Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lavage mains

  • Laver les mains ? … sans excès !

    Avec la "terreur" liée au péril de la possible grippe A(H1N1), les solutions de désinfection des mains ont fleuri un peu partout.

    Ayant parlé de ce sujet avec un ami dermatologue, il m’a mise en garde contre un excès d’emploi trop répété de ces solutions, la peau pouvant en être endommagée et aussi l’organisme.

    Ce qu’a confirmé Nature medecine sur son site internet, indiquant le côté contreproductif d’un lavage des mains trop fréquent.

    Comme d’habitude, tout est dans une utilisation raisonnable.

    Voici ce qu’explique Nature medecine.

    « Les bactéries de la famille des staphylocoques sont présentes en grande quantité au niveau de la peau. Elles sont inoffensives… tant qu’elles ne viennent pas s’immiscer trop profondément dans le corps, et notamment dans les blessures.

    Or le savon et les solutions hydroalcooliques ne font pas de quartier. Les bactéries ne résistent guère à ce grand ménage du derme. C’est précisément le but…

    Selon les chercheurs de l’école de médecine de San Diego, emmenés par le docteur Richard Gallo, certains staphylocoques jouent un rôle décisif dans la prévention des inflammations de la peau. Elles bloqueraient une des nombreuses étapes qui mènent à l’une de ces inflammations.

    L’effet des bactéries est en fait indirect. Elles produisent de l’acide lipotéichoique (LTA) qui agit sur les kératinocytes, cellules qui constituent la majeur partie de l’épiderme. Le LTA empêcherait les kératinocytes de déclencher une réponse immunitaire, et donc une inflammation. En d’autres termes, cette bactérie qui nous veut du bien empêche le système immunitaire de s’emballer pour trois fois rien.

    Cette découverte va dans le sens des partisans de l’“hygiene hypothesis”. Selon cette hypothèse, une trop faible exposition des enfants aux bactéries et consorts empêcherait leur système immunitaire de se développer normalement. Cette hypothèse expliquerait l’augmentation constante des allergies en Occident. »

    Pour l’augmentation des allergies, je ne sais pas.

    Ce dont je suis intuitivement persuadée c’est qu’une protection excessive, quand elle n’est pas indispensable, bloque le développement des défenses. Position que j’ai toujours mise en pratique avec les plus jeunes de ma famille.

    On suit l’affaire les moins de 18 ans, en continuant à se laver les mains avant les repas, après passage aux toilettes, lors de préparations d’aliments et après une activité aux salissures - visibles ou pas.

    Contact : francoisboisseau@wanadoo.fr