Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kokopelli

  • Semences Liberté : Kokopelli

    Le numéro 5 reliant 2012/2013 de l'association Kokopelli met l'accent sur une alliance planétaire pour la liberté des semences. Kokopelli est situé dans le sud de la France. On apprend bien des choses importantes sur www.kokopelli-semences.

    Je suis très inquiète sur l'essai de capture des semences par certains alors que durant des millénaires les semences, sources de vie, sont passées de génération en génération, de l'un à l'autre, assurant la survie et la vie de l'espèce humaine dans des conditions aussi adéquates de possible.

    Il est heureux que, de par le monde, un certaine forme de résistance s'organise pour contrer cette appropriation des semences qui ont été offertes à tous et à toutes par notre mère Terre.

    Quand j'habitais la campagne, mon père faisait son jardin avec bonheur par plaisir et par exercice. J'assistais à des échanges réciproques entre jardiniers de boutures, de graines ou de plants.

    Actuellement, à Paris, les balcons bénéficient des boutures ou graines régulièrement données par une famille amie du Val d'Oise qui dispose d'un terrain où rayonne beauté et harmonie. Ou encore de bulbes qui me sont offerts. Au sud, en Pyrénées Atlantiques, une compagne d'escalade en montagne déguste citrons, oranges, thés, cafés, piments d'Espelette, poireaux, artichauts, salades, pommes de terre, tomates, haricots, oignons, échalotes, persil, ciboulette, thym, menthe, laurier, groseilles, framboises, fraises, pommes, poires, noix, raisins, kiwis, etc... de sa production ; c'est une personne aux mains vertes. Je cite ici intégralement un témoignage mis en page 35 de ce numéro de Kokopelli, illustré par une photo de l'auteur et de son petit-fils tenant ensemble une magnifique gerbe de blé qui les relie, et une autre photo de la belle laitue Drunken Woman dont Marcel Héraud - auteur de l'article – est le parrain.

    « Les graines potagères et les boutures ont toujours été deux spécialités de mon papa, disparu il y a une vingtaine d'années. Je puis vous assurer qu'il en a distribué des graines et des boutures, et, comme lui, j'ai voulu être autonome, ne pas être tributaire des semenciers et avoir des légumes au goût généreux et endémiques (adaptés au terroir) un peu par atavisme. Mais surtout pour le plaisir de faire, de donner et transmettre ce savoir paysan. Je fais des conférences sur les thèmes : « Pourquoi et comment faire ses graines ? » et une conférence avec atelier pratique « Comment faire ses boutures ? », avec chaque fois près de quatre vingt personnes. C'est l'occasion de donner quelques graines et de faire du prosélytisme pour Kokopelli.

    Depuis plusieurs années, j'expédie à Kokopelli le surplus de mes graines potagères et florales. Je parraine la laitue Batavia « Drunken Woman ». C'est une batavia au goût généreux et lente à la montée en graine ; ce qui permet de ne laisser que le cœur et manger les autres feuilles. Je ne regrette pas ce parrainage et je la cultive, comme le reste de mon grand potager, en agroécologie. Depuis 1981, je n'utilise que des tisanes de plantes pour traiter et fortifier les plantes en plus, bien sûr, des engrais verts, compost et fumier de cheval qu'une amie me donne et les résultats sont plus qu'excellents.

    Je me suis aperçu, au fils des ans, que lorsque l'on donne beaucoup, on reçoit aussi beaucoup. Et puis à l'automne, il y a le plaisir suprême « mettre ces graines de vie en colis » et les expédier à Kokopelli. C'est une émotion qui est unique. Ces graines de vie qui vont nourrir des gens et donner un sens à ce geste. Une joie profonde nous irradie et nous relie aux autres, elle est intense et sereine, une sérénité qui s'inscrit dans la durée. »

    L'air est gracieusement offert par la Terre. Il en est de même pour l'eau et les aliments. La compagne d'escalade du Vignemale a coutume de dire « La terre est généreuse ! », une terre travaillée au quotidien avec amour et constance.

    Je fais le vœu que les générations actuelles et futures continuent le plaisir de donner, d'échanger graines, boutures et plants en totale liberté de par le monde.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr