Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

noël 2013

  • Noël 2013 au Bon Pasteur

    La messe d'hier soir 24 décembre pour familles et enfants à l'église du Bon Pasteur à Paris fut chaleureuse et joyeuse. Les enfants présents, une bonne quarantaine, participaient en rythme adapté avec des tambourins entraînants.                                                                                                     La veillée avec un récit d'animaux - mésanges, biche, loup, ours et tout jeune lapin - attirés par une lumière exceptionnelle jusqu'à la crèche de Jésus nouveau né était sympathique : le récit était assuré par les enfants avec projection d'images. Puis on chanta Les anges dans nos campagnes.                                                                                                                         Ensuite, à la suite de la lecture du live d'Isaïe (9,1-6), le célébrant échangea avec les enfants sur les noms donnés à cet enfant nouveau né : "Merveilleux conseiller, Dieu Fort, Père à jamais, Prince de la Paix". Après cela, les promesses du baptême furent évoquées et renouvelées. La chaleur de la prière universelle entoura tout spécialement les personnes seules en cette fête familiale ainsi que les mamans. L'évangile lu fut celui de Luc (2,1-14): "En ces jours-là , parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute  la terre - ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine. Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelé Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte.                                                                                                                                    Or, pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier-né; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.                                                                                                            Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L'ange du Seignur s'approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d'une grande crainte, mais l'ange leur dit : "Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple: aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire". Et soudain, il y eut avec l'ange une troupe céleste innombrable qui louait Dieu en disant :"Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime".                                                                                             On prie pour la pais, une paix échangée et donnée par les enfants aux adultes présents. La communion a lieu au chant de Douce nuit ! Sainte nuit ! La messe s'achève par Il est né le Divin Enfant.                                                                                                                         Cette cérémonie fervente, vraie, accueillait la paix très particulière qui vibre une fois l'an au temps de Noël, enveloppant la planète entière d'un doux manteau de tolérance. Il serait génial qu'elle vive tout au long de l'année !                                                                                                                              contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr