Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lait

  • Le lait ? le produire et vivre !

    Comment ne pas entendre les grévistes du lait qui n'en peuvent plus de produire à perte ?

    Pas drôle de déverser du lait au Mont Saint Michel et ailleurs. Pas drôle de déverser le résultat de son travail. Mais que faire d'autre ?

    En France, si on ne se llivre pas à de telles extrémités, on n'est pas écouté.

    Ce jour, le ministre de l'Agriculture prétend que seulement 10 % de la production est concernée par cette grève du lait.

    En face on parle de 50 % et du fait que d'autres pays sont concernés en dehors de la France.

    Ceci repose deux questions quant au niveau de paiement d'un prix correct du lait aux petits producteurs :

    * le rôle de l'Europe

    * le rôle de l'inductrie agro-alimentaire qui convertit le lait de la vache en divers produits présentés sur les rayons des petites boutiques ou des grandes surfaces.

    Je n'ai pas la solution. Les vaches étant incapables physiologiquement de faire la grève du lait, force est de continuer à les nourrir et à les traire, puis selon les possibilités de donner leur lait ou de le jeter. Exactement comme pour les fruits et légumes.  

    Quant j'étais petite, j'allais chercher le lait directement chez le producteur au bout du village. Il était payé en direct. Parfois j'avais le privilège de traire, un peu, une vache. De retour à la maison, il m'arrivait de savourer de ce lait encore tiède fraîchement trait; quelle saveur ! Comme les saveurs de la tomate cueillie sur pied et consommée telle que.  

    Où allons nous ? Au plan de la France, de l'Europe, du monde ? 

    Certes il paraît plus satifaisant de donner que de jeter.

    Certes, le Ministre de l'Agriculture doit recevoir les syndicats ce jour.   

    Situation à suivre les jeunes, vous qui serez au travail post école demain. Il faudra que je regarde combien de députés et de sénateurs sont issus en direct de la France agricole des petits producteurs.    

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr