Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

université

  • Le fantôme de Maître Guillemin: E.Brisou-Pellen

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez, non classés pour l'instant en alphabétique 

     

    Après "Le perroquet qui bégayait" d’Alfred HITCHCOCK, présenté sur ce blog le 11.2.2008 par un de vos pairs, un garçon de 10 ans, voici par le même jeune un autre ouvrage.

     

    « Je vous présente  Le fantôme de Maître Guillemin, d’Evelyne BRISOU-PELLEN, en collection Folio junior de type policier aventure.

     

    Le personnage principal est couv-maitreguillemin2008.jpgMartin qui a 12 ans bis couteau couv-guillemin.jpget est étudiant à l’Université de Nantes au XV ème  siècle vers 1481.

    L’histoire commence à la rentrée. Martin est jeté dans l’escalier par des grands car il est nouveau. Le lendemain l’un d’eux, Guillaume, est trouvé hors du collège, assassiné.

    Puis c’est le tour de François et ensuite celui de Pierre.

    Ces 3 garçons occupaient la même chambre. Tous les 3 étudiaient la médecine. Tous les 3 et Martin ont surpris un secret…

    Martin prend peur. Est-il menacé ?

     

    Pourquoi ? Et qui agit ? Est-ce le fantôme de Maître Guillemin décédé, mais grâce à qui les élèves peuvent étudier gratuitement ?

    L’assassin est-il un étudiant ? un adulte ?

     

    Ce livre a 167 pages et 15 chapitres.

     

    J’ai aimé ce livre car j’aime cette histoire.

     

    Je vous ai présenté Le fantôme de Maître Guillemin. »

     

    Comme pour le livre d’Alfred HITCHCOCK je vous recommande la lecture palpitante  de cet ouvrage d’Evelyne BRISOU-PELLEN intelligemment  illustré d’une carte de Nantes – ce que les amoureux et connaisseurs de Nantes apprécieront !

    Les plus jeunes, passionnés d’Histoire, pourront se faire lire ce récit  d’une époque où il n’y avait pas besoin de dispense d’âge pour accéder à l’université ; il suffisait de disposer du niveau nécessaire dûment attesté. Ce qui est le cas de Martin qui quitte ainsi pour Nantes l’orphelinat d’Angers où il a grandi .

    En images, vous voyez 2 couvertures différentes qui illustrent bien le sujet.

    Profitez bien des vacances d'été pour savourez ce livre, grands et petits !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr