Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

karim achoui

  • Karim ACHOUI Fondation : site internet !

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

     

    Oyez ! Oyez ! Condamnés sans preuves, reprenez courage !

    Le 18.2.2009 sur ce blog le billet « Karim Achoui: Fondation » donnait une information concernant les condamnés sans fot17.3.09 036.jpgpreuves qui représentent « près de 10% des détenus, soit 6300 personnes » (source Me Karim Achoui).

    Même si la liberté ne va pas jaillir en instantané, du moins l’espoir arrive et le réconfort.

    Suite à l’expérience douloureuse d’un avocat, Karim ACHOUI.

     

    « Dans nombre de domaines rien ne peut remplacer l’expérience vécue », je l’écrivais le 3 avril dans le billet « Nojoud Ali et Latifa Bennari : même combat ! ».  

    Il est certain que Karim Achoui, avocat, se serait bien passé de l’expérience vécue par lui à l’intérieur de la maison d’arrêt de Nanterre. Il a pu sortir libre après plusieurs lourdes et longues semaines, retrouvant le goût particulier de l’air extérieur, retrouvant son fils, retrouvant tous ceux qui l’ont soutenu dans cette épreuve.

     

    Epreuve qui l’a conduit à mettre sur pieds une fondation pour aider les condamnés sans preuve, sollicitant l’aide de ceux qui le souhaitent qui peuvent toujours se manifester en

    adressant leur CV à : karim.achoui@hotmail.fr. Cette fondation  - soutenue par des personnalités telles que kA4.2.09 020.jpgRoland Castro, Francis Lalanne, Francis Spiner, Jean-Marie Rouart, Karl Zero et aussi Patrick Dils innocenté après 15 ans de prison grâce au talent de Me Karim Achoui  - dispose maintenant d’un site Internet http://www.fondationkarimachoui.org.

    Allez le découvrir si ce n’est pas déjà fait ! et regardez les dernières nouvelles ainsi que les personnes soutenues. Actuellement Khalid Naji, emprisonné à Dijon pour 8 ans pour « viol présumé entre époux » ; oui, supposé.

     

    Deux autres nouvelles.

    La parution bientôt de l’ouvrage écrit durant son séjour en prison par le « condamné sans preuve », Karim Achoui, lequel a su valoriser des heures noires en consignant au quotidien ce qui se passait derrière le numéro d’écrou à quoi il se sentait réduit.

    La sortie au cinéma de « L’avocat à abattre », objet en septembre 2008 des foudres de MAM, Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur. Le livre de septembre, rédigé d’une plume alerte, agréable à lire a fait un tabac. Et j’ai pu entrevoir des fans de l’auteur, lors du récent salon du livre de Paris, alors qu’il dédicaçait le 18 mars 2009, au stand des éditions Le Cherche Midi, les pages éclairant ce qui avait failli lui coûter la vie.

     

    La publication de son petit dernier va être guettée. On n’a pas tous les jours un avocat médiatiquement connu qui emploie son temps d’emprisonnement à un travail d’écrivain.  

    Nul doute que cet ouvrage soit analysé, scruté, brandi comme un témoignage en direct, aussi porteur de vérités qu’un reportage filmé en caméra cachée.

     

    Etre enfermé sans preuves, dur ! Etre enfermé alors que l’on sait n’être pas coupable, insoutenable !

     

    Puisque les prisons débordent, est-il bien raisonnable d’y ajouter des personnes pour des faits supposés ? Supposer une chose n’est pas du tout la prouver ! 

     

    Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles: en haut Me Karim Achoui le 18 mars au salon du livre de Paris dédicaçant « L’avocat à abattre » au stand des éditions Le Cherche Midi ; plus bas Francis Lalanne le 4 février joyeux de l’annonce de la libération de Me Karim Achoui). 

  • Karim Achoui: Fondation

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouvez. Merci

    Depuis sa remise en liberté maître Karim Achoui a été invité par les médias – dont Canal + le 12 arashpalais22sept08 001.jpgfévrier, présent le 13 à Asnières à une conférence débat annoncé sur son blog il a lancé une Fondation qui peut intéresser certains, dont des déjà préoccupés par le droit. Pas besoin d’avoir 18 ans pour cela ! 

    Ci-dessous l’information à ce sujet que je cite telle quelle.

    « Fondation Karim Achoui

     

     

     Chères amies, chers amis,

    50 jours de prison m’ont fait prendre conscience comme jamais d’une injustice criante : les condamnés sans preuves.

    J’en fais partie. Ils représentent près de 10% des détenus, soit 6300 personnes. C’est inacceptable dans un Etat de droit.

    L’avocat que je suis, le condamné sans preuves que j’ai été, ont décidé de réagir et d’agir en créant une Fondation contre les injustices.

    Cette fondation aura pour objet d’apporter une aide juridique, financière et une écoute attentive aux femmes et aux hommes condamnés sans preuves matérielles dans nos prisons françaises.

    S’offrir les conseils d’un avocat, manger, écrire des lettres, achetez des timbres, des enveloppes, des livres, des magazines, regarder la TV pour garder le contact avec le monde extérieur (famille, amis, anonymes), sont des priorités lorsque l’on est enfermé injustement dans une prison.

    Je lance un appel aux avocats, aux étudiants en droit et à celles et ceux qui veulent contribuer au succès de cette fondation.

    N”hésitez pas à me rejoindre pour faire de cette fondation une lumière pour tous les détenus sans preuves abandonnés dans leur cellule de 7 m2.

    Réagissez et apportez votre soutien sur ce blog, je vous recontacterais aussitôt avec les membres de cette nouvelle fondation.

    Promis.

    Amicalement,

    Me Karim Achoui
    Fondation contre les injustices

     

    Si vous souhaitez nous aider, que vous êtes avocat, juriste, étudiant en droit, ou si vous avez d'autres spécialités pouvant nous aider dans notre fondation afin de venir en aide aux détenus victimes d'injustices, merci d'envoyer votre CV à l'adresse suivante : karim.achoui@hotmail.fr »

     

    Voilà vous avez tout les moins de 18 ans et les autres. 

     

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : Maître Karim Achoui au Palais de Justice de Paris le 22 septembre 2008, interviewé après l'audience concernant son livre L’avocat à abattre)

  • Maître Karim ACHOUI : libre !

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouvez. Merci. arashpalais22sept08 001.jpg

    Le 4 février 2009 197 visites avec 392 pages lues

    Le résultat tombe en un mot vers 9h 20 le mercredi 4 février 2009 : libre !

    Me Karim Achoui était resté à la maison d’arrêt de Nanterre ce matin pour y attendre le résultat. Puis pour que les papiers d’usage soient faits pour qu’il reparte libre dans la journée aussitôt que possible.

    kA4.2.09 018.jpgAu 13H de France 2 il est passé un bref commentaire mentionnant cette remise en liberté avec quelques instants du soutien avec pancartes du mercredi 28 Janvier kA4.2.09 008.jpgà 8h15.

    Je laisse les personnes qui ont soutenu Me Karim Achoui  et qui ne pouvaient pas être sur Paris imaginer la joie de sa famille, dont ses 2 frères toujours présents ; la joie des personnes l’ayant soutenu dans cette période kA4.2.09 021.jpgparticulièrement dure dont Rachid qui fut candidat aux élections présidentielles et s’est lancé lui aussi dans une grève de la faim kA4.2.09 033.jpgde solidarité ;  la satisfaction de son professeur et avocat, Me Jean-Marc Florand, qui est passé au Café des 2 Palais où un regroupement spontané s’est fait autour d’une simple consommation.  Qui d’autres encore ? Pas questions de mentionner tout le monde. Mais je peux citer le chanteur kA4.2.09 010.jpgFrancis Lalanne. Latifa Bennari Présidente-fondatrice de l’association l’Ange Bleu http://www.ange-bleu.com qui est la seule associaton ayant  la particularité non seulement de s'occuper des victimes des pédophiles mais aussi de faire de la prévention primaire et secondaire envers les personnes souffrant de pédophilie. Avce Latifa nous nous sommes retrouvées deux fois la semaine passée, à apparaître côté à côte à la télévision :  à l’occasion de la venue de Nojoud dans le 20 ème arrondissement et mercredi passé lors de l'interview de Me Jean-Marc Florand.

    Joanna Gomes sautait de joie avec des amies à la sortie du Palais de Justice kA4.2.09 001.jpgainsi que sur la ligne TGV Paris Méditerranée Colette Ducamp attentive au sort de Karim. Et tant kA4.2.09 014.jpgkA4.2.09 017.jpgkA4.2.09 012.jpgd’autres qui ont mis ou non des commentaires sur ce blog.

    Bien sûr je pense à la joie du papa et de la maman, à la fierté de son fils avec qui tant de choses vont être remises en place pour un cheminement extra et très normal entre hommes. Car avec l’âge de raison on est déjà un homme.

    Lundi il neigeait sur Paris et alentour. Hier la fonte avait eu lieu sauf en campagne francilienne. Aujourd’hui l’extérieur reste froid et gris, kA4.2.09 025.jpg la température est en-dessous de 0° C. Mais la liberté rend secondaire tous ces détails.  Une phrase intéressante kA4.2.09 030.jpgkA4.2.09 031.jpga été dite ce matin par l’un des fidèles de Me Karim Achoui : « La justice a été courageuse malgré tout. » Par les dysfonctionnements du système dénoncés par les avocats, ces mots kA4.2.09 020.jpgont tout leur sens.

    kA4.2.09 046.jpgkA4.2.09 038.jpgkA4.2.09 036.jpgVous tous qui avez apporté ici votre soutien à Me Karim Achoui, il vous est possible maintenant d’exprimer votre joie. Vous pouvez  être assurés que Me Karim Achoui en prendra connaissance et que cela l’aidera à gommer de son tableau mental les heures noires de plus d’un mois où, enfermé comme un coupable avec d’autres – beaucoup de vrais coupables  et quelques autres en attente d’une remise en liberté, il espérait ce jour et ses retrouvailles avec la liberté, ce bien indispensable à tous tout autant que l’air à respirer et l’eau et le pain pour vivre. 

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr  (photos archives personnelles: de haut en bas: Maître Karim Achoui au Palais de Justice de Paris le 22 septembre 2008, interviewé après l'audience concernant son livre L’avocat à abattre; la maison d'arrêt de Nanterre; rassemblement de soutien à 8H15 le mercredi 28 janvier 2009 devant le Palais de Justice; Latifa Bennari entre les deux frères de Me Achoui; Latifa expose son travail à un Francis Lalanne très attentif, à droite Rachid et son chaleureux sourire; à la sortie du Palais Me Jean-Marc Florand avec Latifa Bennari et Joanna Gomes, à droite après le verdict Me Jean-Marc Florand et une consoeur descendent les marches du Palais de Justice; Joanna Gomes soutien efficace de Me Achoui et deux amies; devant les grilles ultimes paroles entre 2 avocats dont Me Jean-Marc Florand; perspectives sur l'Hôtel Dieu depuis le Café avec Latifa au premier plan, à droite un anonyme porteur du portrait de Me Achoui; Mourad Achoui et Francis Lalanne; Francis Lalanne au milieu d'un groupe; retour à la liberté avec La Fontaine Saint Michel; le Palais de Justice côté Quai des Orfèvres; Notre Dame de Paris toujours ce matin)