Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

laurent alexandre

  • La mort de la mort Laurent Alexandre

    Laurent Alexandre, auteur de cet essai qui vient de paraître en avril 2011 chez J C Lattès,  a un profil diversifié. Il est médecin, énarque et présent sur le net.

    Il nous offre un panorama de ce que peut être l’avenir dans cet ouvrage. Un livre susceptible d’intéresser tous ceux et celles qui sont passionnés par l’évolution des choses.

    Voici la présentation de l’éditeur :

    «  La révolution de la vie ou comment la biotechnologie va bouleverser l’humanité.

    La génomique et les thérapies géniques, les cellules souches, la nano-médecine, les nanotechnologies réparatrices, l’hybridation entre l’homme et la machine sont autant de technologies qui vont bouleverser en quelques générations tous nos rapports au monde. Il est aussi probable que l’espérance de vie doublera au minimum, au cours du XXIe siècle. 

    Le face-à-face entre les bioconservateurs et les bioprogressistes va aller en s’amplifiant. De l’homme réparé à l’homme augmenté, il n’y a qu’un pas qui sera inévitablement franchi. Que deviendra notre système de retraites actuel quand l’espérance de vie atteindra cent quatre-vingts ans ? L’homme changera-t-il de nature ? Les religions seront-elles anéanties ou revivifiées ? La mort de la mort préfigure-t-elle la mort de Dieu ? 

    Sans prendre parti, ce livre analyse le plus précisément et le plus clairement possible les termes du débat. Face à certaines évolutions inéluctables il est encore possible de choisir certaines options. Voyage au cœur des laboratoires où se préparent des révolutions scientifiques imminentes; voyage au cœur des lobbies qui souhaitent accélérer ou stopper ces fantastiques expériences. Voyage dans le monde politique qui tente de comprendre les retombées éthiques et sociales de cette révolution de demain, le livre du Dr Laurent Alexandre nous offre un panorama vertigineux et passionnant d’enjeux fondamentaux car nous sommes à la veille d’un bouleversement qui fera passer l’ensemble des progrès médicaux du XXe siècle pour des micro-événements. »

    A l’époque, pas si lointaine, de Balzac, la femme de trente ans était une vieille femme. On s’est éloigné de cette image en fort peu de temps.

    Le livre de Laurent Alexandre pointe du doigt les réalités futures envisageables en avril 2011, des réalités qui pourraient être, concrètement, bien différentes dans 20 ans.

    Moins de 18 ans aujourd’hui, vous vivez déjà une période intéressante. Vous allez participer à des années passionnantes. Vous allez voir surgir bien des nouveautés dont je souhaite qu’elles apportent de la beauté dans votre vie. Certains, par leurs activités professionnelles, participeront aux changements évoqués dans cet essai, pas forcément sous les formes décrites par Laurent Alexandre.

    Quelles que soient les voies qui jailliront et dont certaines seulement se développeront, en aucun cas la mort de la mort ne signera la mort du spirituel, la mort de cette transcendance généralement appelée Dieu auquel l’homme, être avant tout spirituel, est relié.

    Car l’homme ne s’est pas auto créé.

    La mort de la mort est à lire pour être informé, en gardant toutefois une certaine distance. Afin de ne jamais oublier notre partie spirituelle.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr