Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

secours

  • Jeune Sapeur Pompier dès 11 ans

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver. Merci

    Les moins de 18 ans peut-être avez-vous regardé ou aller vous regarder l’une des émissions d’hier soir mercredi sur les soldats du feu, les pompiers ?

    Ces hommes et depuis peu ces femmes s’engagent à sauver, quitte à périr pour pouvoir sauver la vie d'autrui.

    C’est l’engagement d’une vie, vraiment. En témoignent les listes de morts au feu ! 

     

    La grande majorité de ces hommes en pleine forme physique ne périt pas, heureusement. Il est évident que le premier devoir d’un pompier, outre une forme physique attestée et un bon mental, est d’être entraîné à ne pas prendre de risques inutiles ou absurdes.

     

    On peut entrer dans la grande famille des soldats du feu à partir de 18 ans. Il suffit d’être de nationalité française ou ressortissant européen sous certaines conditions, de disposer de ses droits civiques et avoir les aptitudes médicales et physiques adéquates. Pour rejoindre les sapeurs-pompiers de France il existe des concours à l’issue desquels a lieu une formation avant affectation.

    Je parle de la famille des sapeurs pompiers car il se vit des retrouvailles entre pairs quand des pompiers du Val d’Oise se retrouvent chez les pompiers de New York par exemple.

     

    Certains intègrent par goût, par envie, par passion et volontairement avant leur majorité l’initiation er la  formation prévue pour les jeunes à partir de 11 ans. J’ai bien écrit 11 ans. Sachez-le les plus jeunes et faites-le savoir.

    Car, dès 11 ans, on peut joindre une des 1 400 sections de JSP en train de se former à l’urgence et au secourisme le mercredi et/ou le samedi dans les centres de secours. Dans mon environnement très proche il y a de ces jeunes. Etre apprenti soldat du feu est un peu répondre à un appel, dire « oui » à une vocation.

    Tous ceux et celles qui le souhaitent peuvent prendre contact avec la caserne la plus proche de leur domicile pour se renseigner à ce sujet.

     

    Avec les pompiers professionnels les pompiers volontaires existent accueillant dès l’âge de 16 ans et jusqu’à 55 ans toute personne, homme ou femme, qui fait le choix d’être formée et disponibles afin de porter secours à ses concitoyens lors de son temps libre, cela en parallèle à son travail principal. Il suffit pour les 16 ans de fournir une autorisation parentale, pour tous de résider en France avec ses droits civiques et d’avoir les aptitudes médicales et physique adéquates. Après quoi le candidat pompier volontaire est appelé à passer des tests d’aptitude complétés par un entretien permettant l’accès à une formation initiale, laquelle débouche, si tout se passe bien,  sur l’affectation à un centre de secours. Un volontaire a en moyenne 6 interventions par mois – en pratique c’est très variable -, 5 jours de formation annuelle et des vacations horaires en indemnité.

     

    = Tous les 10 ’’ les sapeurs-pompiers interviennent pour porter secours.

    = sur 10 pompiers actuellement: 9 sont des garçons, 1 est une fille.

    = Au quotidien pour 100 actions :

       - 62 sont des secours à victimes en zone rurale, urbaine ou dans des secteurs divers - montagne, eau….

       - 9 sont des luttes contre des incendies – logements, usines, forêts…

       - 8 sont des interventions sur des accidents de la circulation  - route, chemin de fer, avion, bateau…

       - 21 sont des aides diverses : inondation, éboulement, pollution, recherches, animaux …

     

    Pour en savoir plus faites: www.pompiers.fr et www.toutesles10secondes.fr ou renseignez-vous auprès du centre de secours le plus proche, auprès de votre service départemental d'incendie et de secours (SDIS) ou auprès d'un ami mui-même pompier vlontaire ou professionnel.

    Alors, garçon et fille, pompier ?  Pourquoi pas ?  Et pourquoi pas dès 11 ans ?    

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr 

  • URGENCES VIE

    Des trucs intelligents à faire suivre !

    > 1 Les ambulanciers ont remarqué que très souvent lors d'accidents de la route, les blessés ont un téléphone portable sur eux. Toutefois, lors des interventions, on ne sait jamais qui contacter dans ces listes interminables de contacts.

    Les ambulanciers ont donc lancé l'idée que chacun d'entre nous rentre dans son répertoire, la personne à contacter en cas d'urgence sous le même pseudonyme.

    Le pseudonyme international connu est « ICE » (= In Case of Emergency). C'est sous ce nom qu'il faut entrer le numéro de la personne à contacter, utilisable par les ambulanciers, la police, les pompiers ou les premiers secours.
    Lorsque plusieurs personnes doivent être contactées on peut utiliser ICE1, ICE2, ICE3, etc...
    Facile à faire, ne coûte rien et peut apporter beaucoup.
    Si vous croyez en l'utilité de cette convention, faites passer le message afin que cela rentre dans les moeurs.


    > 2 Accident Vasculaire Cérébral  (A.V.C.) 

    Cela peut servir ! Prenez quelques minutes pour lire ceci et peut-être sauver une vie ... et contribuer à faire connaître le danger que représente l'Accident Vasculaire Cérébral.

    Lors d'un barbecue, Jessie trébuche et fait une chute. Elle affirme aux autres invités qu'elle va bien et qu'elle s'est accrochée les pieds à cause de ses nouveaux souliers.
    Les amis l'aident à s'asseoir et lui apportent une nouvelle assiette.
    Même si elle a l'air un peu secouée, Jessie profite joyeusement du reste de l'après-midi...

    Plus tard le mari de Jessie téléphone à tous leurs amis pour dire que sa femme a été transportée à l'hôpital.... Jessie meurt à 18h.Elle avait eu un Accident Vasculaire Cérébral lors du barbecue.
    Si les personnes présentes avaient été en mesure d'identifier les signes d'un tel accident, Jessie aurait pu être sauvée.

    Un neurologue dit que s'il peut atteindre une victime d'AVC dans les trois heures, il peut renverser entièrement les effets de la crise.
    Il affirme que le plus difficile est que l'AVC soit identifié, diagnostiqué et que le patient soit vu en moins de trois heures par un médecin.

    Reconnaître les symptômes d'un AVC : Poser trois questions très simples à la personne en crise :
    > 1. * Lui demander de SOURIRE.
    > 2. * Lui demander de lever LES DEUX BRAS.
    > 3. * Lui demander de PRONONCER UNE PHRASE TRES SIMPLE (ex. Le soleil est magnifique aujourd'hui).
    Si elle a de la difficulté à exécuter l'une de ces tâches, appelez une ambulance et décrivez les symptômes au répartiteur-ambulancier.
    Selon un cardiologue, si tous ceux qui reçoivent cet e-mail l'envoient à leur tour à 10 personnes, une vie au moins pourrait être sauvée.

    Mais ce peut être d'abord la vie d'un de vos proches ou la vôtre... si on sait autour de vous !

    Donc les jeunes et les autres, apprenez les 1ers gestes qui sauvent; suivez les villes dont les maires ont installé des défibrillateurs - je cite André SANTINI à Issy Les Moulineaux, etc...

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr