Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la rochejaquelein

  • Vendée 1793, G Bordenove

    vendée 1793,La Rochejaquelein,Mauléon,De nombreux livres ont été écrits à propos de la guerre de Vendée. Le roman Les Armes à la main 1993 de Georges Bordenove montre bien une des faiblesses de ce combat.

    Pour le dire rapidement, la guerre de Vendée sous la Convention est une révolte de l’Ouest contre des décisions qui ont conduit à l’emprisonnement du roi Louis XVI, d’une part, et au remplacement des prêtres en place par des fonctionnaires assermentés, d’autre part.

    Les petits, les sans grade de l’ouest vont se révolter contre ce qu’ils estiment de l’abus de pouvoir, conduits par quelques chefs dont Cathelineau et La Rochejaquelein.

    Blancs révolutionnaires contre bleus de l’armée catholique et royale, le choc est rude. Westermann est là pour la bataille qui se déroule sur la colline de château gaillard à Châtillon (devenu depuis Mauléon), 79700.vendée 1793,La Rochejaquelein,Mauléon, Par représailles, le château d’Henri de la Rochejaquelein est incendié. Les morts, les blessés sont nombreux.

    Le livre cité montre assez bien un défaut du côté des bleus, en ce sens que les combattants, essentiellement des paysans, retournent à leurs travaux des champs après bataille faite. Ceci est juste un constat, non un jugement. Qui dit qu’une organisation plus stricte aurait changé l’issue des combats ? La volonté dirigeante voulait à tout prix éliminer cette révolte intérieure.

    La colline de château gaillard à Mauléon, le château de La Durbelière à quelques kilomètres à vol d’oiseau portent toujours les traces de ces événements. Ces deux lieux sont visibles.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (à gauche ruines de La Durbelière, à droite colline de château gaillard, cliché personnels)