Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kenenisa bekele

  • Berlin dimanche : Xue Bai, Chine, gagne le marathon !

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    bai xue.jpgUn vrai plaisir que l’arrivée de Xue Bai, porte de Brandebourg, pour gagner un or bien mérité par une course où elle a été tout au long régulièrement en tête.

     

    Xue a  17 ans, je crois, avec un temps de 2 h 25’ 15’’. Et lors de la remise officielle des prix elle aura un geste sympathique pour que la japonaise, Yoshimi Osaki, médaille d’argent en 2 h 25’ 25 ‘’, mette en avant sa propre médaille pour la photographie des trois premières sur le podium. La médaille de bronze est allée à Aselefech Mergia en 2 h 25’ 32’’pour l’éthiopie.

    Quelque part c’est l’Asie à l’honneur avec Xue Bai et Yoshima Osaki.

    Les commentateurs français ont évoqué le surentraînement, pour eux, des chinoises. Xue Bai, par exemple, aurait couru déjà un nombre impressionnant de marathons.

    Je suis étonnée d’entendre que ce qui convient aux éthiopiennes ne conviendait pas aux chinoises.

    Le contexte de base est différent. Cependant, les unes comme les autres s’entraînent à la course en courant beauoup. Pour les unes, les allers-retours à l’école en Ethiopie sont estimés bons. Pour les autres, le simple désir de gagner - dans un contexte très encadré estimé non valable – n’est même pas envisagé.

    Que je sache, hors athétisme, on ne crache pas sur les skieuses qui débutent très tôt et gagnent.

    Les françaises ont terminé en 49 ème et 50 ème place.

    Par pays c’est la Chine qui est en tête. Outre Xue Bai, ce sont 2 chinoises qui sont arrivées en 4 - Zhou Chunxiu - et 5.

     

    Après ce régal un autre avec le 5.000 mètres hommes gagné par l’éthiopien Kenenisa Bekele en 13’17’’10. Il accélère à partir de 4.200 mètres et termine facile. Abdosh – récupéré par le jury car on a marché sur sa chaussure en demi-finale ce qui l’a retardé - termine lui aussi et les 2 compatriotes font ensemble un tour d’honneur joyeux.

    Bernard Lagat, USA, est en second.

     

    Bien démarré le 1.500 mètres filles avec Jamal et Burka en tête. Mais, alors que l’arrivée est proche, on assiste à la chute de l’éthiopienne Gelete Burka alors en tête causée, pour autant qu’on a pu voir, par l’espagnole Rodriguez qui semble avoir forcé la porte. Le public – 65.000 spectateurs – siffle d’abondance son arrivée en 1er. Et Rodriguez sera disqualifiée. Au final c’est Maryam Jamal, Bahrein, qui recevra l’‘or.

     

    Le vainqueur du 800 mètres hommes, à l’issue d’un parcours groupé, est Mbulaeni Mulaudzi, Afrique du Sud qui a mis a profit sa connaissance parfaite de la course.

     

    Le relai 4 fois 400 mètres femmes donne dans l’ordre d’arrivée : les USA, la Jamaïque et la Russie. La France est 7 ème.

     

    Le relai 4 fois 400 m hommes. La France - qui démarre avec Leslie Djhone – est engluée par le traffic au passage du relai et se retrouve cette fois-ci en 7 ème position. Les USA ont l’or, suivis de la Grande-Bretagne et de l’Australie.

     

    On découvre le gagnant du concours de commentaires. Un garçon de 16 ans, habitant à Ferney-Voltaire, qui depuis des vacances en famille au fin fond du Sahara Marocain a été assez motivé pour l’envoi qu’il a fait, un commentaire quasi en aveugle eu égard à la mauvaise réception. Il se prénomme Osmane, enchante par sa grande cultute sportive ainsi que par d’autres commentaires calmes qu’il produit sur le champ à la demande. Nul doute, s'il continu ainsi, qu’il accède à la future profession qu’il envisage de journaliste sportif.

     

    Suggestion est d’ailleurs faite pour le Tour de France prochain et d’autres événements de pouruivre, en quelque sorte, dans cette voix qui offre aux moins de 18 ans de montrer leur talent(s) et/ou leur savoir faire.

    Que voilà un bon plan.

     

    A appliquer ou, en équivalent, un proverbe chinois : « Faire 10.000 pas par jour pour vivre 100 ans », un enfant faisant plus de 15.000 pas au quotidien.

      

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : arrivée de Xue Bai) 

  • Berlin : régal et tristesse lundi.

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    Régal en triple saut pour les cubaines.

    Elles ont le même âge. J’ai admiré l’élégance, la tonicité, la justesse, de la gagnante, Savigné. Egalement la qualité de la numéro 2, Cuba toujours, mademoiselle Gay.

     

    Au 100 mètres femmes, c’est Shelly-Ann Fraser, Jamaïque, qui a gagné. Souriante, limpide, fraîche elle a réalisé un bon départ et réussi ! Suivi de Stewart, toujours de la Jamaïque et en 4 ème position de Campbell-Brown une troisième de la même île. En troisième position les USA s’étaient faufilés.

    Le bonheur de voir le tour de piste des demoiselles de la Jamaïque !

     

    Les garçons ont filé comme le vent pour la finale du 10.000 mètres. Faisant montre d’un esprit de groupe visible tout au long de la course.

    Avec pour la 4 ème fois champion du monde Kenenisa Békélé, 27 ans, l’enthousiasme pour l’Ethiopie ! Sans forcer en plus ! Une course magnifique ! Les deux suivants - Zersenay Tadese Erythréen puis Moses Masai Kényan - excellents aussi dont l’un avec un problème physique en fin de trajet.

    Là encore un tour de piste collectif des Ethiopiens, y compris non récompensé.

     

    Tristesse en saut à la perche côté féminin.

    Elena, la jeune russe en principe excellente, a loupé sa prestation. Erreur de stratégie ?

    Elle a décidé de démarrer l’épreuve à 4 m 75 et pas plus bas. Or elle n’avait pas fait plus de 4 m 85. Elle aurait pu décider de démarrer à 4 m 65, pour s’échauffer en quelque sorte.

    Raté !

    Elle en a sangloté !

    Puis, après tout c’est une championne avec de la réserve psychologique, elle a repris sur elle pour aller répondre aux questions de Nelson, en anglais, retrouvant presque le sourire.

    Le malheur des uns faisant, parfois, le bonheur des autres, c’est la Pologne qui a décroché la première place.

     

    Le concours appelant des jeunes à commenter en envoyant sa vidéo est très chouette ! Déplacement offert à Berlin dimanche pour le gagnant ou la gagnante.

     

    Moralités les jeunes : toute victoire est collective, on ne s’entraîne pas seul ; en cas de ratage, on en tire un enseignement pour mieux repartir.

    Et n’ouliez pas d’envoyez vos vidéos !

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr