Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marguerite marie alacoque

  • Marguerite Marie Alacoque et le Sacré Coeur de Jésus

    Hier soir, 31 mai, il était question avec deux amies, autour d'un agréable café le soir sous les platanes, de Catherine Labouré (2 mai 1806-31 décembre 1876) inhumée rue du Bac en la chapelle de la médaille miraculeuse. Cette médaille demandée à Catherine, alors novice chez les Filles de la Charité (un temps Compagnie des Filles de la Charité de saint Vincent de Paul), lors d'une apparition de la Vierge Marie rue du Bac en 1830 précisément. Une de mes interlocutrices indiquait que la Vierge avait fait à Catherine d'autres demandes. Que Catherine au solide bon sens bourguignon, non écoutée par les autorités de son époque, avait dit à la Vierge de trouver une autre messagère. Cette messagère fut Bernadette Soubirous (7 janvier 1844-16 avril 1879), à Lourdes, à qui la Vierge apparut en 1858. Bernadette qui, sa mission de transmission des demandes de la Vierge accomplie, alla continuer sa vie chez les sœurs de la Charité de Nevers.

    La conversation tournait autour de cas précis d'enfants placés en juin 2014 dans des structures de l'Aide Sociale à l'Enfance, ce qui nous renvoyait à l'action positive qu'avait eu pour des enfants dans le besoin Vincent de Paul.

    Toutefois, au lieu d'être toute à Catherine ou Thérèse ou Vincent, je m'étonnais de ne cesser d'avoir en parallèle la pensée de Marguerite Marie Alacoque (22 juillet 1647-17 octobre 1690)

    J'ai réalisé pourquoi ce matin.

    Hier, 31 mai, était le jour de la Visitation, fête célébrant  la visite de Marie, en attente de son fils Jésus, à sa cousine Elisabeth, elle-même enceinte du futur Jean-Baptiste.

    Or, c'est au couvent de la Visitation de Paray le Monial, que Marguerite Marie avait reçu en direct la révélation du Sacré Cœur, la révélation forte de l'amour sans limite du Christ pour tous les hommes. Marguerite Marie avait eu une première apparition le 27 décembre 1673, puis une seconde en 1674, une troisième en 1675 au cours de laquelle le Christ lui demande d'instaurer une fête du Sacré Cœur. Ce qui fut fait non sans de nombreux obstacles.

    Et aujourd'hui, 1 er juin, il m'était rappelé que le mois de juin était consacré au Sacré Cœur de Jésus, avec fête du Sacré Cœur au cours de ce mois.

    Voilà donc pourquoi on me faisait rappel de cela dès hier soir.

    Je connais Lourdes et la rue du Bac. Je ne connais pas Paray le Monial.

    Mais je fais passer le message du Sacré Cœur de Jésus pour ce mois de juin 2014. Un message qui peut être pour autrui un sourire, un "bonjour", un "s'il te plaît", un "pardon", un "merci" !

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr