Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les papas=les mamans

  • CALI et DATI

    C'est 2 noms par ordre alphabétique.
    C'est 2 forces en présence: une responsable de la Justice,d'une part,  un homme - un vrai ! - qui met coeur, talent et énergie au service d'enfants irrespectés, d'autre part.

    CALI, chanteur, est aussi le papa de 2 enfants, avec une famille et une région d'origine où il vit.
    Depuis ses débuts en chanson CALI  valorise  l'importance du coeur, de la force du groupe, de la liberté.
    Richesses naturelles qui vont le conduire à créer avec ses frères et soeurs et ses amis de Vernet-les -Bains - commune où il est né le 28 juin 1968 près de Perpignan -  l'association "L'Amour parfait". C'est cette association  fondée par CALI qui est partenaire de l'Association "Les Papas = Les Mamans".

    CALI, avant d'être connu du grand public comme auteur-compositeur-interprète, a été rugbyman  de haut niveau. Et c'est le hasard de l'échange de quelques paroles avec BONO lors d'une rencontre fortuite dans un parc près du Palais des Sports de Toulouse, après un concert de U2 en 1984 en ce lieu, qui fait basculer la carrière de CALI  du rugby au chant.

    Les relations de CALI et DATI sont claires:
    * Une lettre d'interpellation adressée en décembre 2007 par l'Association "Les Papas= Les Mamans" avec l'implication forte de CALI, courrier qui interroge le  Ministre de la Justice: " Madame DATI, que comptez-vous faire pour humaniser et optimiser les séparations ? etc..."
    * Une audition  le lundi 10 mars 2008 à 15H00 au Ministère de la Justice, CALI ayant à ses côtés  Gérard REVEREND, Président de l'Association
    "Les Papas = Les Mamans". Cette audition avait pour sujet les exclusions parentales lors des divorces et séparations. Le site de l'association de mr Reverend  fait mention des données ci-après:
    40 % environ des familles se séparent actuellement
    50 % des parents se retrouvent définitivement exclus de la vie de leurs enfants après 2 ans de séparations.

    CALI ne se contente pas de solliciter le champ d'action et de responsabilités de Mme DATI.

    Il fait plus.
    * Il soutient les analyses et propositons pour la Famille et l'Enfance faites lors de l'élection présidentielle 2007 par l'association "Les Papas = Les Mamans".
    * Il  offre à tous - grands et petits- par sa chanson les "1000 coeurs debout"  "l'odeur délicieuse de la liberté", chanson qui met en avant la force du coeur et des sentiments, la force de l'émotion partagée, la force d'une collectivité unie symbolisée par le chiffre 1000 mais qui est autrement plus nombreuse.
    Ces 1000 coeurs debout font partie de l'album "L'Espoir" qui a été disque d'or dès la 1ère semaine de sa sortie début février 2008.    
    Fin  mars 2008 a été tourné à Perpignan le clip de "1000 coeurs debout", CALI - toujours le coeur grand ouvert à son public -ayant convié tous ses fans à y participer. 

    Au sein de l'album "l'Espoir" CALI a placé une chanson ayant pour titre "Le droit des pères". Il n'est que trop vrai que la justice actuelle - sourde à l'écoute et au  respect des moins de 18 ans au pays dit des droits de l'homme  -  déchire sans humanité et sans appel des milliers et des milliers d'enfants "sur  l'infranchissable barbelé d'une machine à fric qu'ils appellent justice".

     

    OK. Ce sont les mains des papas qui se déchirent sur ce barbelé. Mais il me semble que CALI ne serait  pas oppoé à ce que j'étende les effets destructeurs de ce barbelé de sinistre mémoire depuis les papas jusqu'à leurs enfants sans défense et sans arme. Ces moins de 18 ans avec lesquels, par  incompétence grave, un certain nombre de décideurs se livrent à des "jeux" impardonnables, véritables  viols psychologiques aussi graves de  conséquences que des viols physiques et pour lesquels, à ce jour,  ils ne sont jamais inquiétés !

    Au pays dit des droits de l'homme !  Quelle honte !

    Je mets le texte en français de cette oeuvre de CALI, crue et vraie  car contant l'exacte réalité :

    Au diable ma fierté
    À genoux je viens supplier
    Je voudrais juste que la justice
    Soit un peu plus juste cette fois

    Au diable ma fierté
    À genoux je viens supplier
    Car la justice a été trop juste
    Encore une fois

    C'est une tragédie
    Une nouvelle marche en arrière
    Leur partielle, meurtrière justice
    A posé son gros cul sur le droit des pères

    C'est une tragédie
    Une nouvelle course à l'envers
    La justice a posé son gros cul
    Sur le droit des pères

    Si je t'écris aujourd'hui
    Mon enfant, de ma nuit
    C'est pour que tu saches
    Que si j'ai tout perdu
    Comme un chien je me suis battu
    Pour mon droit de t'aimer
    Comme un papa peut aimer
    Ils m'ont laisser errer sans toi
    Dans ma colère
    Ils ont piétiné encore une fois
    Le droit des pères

    Ils nous ont posé
    Toi et moi sur le bord
    Comme deux serpillières
    Et merde au droit des pères !

    Si je t'écris aujourd'hui
    C'est que tu dois savoir
    Qu'ils ne m'ont laissé
    Que le droit de hurler
    Ton prénom dans le vent
    J'ai perdu la plus importante
    De mes guerres
    Te voir grandir tous les jours
    Mon enfant

    Nous sommes des milliers de pères
    Le nez dans la poussière
    Les milliers qu'ils ont jeté
    Dans ce cachot, ce piège à rat, cette misère
    Des milliers à pleurer
    Madame la justice, enlevez vos oeillères
    Des milliers à mendier
    Notre droit des pères

    Je m'en vais dans ma nuit
    Non, je ne te laisse pas
    Non, je veille de loin
    Puisque c'est le seul de mes droits
    J'aurais toujours une main sur le coeur
    L'autre sur ton épaule
    Je viendrais te renifler
    De loin, à la sortie de l'école

    Mon amour
    Ils ne m'arracheront pas ça
    Ni eux, ni ta pauvre mère
    Mes yeux de père

    Mon amour
    Sache que mes mains se seront déchirées
    Sur l'infranchissable barbelé
    D'une machine à fric
    Qu'ils appellent justice
    La plus vieille des putes
    À la raie je lui pisse

    J'ai cette envie de meurtre
    Au fond de ma colère
    Je ne poserai pas de bombes
    Non, ça me dégoûte
    Il n'y a rien de plus bas
    Tu sais
    Celles qui arrachent
    Les jambes et les bras
    Elles n'arracheront jamais le coeur
    De ceux qui n'en ont pas
    Tu sais
    Ceux qui nous offrent
    Des miettes de jours pour tous les deux
    Chaque mois

    J'ai cette envie de meurtre
    Au fond de ma prière
    Ils m'ont volé
    Mon droit de père 

    Les liens vers CALI:
    *site officiel: http://www.calimusic.fr
    *le blog de Cali: http://www.qui-se-soucie-de-moi.fr/blog/Cali/leblogdecali.php
    *liste des concerts: http://www.infoconcert.com/html/artiste.php?id=26941
    *tous les concerts sur Asterios (producteur officiel des spectacles de Cali): http://www.asterios.fr

    Les liens vers le président de l'association "Les Papas = Les Mamans", Gérard REVEREND:
    *Mobile: 06 07 55 83 71
    *E-mail: gerard.reverend@wanadoo.fr
    *web: http://www.lplm.asso.fr

    Tout ce qui concerne l'association "les papas=les mamans" est reproduit ici en accord avec ladite association.

    Je remercie mon grand frère de m'avoir indiqué hier l'acharnement positif de CALI et de l'association lplm dont j'ignorais jusqu'à l'existence ! Alors que nous oeuvrons dans le même sens !

    Pour conclure pour ce jour j'indique les dates où vous trouvez sur ce blog des billets concernant cette même problématique de l'irrespect et de la destruction des "enfants placés" et de leur famille, traités "comme des serpillères" pour reprendre CALI. Encore que les serpillères soient, elles, mieux considérées de par leur utilité !
    Donc allez voir ce qui arrive aux enfants placés, non délinquants, à propos desquels ce blog est très vigilant et essaie de faire changer les choses:   
    = enfants placés (injustement): 7.6.07, 26.9.07, 18.10.07, 20.10.07,  14.11.07,  31.12.07, 18.1.08, 26.1.08, 29.2.08 etc...

    Et puis, en général, je rappelle que ce blog est né pour que les jeunes de 18 ans soient enfin écoutés pour de vrai et respectés en conséquence. Tous les billets sont écrits en ce sens.

    Quant à vous les moins de 18 ans: vigilance et discernement ! Et puis espoir: CALI est avec vous !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr