Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jy houzeau

  • Pétition:pas placer!Nouveau-né placé!

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez, non classés pour l'instant en alphabétique.       

    LE  FIL  D’ARIANE  FRANCE

    PREVENTION ET SOUTIEN DES FAMILLES DANS LE PLACEMENT D’ENFANTS

    CONCERNANT LES ABUS DE PLACEMENT D’ENFANT

    Nous sollicitons un rendez-vous auprès de :

    Madame Nadine MORANO Secrétaire d’état en charge de la famille

    Madame,

    Pour une meilleure neutralité, pour un réel travail au sein de la famille, évitons le placement « injustifié » d’enfant qui n’est pas la meilleure des solutions !                                                                                                    Travaillons sur la difficulté de la famille*  et n’acceptons plus les visites médiatisées d’une heure tous les 15 jours qui durent depuis 5 ans (un exemple parmi tant d’autres)                                                                                    *Ce qui fait que la maman (qui n’a commis aucun acte de violence sur son enfant) n’a rencontré son enfant que 120h en 5 ans soit l’équivalent de 5 journées pleines !

    Des familles entières sont détruites, des milliers d’enfants ne se remettront jamais d’un placement injustifié !

    On peut estimer, avec beaucoup de spécialistes de la protection de l’enfance, qu’aujourd’hui, au moins 50% des placements sont injustifiés (25% pour mauvaise évaluation au départ et 25% qui ne devraient pas se prolonger)

    A savoir qu’un enfant ne se remettra jamais de ce placement. Il souffrira toute sa vie de cette séparation. La cicatrice sera indélébile !                                                                                                                           Bien souvent ces enfants ressortent sans aucun avenir, deviennent SDF, délinquants, au bord de la folie. Certains ont été abusés psychologiquement et/ou sexuellement par des adultes sensés les protéger sur leur lieu de placement.                                                                                                                                                                           Leur enfance a été détruite et on leur demande maintenant d’être adultes et responsables !

                                          Quel est cet avenir ? Quel est leur avenir ?

    A savoir :                                                                                                                                                 Le placement mensuel d’un enfant revient à 6 000 euros. Ce qui fait 72 000 euros à l’année.                 Exemple d’une famille où 6 enfants (aucune maltraitance) sont placés et séparés dans diverses familles d’accueil !                                                                                                                                                                                 Coût total de ce placement à l’année 432 000 euros (quatre cent trente deux mille euros).

    Pourquoi ne pas utiliser cette somme, afin que ces enfants puissent évoluer (avec une aide physique de personnes compétentes) au sein de leur foyer et avec leurs parents ?

    NOM     PRENOM                                 ADRESSE                                       SIGNATURES

    DUPOND   Martin                                 3 rue du Soleil etc......................................................

    Vous pouvez éditer ce billet, le compléter avec vos nom, prénom, adresse et signature. Vous pouvez faire signer d'autres personnes autour de vous. Et retourner le billet ainsi complété au Fil d'Ariane à Aulnay sous Bois à l'adresse indiquée ci-dessous. Vous pouvez aussi aller voir de plus près sur le site mentionné.                                                                             Cette pétition est destinée à soutenir une demande de rendez-vous de Catherine GADOT représentant le Fil d'Ariane auprès de madame Nadine MORANO, Secrétaire d'Etat en charge de la famille.  

    PERMANENCE du Fil d'Ariane: 31 avenue du 14 juillet 93600 AULNAY SOUS BOIS Tél/fax 01 48 69 87 29

    E MAIL : lefildariane93@wanadoo.fr

    SITE : http://le-fil-dariane-france-asso.fr/

    2 livrets du Fil d’Ariane avec Pierre Verdier :

    - Mon enfant est placé, j’ai des droits

    - Guide pour l’accompagnement social et de l’accès au dossier.

    Lundi 9 juin 2008

    Et, comme annoncé dans le précédent billet, un exemple paru dans La Voix du Nord du 6 septembre 2007 du placement d’un nourrisson quasi à la naissance !

    Peu après sa naissance, une petite Marpentoise a été retirée à ses géniteurs sur soupçon de mauvais traitement.

    « A l’époque, la petite Emilie Mairesse venait de naître à la polyclinique du Val de Sambre à Maubeuge. Sur intervention d’une puéricultrice de l’établissement, un signalement est bientôt transmis au procureur de la République (…) et la petite fille est placée en famille d’accueil. Les parents " ont crié leur innocence contre ce qu’ils considèrent comme un mur : l’administration française. « Les personnels sociaux se sont tous retranchés derrière le principe de précaution, alors même que les médecins n’avaient trouvé aucun problème chez notre fille ! » " Tandis que leur fille passe par plusieurs familles d’accueil en cinq mois et demi, ses parents essuient avis défavorables, expertises, contre-expertises…

    D’une garde autorisée le week-end, la présence d’Emilie chez ses parents va finalement revenir à la normale…avant même le jugement.

    L’avocat des parents, Me Jean-Yves Houzeau, « a affirmé que la polyclinique avait reconnu par écrits une intervention inappropriée. »

     

    Cette petite Emilie s’est vu voler inutilement 6 mois fondamentaux de sa jeune vie avec des parents attentifs et affectueux. Il en restera quelque chose quelque part pour cette petite fille nouvelle née ballotée d’une famille d’accueil à une autre famille d’accueil et encore une autre en cinq mois et demi ! Bel exemple de non stabilité, contraire à ce que prêchent tous les services gardiens de l’ASE (=Aide Sociale à l’Enfance). Ces mêmes services unanimes pour cette sorte de propos, et qui agissent de manière très divergente d’un département à un autre, ce qui est bizarre.

    Sapristi ! la règle est la même d’un département à  un autre quand il s’agit d’infraction au code de la route. 

    Par contre, pour les enfants non délinquants placés, "peluches" vivantes et vibrantes d’émotions avec lesquelles jouent Justice et Services Sociaux, il n’y a pas de règle ! Chacun fait  ce qu’il veut !

    A un tel point que quand elles le peuvent - c’est  rarissime ! vous pensez bien, chers lecteurs  - des familles déménagent pour échapper à un Juge des Enfants sourd ou inique et à des pratiques inconvenantes de services sociaux qui gavent de souffrances les jeunes tombés entre leurs mains.  Car changer de département est à ce jour la seule méthode pour soustraire rapidement et efficacement des jeunes placés et non délinquants à la maltraitance institutionnelle qui s’est, suite à un hasard malheureux et non à des faits vérifiés, abattue sur eux  !

     

    Les jeunes - et les plus de 18 ans - réfléchissez à tout cela, à ces jugements rendus qui n'ont rien à voir avec la justice et qui détruisent des jeunes non délinquants de 0 à 18 ans, tout à fait semblables à vous qui avez la chance de passer au large du triste sort des enfants placés !  

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr