Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

soleil

  • Soleil, terre, nuage plasma

    Pour savoir ce qui se passe autour de nous, cette information parue dans la revue du "réseau Voltaire". Ce nuage ne semble pas avoir eu de conséquence, cette fois, puisque le phénomène a eu lieu. 

     

    « Un nuage de plasma se dirige vers la Terre: impact prévu jeudi

    Les systèmes d'alarme automatiques de l'Observatoire royal de Belgique (ORB) se sont déclenchés à la suite de l'apparition d'une énorme flamme solaire à la surface du Soleil. C'est ce qu'a indiqué mardi l'ORB, qui avertit que le phénomène pourrait avoir un impact pour notre planète.

    Ghoster

    Mercredi 16 Février 2011 » 

     

     

    « La précédente flamme solaire de cette importance avait été observée en décembre 2006. D'après le site web spécialisé SpaceWeather.com, il s'agit de la première "x-flare" du nouveau cycle solaire (qui dure 11 ans), le 24e du nom. Le pic a été enregistré à 02h56, heure belge.

    L'ORB avertit, sur base de données récoltées notamment par le satellite belge Proba-2, qu'un nuage de plasma se dirige vers la Terre avec une vitesse supposée de 1.000 km/s. Ce nuage atteindra notre planète jeudi. Un satellite proche de la Terre, se trouvant dans la trajectoire du Soleil, a aussi déjà enregistré la présence d'un courant de particules énergétiques. Le stade de tempête n'a jusqu'à présent pas été atteint, ajoute toutefois l'ORB. Impact prévu avec le bouclier magnétique de la Terre L'équipe de météorologie spatiale doit à présent tenter d'établir la structure magnétique du nuage. Celle-ci permet de prévoir comment le bouclier magnétique de la Terre réagira à l'impact. Si un certain nombre de conditions sont satisfaites, nous pourrions peut-être apercevoir jeudi une aurore boréale, précise l'observatoire. Des conditions météo extrêmes dans l'espace peuvent entraîner une défaillance et une perte de contrôle des satellites et avoir des conséquences sur la distribution d'électricité sur Terre.  

    Mercredi 16 Février 2011 »

     

    On regarde, les jeunes, ce qui se passe au-delà de la terre, cela influant sur ce qui se passe autour de nous.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr 

  • Soleil protection enfant

    Fra4.6.10 005.jpgPour les enfants, tout spécialement cet été, en cas de soleil qui « tape » la règle première est de faire comme dans le midi de la France : ne pas sortir aux heures très chaudes de la journée, sauf évidemment en cas d’urgence. Ou encore se tenir à l’extérieur à l’ombre.

    La seconde règle, surtout si l’on est à la plage, est de regarder son ombre.

    Quelle que soit l’heure, officielle ou non, quand l’ombre est plus courte que la taille le soleil est dangereux. En effet, la taille de l’ombre varie en fonction du soleil.

    C’est quand l’ombre d’un enfant au soleil est plus longue que sa taille qu’il ne court pas de risque. Pareil pour un adulte.

    La troisième règle est de prévenir les attaques d’un soleil vigoureux. Par des chapeaux, des casquettes, des tee-shirts, des lunettes de soleil.

    La quatrième règle est d’enduire très généreusement de crème solaire les parties du corps non protégées par des vêtements.

    A titre de repère c’est l’équivalent d’une balle de ping-pong qu’il faudrait mettre sur le corps d’un adulte.

    Et après le bain, même si la crème solaire est dite waterproof – autrement dite résistante à l’eau – 50 % a quitté le corps. Il faut donc en remettre.

    Dernier point : tout grain de beauté connu qui se modifie doit conduire à consulter d’urgence un dermatologue sous quinzaine. De même pour un grain de beauté nouveau qui apparaît.

    Pourquoi ?

    Parce qu’en le retirant – seul traitement existant – on évite la « fabrication » d’un mélanome, la forme la plus sévère du cancer de la peau.

    Surtout ne pas traîner pour consulter.

    Ces mesures étant prises, il sera agréable de profiter d’un soleil excellent pour le moral !

    On pense à donner de l’eau aux jeunes enfants - qui oublient souvent de boire étant pris par les jeux – et de profiter des aliments de saison riches en eau. Les adultes ont également besoin de s’hydrater.

    Bon été à tous au soleil !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : l’auteur de ce blog)

  • Cancers Peau et Soleil : nouveaurés

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    Il est encore temps de vous recommmander l’émission du 13 août 2009 de C dans l’air intitulé « Soleil : de plus en plus de cancers ».

     

    A la manœuvre avec Thierry Guerrier : un médecin dermatologue de Saint Louis – ce que l’on fait de mieux en matière de dermatologie en France, un médecin qui alerte depuis longtemps sur la prévention – lui-même ayant fait 2 cancers de la peau, un historien et 50 millions de consommateurs:

    Ils sont tous bons.

     

    On nous offre le point, à ce jour de ce qui est connu.

    Avec les responsabilités de tous les UV – A et B – dans les cancers de la peau.

    Le fait que les UV naturels ou en cabines de bronzage endommagent tous la peau.

    Que les crèmes solaires sont des produits qui ont leur rôle pour protéger les parties non couvertes – visage et mains – le reste du corps étant à l’abri par des vêtements.

    Et, en général, les bonnes lignes pour se protéger, si on le veut bien, et protéger les plus jeunes de ces cancers après tout évitables la plupart du temps. Rien n'empêche d'aller à l'eau en tee-shirt.

     

    Il ne faut pas oublier les lunettes de soleil pour freiner des cataractes.

    Et de penser à l'hydratation de tout le monde, les plus jeunes en particulier.

     

    Attention aux cancers : mélanomes, carcinomes.

    Attention aussi aux grains de beauté qui bougent.

    A tout ce qui surgit de nouveau sur la peau ou à ce qui se modifie soudain : un dépistage en regardant la peau tous les 3 mois est une bonne chose : ou bien on se regarde soi-même, ou le copain ou la copine s’y colle, ou encore une tierce personne s’il s’agit d’un jeune enfant.

     

    On peut aller voir un dermatologue sans passer par le généraliste avant.

    Un examen annuel est une bonne chose.

    Chaque année le syndicat des dermatologues organise dans la plupart des villes de France une journée de dépistage, gratuite.

     

    Vous ferez ensuite ce que vous voudrez, les jeunes. Du moins aurez-vous l’information.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr