Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

perfection

  • Azarias, Ananias, Misaël, 3 de la Bible

    "La perfection n'est pas humaine". Cette phrase surgie aujourd'hui d'un courrier m'a plongée dans des abîmes de réflexion, avec la difficulté de définir cette perfection.

    En dehors de tout cliché la perfection se trouve, par exemple, pour un auteur tel Paul Valéry, dans les belles 9ea5d4a998be1e58cf89928663e00bea.jpgproportions d'un coquillage à l'état adulte et pour un autre dans l'instant d'éclosion des fleurs d'un pommier au printemps.

    Cette beauté, traduction directe de la perfection, me ramène tout naturellement au passage du prophète Daniel évoqué le 30.10.2007 à propos de la citation d'un chant iroquois. Incapable - je le déplore - de maîtriser une version originale, c'est une traduction de ce texte parue en 1986 et faite par les moines de l'abbaye Saint Martin de Ligugé située dans la Vienne à quelques kilomètres de Poitiers, haut lieu monastique très apprécié de notre compatriote de Poitou-Charentes Jean-Pierre RAFFARIN, qui est proposée là.

    Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur !

    Louange éternelle à sa grandeur suprême !

    Anges du Seigneur, bénissez leSeigneur;

    Et vous, les cieux, bénissez le Seigneur !

    Toutes les eaux du ciel, bénissez le Seigneur;

    Toutes les armées du Seigneur bénissez le Seigneur !

    Vous, le soleil et la lune, bénissez le Seigneur;

    Les étoiles du ciel, bénissez le Seigneur !3549ab33f95e972584c095cfb36bcbbf.jpg

    Vous, la pluie et la rosée, bénissez le Seigneur;

    Et vous, les quatre vents bénissez le Seigneur !

    Vous, le feu, la chaleur, bénissez le Seigneur;

    Le gel et le froid, bénissez le Seigneur !

    Givre et giboulées, bénissez le Seigneur;

    Et vous, glace et neige, bénissez le Seigneur !

    Vous, les nuits et les jours,

    la lumière et les ténèbres, bénissez le Seigneur;

    les éclairs et les nuées, bénissez le Seigneur !afd228e4e77f23e7795dca84916838da.jpg

    Que la terre bénisse le Seigneur;

    Louange éternelle à sa grandeur suprême !

    Montagnes et collines, bénissez le Seigneur;

    Toutes les plantes de la terre, bénissez le Seigneur !

    Et vous, les sources, bénissez le Seigneur;

    les mers et les rivières, bénissez le Seigneur !

    Les monstres et tout ce qui s'agite

    dans les eaux, bénissez le Seigneur;

    tous les oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !                                       58b3350c4171e12e62d2e37511275880.jpg

    Les troupeaux et les bêtes sauvages, bénissez le Seigneur;

    et vous, les fils des hommes, bénissez le Seigneur !


    O toi, Israël, bénis le Seigneur;

    Louange éternelle à sa grandeur suprême !

    Prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur;

    serviteurs du Seigneur, bénissez le Seigneur !

    Les esprits et les âmes des justes, bénissez le Seigneur;

    les saints et les humbles de cœur, bénissez le Seigneur !

    Vous, les trois hommes dans la fournaise,

    bénissez le Seigneur !

    Bénissons Dieu, le Père et le Fils avec le Saint Esprit;

    Louange éternelle à sa grandeur suprême !

    Tu es béni, Seigneur, au firmament céleste;

    A toi, louange et gloire éternelles !

    Daniel 3, 57-88.56

    Les 3 hommes précipités dans la fournaise et qui s'y promènent sans dommage sont Ananias, Azarias et Misaël. En cette période d'exil à Babylone - le roi Nabuchodonosor ayant investi Jérusalem et déporté les gens d'Israël - ces 3 jeunes, élevés à la cour du roi de Babylone, se révèlent meilleurs que tous les autres savants, magiciens et devins du royaume. Au service, tout comme Daniel, de Nabuchodonosor ils refusent de servir le dieu de ce dernier et d'adorer une statue d'or que le roi a fait élever. Ce refus est sanctionné par le fait d'être jetés, tout liés et tout vêtus, dans une fournaise de feu ardent chauffée 7 fois plus que d'ordinaire; à tel point que ceux chargés de les y précipiter sont brûlés à mort par la flamme du feu.

    C'est dans ces circonstances qu'Ananias, Azarias et Misaël chantent leur attachement fidèle au Dieu de leurs pères et que, les voyant préservés de tout mal, Nabuchodonosor les délivre, bénit le du Dieu d'Israël et en ordonne le respect.

    Le texte de louange prononcé dans la fournaise peut - dans la cadre des usages chrétiens - être dit ou chanté, non acompagné ou au contraire soutenu par un instrument de musique. Sources de beauté et de fraîcheur, les paroles de ce "poème" sont une évocation visuelle puissante des merveilles de la création.

    La création ? une oeuvre d'art que nous avons à respecter !

    En cet automne compagnon d'un Grenelle de l'Environnement, qui est d'un avis contraire ?

    Un "jeu" intéressant pour les moins de 18 ans: enquêtez autour de vous pour découvrir qui dans votre entourage connaît ce texte et peut dire son auteur ? Que votre enquêté soit croyant, athée, ou porteur de valeurs culturelles spirituelles -boudhisme par exemple. Je vais le faire aussi

    Les résultats surprendront peut-être.

    Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr