Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

solstice été

  • Eté, grippe, lapins

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    Pas de liste à la Prévert. Trois pensées passant par là : le jour le plus long, l’état de la nouvelle grippe et deux lapins géants.

    piano09.06.21 001.jpg 

    Le solstice d’été accueille une lumière large qui s’étale, langoureusement, paisiblement, sur une durée d’heures maximales, là où je vis habituellement. Jour unique de l’année, qui ne repassera jamais. Comme les autres jours, certes, mais avec cette petite touche d’avant les migrations de certains pour les vacances d’été. Qui n’ont rien d’obligatoire d’ailleurs. Qui peuvent aussi être une halte bienheureuse pour ceux qui sont enfermés entre les murs d’appartements bruyants au long de ‘lannée.

    Ce jour 2009, hasard de calendrier, est aussi celui de la fête des pères.

    Et celui de la fête de la musique. Cette année, coïncée chez moi par des obligations personnelles, je me contenterai de pianoter des œuvres connues ou des « compo perso », ou encore de déguster des musiques que j’aime entre deux séances de travail.

     

    L’état de la grippe A(H1N1) suit son cours normal. Pas très grave. Avec de nouveaux cas en France - et il y en aura forcément d’autres. Une routine s’intalle avec l'antiviral Tamiflu donné aux contacts et pas d’hospitalisation systématique.

    Et aussi l’information que j’ai entendue à Paris tant à la Gare du Nord le 17 qu’à la gare de Lyon le 20 juin : « Il est demandé aux Lapin09.06.7 002.jpgvoyageurs de retour d’un pays ou circule le virus de la grippe, en cas de survenue de fièvre, fatigue, toux, ou difficultés respiratoires, de consulter un médecin ou d’appeler le 15 ».

    Côté circulation, le virus se « balade » aussi en France maintenant, la diffusion  se faisant par des porteurs sains, autrement dit par des personnes qui ne sont pas et ne seront jamais malades. Rien d’original. Et comme ce nouveau virus est pour le moment peu virulent, on peut aborder tranquillement l’été.

     

    Ces deux lapins géants - lapins gênants ? sans doute pas – trônaient à l’angle du boulevard Haussmann, face au magasin du Printemps, où je les ai photographiés au retour du vote dans mon 17 ème arrt pour les européennes. Nombreux étaient ceux et celles à se faire "tirer le portrait" devant ces monumentaux lapins, rose et orange.  J’ai dû attendre un moment pour qu’ils soient rendus à leur solitude. Sur la droite du cliché, on voit la taille d'un humain à l'intérieur d'une cabine téléphonique. A quelques dizaines de mètres seulement de l’Opéra Garnier, ces animauxd'un nouveau genre tranchent !

     

    Je souhaite à tous une excellente journée de solstice d’été heureux, en musique !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles: piano de toujours chez moi, lapins de grand air)