacun a vocation à "kiffer" son parcours,  à durer dans le temps, à être heureux en étant soi-même tout simplement, cela  sans souhaiter pour autant être exposé sur la place publique.

    Pour en revenir à Romain MOUTON en particulier,  ce jeune est  bon  politique, attentif à chacun, unifiant, dirigeant, conduisant, entraînant.  Membre de l'UMP, c'est un acteur  fiable de ce parti comme je le vois sur le terrain depuis 7 mois.

    Les lignes ci-après, qui concernent Romain MOUTON, sont extraites d'un article de Vincent MONNIER,  paru dans le Nouvel Observateur du 10-16 avril 2008, ps. 56-57.
    Outre Romain MOUTON, l'article trace le parcours de Marie-Laure HAREL, 23 ans, benjamine de l'Elysée et responsable des déplacements.  Mais c'est Romain que je connais. Que je rencontre régulièrement le vendredi soir, lors d'une réunion hebdomadaire.
    Comme il est dit Romain MOUTON,  24 ans,  est responsable des "Jeunes avec Rachida Dati".  Outre  son  poste de conseiller spécial auprès d'Yves Jégo,  ministre de l'Outre Mer après avoir occupé un poste d'attaché parlementaire.
    Voici ce que rapporte Vincent Monnier:

        " Il ne  peut pas s'en empêcher. Installé dos au téléviseur branché sur iTélé, Romain MOUTONN répond aux questions en guettant le reflet de l'écran dans la porte-fenêtre. Dès que la silhouette d'un politique se dessine, il laisse sa phrase en suspend, se retourne, tend l'oreille. Puis il reprend la conversation là où il l'avait laissée. On peut être très sérieux quand on a 24 ans. Romain Mouton, ex-attaché parlementaire, est aujourd'hui  conseiller spécial auprès d'Yves Jégo, ministre de l'Outre-Mer. "Numéro trois du ministère en quelque sorte", précise Mouton.  Lors des municipales, il était aussi le co-directeur de campagne de Rachida Dati. "Numéro deux de l'équipe", indique ce passionné de chiffres et de rang.
          Une ascension express pour un jeune homme pressé. Dernier appelé d'une promotion biberon qui a investi les ministères avant l'arrivée de Nicolas Sarkozy. Leurs copains brûlent leur jeunesse, eux brûlent les étapes.  A l'instar de leur mentor,  maire de Neuilly à 28 ans. Le responsable de la veille internet, Nicolas Princen, normalien passé ensuite par HEC, affiche 24 printemps. Le même âge qu'Alexandra de La Brosse, attachée de presse du président. Quant à la plume de Lagarde, l'écrivain Gaspard Koenig, né en 1982,  il n'a jamais connu Giscard au pouvoir. Franc-parler, ambition décomplexée, bonne dose de culot: minorité visible, ces jeunes premiers détonnent dans un univers dominé par les énarques. Et font grincer les dents: "Ils font baisser la moyenne d'âge et le niveau", peste un conseiller.
         Le jeunisme aurait-il remplacé  le droit d'aînesse? "Je me sens légitime car je travaille sans relâche", rétorque Romain Mouton.  Ses parents - un père, chef  d'entreprise; une mère, assistante de diretion  - n'ont jamais voté.  Lui s'est engagé à l'UMP dès sa majorité. "La politique, j'ai ça dans les tripes. J'avais 11 ans quand Chirac a été élu pour la première fois.  Je m'en souviens encore: j'étais le seul de ma famille devant la télé au soir du second tour." Il monte vite en graine et en grade: responsable universitaire à Nice, responsable départemental des jeunes UMP puis collaborateur de Christian Estrosi. Sous les ors de la République,  son parcours  tranche avec les pedigrees habituels: il a été public relations pour un restaurant en vogue d'Aix-en-Provence, chargé de clientèle pour une boîte de textile à Londres. Il est diplômé de Sup de Pub, une anonympe école de communication. Pas le genre de cursus qui vous prédestine à gérer les foucades de Gaston Flosse où les coups  d'Etat annuels aux Comores. "Les diplômes ne font pas les  carrières. Il y a beaucoup de têtes bien pleines mais pas toujours bien faites." Va pour les diplômes. Quant aux  idées ? Le gaullisme ? Le chiraquisme ? "S'enfermer dans une tradition, c'est la meilleure façon de ne pas avancer", dit-il.  Alors, pour avancer, Romain  voyage  léger: "Je ne suis pas un idéologue. Je suis un pragmatique. Libéral mais pragmatique. Comme Sarkozy."
        La valeur n'attend pas le nombre des années. L'ambition non plus. Selon les interviews, Marie-Laure Harel, 23 ans, dit vouloir être ministre ou sénatrice." (la suite et la  fin de l'article concerne exclusivement Marie-Laure Harel).

    Cet article est présenté comme suit:
    "J'avais 11 ans quand Chirac a été élu...."
    Bébé Sarko, bébé requin
    Pragmatiques, libéraux et pressés: ils sont aujourd'hui dans les cabinets ministériels.
    Comme quoi l'ambition comme le talent, n'attend pas le nombre des années....

    Je laisse les lecteurs de ce blog en tête à tête avec cet article du Nouvel  Obs. dont le mérite principal est de parler de Romain Mouton en tant que jeune.

    Sur le plan personnel, c'est  avec les dires de Romain Mouton cités dans l'article que  je suis en accord à 100%.

    Romain est un exemple, les jeunes !

    Vous le rejoignez sur son blog: Romain MOUTON, lequel indique son adresse: contact@romainmouton.fr

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr