Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la fayette

  • La Fayette 4 juillet 2013

    la fayetteHier après midi, jeudi 4 juillet 2013, je suis allée à Paris 12ème au cimetière de Picpus où famille et amis de La Fayette commémoraient cette figure de l'Histoire. A 15 heures 30 Madame Geneviève de La Pomélie, apparentée au marquis de L a Fayette et créatrice du Cercle des Amis de La Fayette, a présenté un intéressant portrait dynamique de cette figure française et internationale qui, à 19 ans, a armé de ses deniers un navire, La Victoire, pour cingler vers  les actuels Etats Unis d'Amérique apportant son concours.

    Pour des raisons liées à l'Histoire, La Fayette, le héros de la guerre d'indépendance américaine, est inhumé dans ce cimetière privé parisien à côté de sa femme - ce qu'il avait souhaité. Cette épouse, née Adrienne de Noailles, s'est trouvée là avant lui, ayant désirée, elle, être proche du lieu où se trouvaient les dépouilles de sa mère, sa grand-mère et une soeur, toutes trois victimes de la terreur.

    Car du 14 juin au 27 juillet 1794 environ 1306 personnes ont été exécutées, le plus souvent sans motif, surla fayette l'actuelle Place de la Nation. Les corps étaient ensuite jetés dans 2 fosses communes. Ce sont les familles de quelques personnes exécutées qui se débrouillèrent pour racheter le lieu de ces fosses, sollicitant des religieuses pour qu'une prière pérenne soit faite en faveur de ces malheureux sommairement exécutés.

    Ainsi, le marquis de Lafayette est à quelques pas de ces fosses communes. Et voisin d'autres personnalités de l'aristocratie française : Rohan-Chabot, Montmorency, etc...

    Dans la chapelle proche, les noms des victimes identifiées sont inscrits. Et c'est assez impressionnant.

    la fayetteL'ambassadeur des Etats Unis à Paris était venu le matin rendre hommage à La Fayette, remplaçant par un drapeau neuf celui de l'année précédente. Et l'après midi madame Geneviève de La Pomélie a rappelé le rôle de son illustre ancêtre pour l'édification des Etats Unis d'Amérique, ainsi qu'au niveau de la déclaration des droits de l'homme et du drapeau tricolore. Des américains vivants à Paris et un américain venu spécialement pour cette occasion étaient présents.

    J'ai remarqué une plaque à la mémoire de vendéens de Challans, eux aussi exécutés, ainsi qua la commémoration des 16 carmélites de Compiègne'victimes du même sort. Ces carmélites qui ont inspiré à Bernanos Le dialogue des Carmélites. 

    Via internet on peut se documenter sur le Cercle des Amis de La Fayette et ses activités. L'ambiance d'hier était de bonne tenue et sans prétention,

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr