Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rêve

  • Brevet 2008

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez, non classés pour l'instant en alphabétique.     

    Quelques mots pour les candidats au Brevet 2008 qui vont « plancher » jeudi et vendredi.

     

    Jeudi 26 juin : Français de 9h00 à 12h15

                        : Histoire-Géographie-Education civique de 14h30 à 16h30

    Vendredi 27 juin : Mathématiques de 9h00 à 11h00

     

    Les propos en tous genres entendus au long de mon cursus scolaire et universitaire ont la vie dure et persistent, toujours aussi stupides.

     

    Médecin, je me suis tâtée pour l’ENA (= Ecole Nationale d’administration) que j’aurais intégrée sans difficulté particulière et sans  aucun mérite. Au final, cela ne m’a pas paru le top et j’ai laissé tomber l’idée.

     

    J’en reviens aux propos infligés aux moins de 18 ans. A titre d’échantillons :

    • La perte de 1 à 2 points par an à partir de la classe de 6 ème ; un billet de mon blog   http://prenonslaparole.hautetfort.com du 22.9.2007  Une donnée préoccupante montrait le ridicule d’une telle affirmation.
    • Le propos récent d’un prof de 3 ème rapporté par une élève, énergique déléguée de classe: « En classe de seconde vous allez voir, les maths vont être bien plus difficiles ! vous allez perdre au moins 2 à 3 points de moyenne ». Voilà du pur terrorisme intellectuel. Ou encore ce qui peut être qualifié de propos de « vieux » - pas en âge mais en esprit, même si ce prof est, en l’espèce, jeune en âge pour l’état civil. Cela veut dire qu’un cerveau tout neuf et frais et en pleine expansion de ses fonctions/connexions de 13 à 14 ans est incapable d’évoluer plus avant ! Pour un tel prof, le développement de ces jeunes serait comme verrouillé ! Hallucinant !

              Il est heureux que la réalité du quotidien  démontre le contraire.

    En attendant cette déléguée qui a fait son stage obligatoire de 3 ème en neuro-chirurgie et pense peut-être à  une suite côté médecine ou équivalent se voit brandir en pleine face un propos qui casse. En principe elle n’a que faire de ces stupidités - je la connais bien et côté carrière elle peut envisager tout ce qu’elle veut sans problème; mais cette fois ça semblerait avoir fait mouche.

    Je déteste ces adultes qui s’improvisent briseurs de vocations, démolisseurs de jeunesse, extincteurs de flamme, briseurs de souffle, broyeur de vie !

    Un enseignant en plus ! 

    • Des affirmations pontifiantes telles « Je conseille » ou pire encore avec des « Il faut » ou  «Vous devez » ou «Tout le monde sait bien » « de ne pas réviser la veille d’une épreuve ».

    Encore une des ces vieilles lunes infligées sans tenir compte des différences individuelles. Car certains ou certaines vont se trouver en bien meilleure situation en révisant  jusqu’à la dernière minute – ça peut rassurer, ça peut permettre une meilleur score en ayant revu juste avant le sujet qui tombe, etc…. Aucun embrouillamini ni brouillage des idées pour ceux et celles là !

    Le vrai problème est que les adultes qui parlent ainsi ne parlent que de la façon dont eux fonctionnent. Ils ne représentent qu’eux-mêmes ! et  non pas tout l’éventail des manières possibles de fixer des connaissances.  Mais,  problème pour les moins de 18 ans ! ces adultes  - responsables ? - sont tous persuadés de détenir la vérité ! Comment peut-on être aussi bornés ? ou limités ? fervents admirateur d’une unique pensée unique ?

    Ceci étant dit, faites comme vous le sentez les jeunes ! Ou bosser jusqu’à la fin. Ou aller aux champs vous aérer le mercredi. Ou … tout ce qui vous semble préférable ! 

    J’arrête là pour souhaiter à tous les candidats au Brevet de disposer à l’issue de ces 3 épreuves de fin de semaine d’un premier « papier » officiel, en sus de l’expérience acquise par la participation à un premier examen national pour tous. Après ? Votre vie n’appartient qu’à vous ! Vous savez bien qu’une motivation chevillée au corps balaye d’innombrables obstacles. Pour certains, afin de n’être pas pris de court - on ne sait jamais – rien n’empêche de disposer en plus d’un désir premier d’un plan second voire d’un plan ter permettant de résider toujours dans son choix personnel, ses goûts, ses talents.

    Toujours, poursuivez vos rêves et réalisez-les ! Les rêves sont les moteurs de notre vie.

    Battez vous bien ! et  gagnez  !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • U M P - Grandes écoles

    sera mis demain car portable "guéri" mais non récupéré

    merci pour votre patience !