Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mauléon

  • Vendée 1793, G Bordenove

    vendée 1793,La Rochejaquelein,Mauléon,De nombreux livres ont été écrits à propos de la guerre de Vendée. Le roman Les Armes à la main 1993 de Georges Bordenove montre bien une des faiblesses de ce combat.

    Pour le dire rapidement, la guerre de Vendée sous la Convention est une révolte de l’Ouest contre des décisions qui ont conduit à l’emprisonnement du roi Louis XVI, d’une part, et au remplacement des prêtres en place par des fonctionnaires assermentés, d’autre part.

    Les petits, les sans grade de l’ouest vont se révolter contre ce qu’ils estiment de l’abus de pouvoir, conduits par quelques chefs dont Cathelineau et La Rochejaquelein.

    Blancs révolutionnaires contre bleus de l’armée catholique et royale, le choc est rude. Westermann est là pour la bataille qui se déroule sur la colline de château gaillard à Châtillon (devenu depuis Mauléon), 79700.vendée 1793,La Rochejaquelein,Mauléon, Par représailles, le château d’Henri de la Rochejaquelein est incendié. Les morts, les blessés sont nombreux.

    Le livre cité montre assez bien un défaut du côté des bleus, en ce sens que les combattants, essentiellement des paysans, retournent à leurs travaux des champs après bataille faite. Ceci est juste un constat, non un jugement. Qui dit qu’une organisation plus stricte aurait changé l’issue des combats ? La volonté dirigeante voulait à tout prix éliminer cette révolte intérieure.

    La colline de château gaillard à Mauléon, le château de La Durbelière à quelques kilomètres à vol d’oiseau portent toujours les traces de ces événements. Ces deux lieux sont visibles.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (à gauche ruines de La Durbelière, à droite colline de château gaillard, cliché personnels)

     

  • Noël: Minuit ! Chrétiens... d'Adam

    Minuit chrétien

    Entendre le "Minuit chrétien" chanté sans micro, parfois même a cappella, depuis un fond d'église, avec une voix assez puissante pour se déployer largement au niveau d'une ample nef haute, est une bénédiction.

    La musique de ce cantique de Noël a rendu mémorable le nom d'Adolphe ADAM (1803-1856), son auteur. Cet élève de Boïeldieu est aussi connu par sa musique de Giselle, ballet toujours représenté inspiré d'un poème d'Heinrich Heine.

    Le "Minuit chrétien" n'est plus guère chanté actuellement lors des messes de "minuit" car ne commençant jamais avant minuit il y a quelques décennies. Cette raréfaction n'ôte rien aux qualités vocales exigées de l'interprète à cette occasion.

    Voici les paroles.

    Minuit ! Chrétiens , c'est l'heure solennelle

    Où l'homme Dieu descendit jusqu'à nous,

    Pour effacer la tache originelle

    Et de son père arrêter le courroux:

    Le monde entier tressaille d'espérance

    A cette nuit qui lui donne un sauveur

    Peuple, à genoux attends ta délivrance,

    Noël ! Noël ! voici le Rédempteur !

    Noël ! Noël ! voici le Rédempteur !

     

    De notre foi que la lumière ardente

    Nous guide tous au berceau de l'enfant,

    Comme autrefois, une étoile brillante

    Y conduisit les chefs de l'Orient

    Le Roi des Rois naît dans une humble crèche;

    Puissants du jour fiers de votre grandeur,

    A votre orgueil c'est de là qu'un Dieu prêche;

    Courbez vos fronts devant le Rédempteur !

    Courbez vos fronts devant le Rédempteur !

     

    Le Rédempteur a brisé toute entrave,

    La terre est libre et le ciel est ouvert

    Il voit un frère où n'était qu'un esclave;

    L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer;

    Qui lui dira notre reconnaissance ?

    C'est pour nous tous qu'il naît, qu'il souffre et meurt:

    Peuple, debout ! chante ta délivrance;

    Noël ! Noël ! chantons le Rédempteur !

    Noël ! Noël ! chantons le Rédempteur !

     

    Ceux qui seraient intéressés et ne trouveraient pas la partition peuvent s'adresser au contact indiqué.

    Les paroles sont dans le style de l'écriture de l'époque. C'est la mélodie d'Adam qui retient l'intérêt.

    Allez, les jeunes ! A vos claviers ou à vos cordes pour vous rendre compte.

    Joyeux Noël à vous !

    Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr