Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

philippe héraclès

  • Arash Derambarsh et l’Afrique du Sud

    arash10.JPGUne information communiquée ce jour par l'ami Arash Derambarsh : à la fois solidaritéhéraclès.jpg et convivialité. Bravo ! .

    "Communiqué officiel : le cherche midi soutient les bleus (Info RMC)

    Les Bleus ne manqueront pas de lecture en Afrique du Sud : http://www.rmc.fr/editorial/110611/de-la-lecture-pour-les-bleus/

    Arash Derambarsh, directeur des départements politique et personnalités publiques aux Editions "Le cherche midi", a en effet décidé d'offrir aux joueurs de l'équipe de France de la lecture pour occuper leurs moments de libre durant la prochaine Coupe du monde.

    Cette maison d'édition, fondé en 1978 par Philippe Héraclès, a décidé de soutenir les Bleus à travers ce geste et une centaine de livres offerts au staff et aux joueurs. Des livres variés dont Abd Al Malik auteur de « La guerre des banlieues n'aura pas lieu », « L'Ange Vert » de Dominique Rocheteau, le livre collector de la FIFA, Jacques Weber, Francis Huster, des romans, des textes de Brassens, de Léo Ferré, ou encore le manifeste de Amnesty International pourront ainsi changer les idées des joueurs tricolores entre deux matches.

    Ce geste est un symbole fort pour la lutte contre l'illettrisme et l'analphabétisme.

    Une initiative géniale !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo à gauche Arash Derambarsh de ses archives personnelles, à droite Philippe Héraclès fondateur du Cherche Midi et son Président Directeur Général).

  • Abd Al Malik Dominique De Villepin : interview

    Arash Derambarsh - Abd Al malik.JPGPhilippe Héraclès, PDG des Editions Le Cherche Midi et Arash Derambarsh, directeur du département politique et personnalités publiques de ces mêmes éditions, sont à l’origine de cette rencontre entre Dominique de Villepin - ancien Premier Ministre du Président de la République Jacques Chirac - et l'artiste Abd Al Malik - auteur du livre "La guerre des banlieues n'aura pas lieu" publié au Cherche Midi éditeur.

    On peut revoir et entendre ces deux invités de France Inter - Le Monde – Dailymotion, mercredi 14 avril 2010, par le lien ci-après :

    http://www.dailymotion.com/video/xcyb11_abd-al-malik-vs-dominique-de-villep_news

    Thème du débat : l'avenir des banlieues françaises, oubliées de la République.

    Débat animé par Jean-François Achilli - chef du service politique de France Inter - et Françoise Fressoz - chef du service politique et société du journal Le Monde.

    Un débat qui éclaire, d’excellente tenue alors qu’il est encore temps d'éviter la guerre des banlieues !

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Philippe Héraclès : sagesse d’un éditeur.

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    Philippe Héraclès, PDG des éditions Le Cherche Midi, est un sage. Un sage, à la vie à la mort. imagesHéraclès.jpg

    imagesHéraclès2.jpg 

    Il en montre l’exemple à chacun.

    Je veux dire qu’il apporte là où il vit sa pierre personnelle qui fait progresser le monde des humains.

    Cela sous la forme du message dynamique qu’est son action de Président Directeur Général des Editions du Cherche Midi, maison fondée en 1978.

     

    Le Cherche Midi éditeur est classé dans le groupe restreint des premiers en matière d’édition.

    Et nombre d’auteurs souhaiteraient voir leurs réalisations publiées au Cherche Midi.

     

    Si Philippe Héraclès est un fonceur – doté à part égale du réalisme indispensable pour être un bon chef d’entreprise - c’est qu’il est conscient que chaque instant est précieux.

    Et que tout peut s’arrêter n’importe quand.

     

    Un  propos que j’entends régulièrement énoncé par Arash Derambarsh, un de ses proches collaborateur, directeur du département politique et personnalités publiques de cette maison d’éditions http://www.cherche-midi.com.

     

    Philippe Héraclès a, notamment, une intelligente façon d’avancer en face à face avec une réalité biologique qui marche actuellement de pair avec la vie, autrement dit la mort.

    Plutôt que de nier cet épisode incontournable, plutôt que de s’en cacher comme le font fâcheusement nos sociétés occidentales, Philippe Héraclès en joue.

    Il apprivoise la mort, il la cajole, il la dompte, il la maîtrise.

     

    Un de mes proches disait : « Ce n’est pas parce que l’on parle de sa mort qu’elle viendra plus vite ». Il avait bien raison, ce presque centenaire.

     

    Si l’on réfléchit un peu et que l’on se demande : « Ai-je eu peur de venir au monde ?  », il est probable que la réponse donnée sera : « Non ! »

     

    A l’autre extrémité de la ligne de vie, les témoignages dits d’EMI, Expériences de Mort Imminente, sont rares. Ces « vécus  », admis par les uns, sont contestés par d’autres au nom de la « sauce chimique » qui agiterait notre cerveau dans des instants assez particuliers.

     

    Du côté de l’orient, les millions d’adeptes du boudhisme mènent leur passage terrestre au rythme de la réincarnation. Une toute autre façon d’envisager la vie et la mort. Il nous est dit qu’environ un million de français, d’ailleurs, se rangeraient aujourd’hui sous la bannière de cette philosophie.

     

    Je ne trancherai pas.

     

    On verra bien le moment venu. Un optimisme naturel me poussant à penser - qui sait ? - que je serais consciente et témoin d’une après vie. Et même participant à la suite.

    Ce qui est exact au moins en partie, les morceaux biologiques, remis à la terre ou incinérés, entrant à nouveau dans le grand cycle du fonctionnement de la nature.

     

    Quant à la part de l’esprit ?

    Tout être vivant pose des marques, Historique – le cas de Philippe Héraclès, éditeur et auteur – ou – pour une majorité - dans l’anonymat de la petite histoire.

     

    Ayant rencontré Philippe Héraclès, je peux en dire que c’est un homme d’abord sympathique, débordant d’humour et de finesse tout en allant droit au but.

     

    Avec cela le geste vif, le regard malicieux, une pensée qui cadre les éventuels débordements des uns ou des autres.

     

    Voici comment, à ce jour, Philippe Héraclès a apprivoisé l’autre côté du mur.

    Ce côté pour lequel je souhaite à chacun d’être au préalable à jour au niveau relationnel avec ses très proches, avant de franchir ce cap.

    Rien de plus pénible que les remords qui vont ronger certains, parfois des années durant, pour une dispute – souvent pour des futilités – suivies par un simple concours de circonstances d’une impossibilité d’"Au revoir", le fil de la vie ayant été tranché.

     

    Sur le thème de la mort, Philippe Héraclès a publié aux éditions Le Cherche Midi plusieurs livres, aisés à manipuler, peu coûteux, illustrés.

    Ils ont pour titre : Le Grand Livre de l’humour noir, Le Petit Livre de l’humour noir 2000, Eternellement vôtre 2003, Le Petit Livre des meilleures pensées d'humour noir 2008.

    Ainsi que deux autres en ce moment que j’ai sous les yeux : Le Petit Livre des épitaphes les plus drôles, des fins pour défunts, 2005, 4 €, et 100 bonnes raison d’être mort, 2007, 3,80 €.

     

    Chaque phrase de ces livres est drôle à sa façon. Certaines sont poétiques. Toutes présentées sours forme d’épitaphes imaginaires, au "design " différent.

     

    Je ris encore de quelques unes, récoltées au hasard :

    « Ici l’inactivité ne fait pas grossir »

    « Pour vivre heureux vivons cachés »

    « Il y a un début à tout normal qu’il y ait une fin à tout »

    « Si l’inspiration vient en dormant il va y avoir un génie au réveil »

    Ces épitaphes sont extraites du Petit Livre des épitaphes les plus drôles. Toutes gravées sur un marbre à chaque fois différent. Il n'y a  que l’embarras du choix !

     

    Et encore :

    « Vous ne voulez plus être dérangé pour un oui ou pour un non »

    « Vous rêvez de rester allongé toute la journée »

    « Vous voulez repartir à zéro grâce à la réincarnation »

    Celles-là sont venues des 100 bonnes raison d’être mort, abondamment ilustrées.

     

    La mort pour rire, voilà un sacré cadeau que nous fait Philippe Héraclès. Merci à lui !

    Cet éditeur publie également sur des sujets très différents de celui de la mort.

     

    Quant à vous, chers moins de 18 ans, on évite de s’endormir sur une brouille. D’ailleurs, le sommeil est meilleur quand on est en paix avec les autres, ceux avec lesquels notre cœur vibre en écho.

     

    Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : google photographie de Philippe Héraclès PDG des Editions Le Cherche Midi, couverture du livre Eternellement vôtre)