Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

planète terre

  • Respecter la terre notre hôte.

    Les va-et-vient climatiques ? Ils ont été de toutes les époques, sans pour autant que l’action humaine en ait été responsable systématiquement.

    Il demeure important que nous, les hommes, hôtes de la terre, pensions à la respecter. Réellement.

    Un respect qui passe par la production de déchets biodégradables – ce qui fut le cas des années durant pour la majorité d’entre eux.

    Ce qui est bien moins la réalité de ces temps-ci. Avec des plastiques en dérive d’un continent à l’autre, les fumées toxiques de nos rebuts industriels endommageant les poumons de jeunes loin de notre regard, etc…

     

    Que faire ?

    Privilégier les sacs papiers. Réhabiliter le panier non jetable. Privilégier ce qui convient à la terre.

    Privilégier, par exemple, un équilibre forestier, un parc forestier terrien, un entretien harmonieux des arbres. De par toute la planète ils sont indispensables pour continuer à nous offrir une atmosphère respirable.

    Privilégier les rencontres mer terre, les échanges terre mer en respectant une beauté naturelle qui souvent préexiste.

    Certes, au long des millénaires, les lieux ont changé. Des îles de maintenant ne le furent pas toujours. Et inversement.

    Face à des bouleversements qui ont pu être brutaux – tremblement de terre, éruption volcanique – ou très progressifs, l’homme est beaucoup plus en situation d’hôte toléré par la planète terre que son obligé.

    On peut imaginer, chacun à son niveau, comment accompagner la terre, comment la respecter. La respecter c’est-à-dire cesser de l’utiliser comme si elle était un être inerte et inépuisable.

     

    La terre vit au rythme de cycles qui lui permettent de se régénérer au fil du temps. Il est essentiel de ne pas perturber ces cycles.

    La terre est vivante. Il existe un esprit de la terre prêt à coopérer à tous les efforts que nous faisons pour aider à sa bonne santé et à sa beauté. Un tel beau et bon état participe intimement au maintien en bonne santé et beauté des humains.

    Si ces humains le veulent bien.

    Ecoutons la terre ! Elle nous dit ce dont elle a besoin, ici et maintenant. Entendons là ! Servons là ! En retour, elle nous servira au centuple. Sûr !

     

    francoiseboisseau@wanadoo.fr