Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

johnny hallyday

  • Johnny Hallyday bataille

     

    HallydayJ2009 004.jpgL’avocate de Johnny Hallyday et Laetitia était l’invité de C’est à dire le 29 décembre 2009. Elle a précisé que notre rocker national n’avait jamais été mis dans le coma mais positionné seulement en sédation profonde.

    Elle a parlé à Johnny au téléphone.

    La réactivité de ce musicien n’a pas manqué de lui être précieux dans le passage difficile que nous savons. Grâce à un tonus de base qu’il a su aussi entretenir il a pu suffisamment récupérer pour passer Noël en milieu amical et familial, à portée d’intervention de médecins pouvant intervenir à domicile, le cas échéant.

    On imagine les douleurs et difficultés auxquels en ces moments Johnny Hallyday doit faire face.

    Ce qui ne l’empêche pas de penser à remonter sur scène, la musique et son public étant l’un des moteurs essentiels de sa vie.

    Ayant frôlé la mort, sans en être responsable, lui et son épouse ont fait appel à la justice afin de tenter de comprendre ce qui s’est passé. Il est d’ailleurs probable que plusieurs facteurs se sont associés. Ce que les experts seront amenés à examiner en épluchant dossiers médicaux et documents administratifs.

    On se doute que tous les éléments possibles seront passés au crible, dont des témoignages sans doute.

    Les assurances, elles, sont très concernées par qui sera notifié responsable comme pour n’importe quel sinistre de grande ampleur. L’arrêt de la tournée de Johnny Hallyday en 2010 est un événement de ce type.

    Pour tous ceux qui aiment Johny Hallyday et apprécient sa musique, l’essentiel est que ce génial musicien si respectueux de son public récupère. Qu’il remonte sur scène avec l’énergie qu’on lui connaît. Pour sa famille aussi, il est essentiel qu’il se rétablisse au mieux et, pourquoi pas ? que l’on retrouve le Johnny d’avant.

    Avec tous nos voeux sincères de rétablissement, monsieur Hallyday !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos : Johnny Hallyday en concert)

  • Johnny Hallyday le retour

    Line Renaud était à la télévision hier soir pour réconforter à propos de Johnny, notre rocker national. Normal qu’il soit gardé en coma artificiel.

    Les médecins de LA jouent la prudence. Peut-être attendent-ils l’arrivée des 2 spécialistes attendus de France pour sortir Johnny Hallyday d’un coma de sécurité. Tant qu’il est ainsi, Johnny ne souffre pas, ne bouge pas, ne secoue pas une zone qui a souffert beaucoup, ne serait-ce qu’avec l’infection nosocomiale attrapée à Paris.

    Ou bien ils vont le faire émerger aujourd’hui ou demain, pour l’arrivée de ces deux messieurs.

    Johnny est fatigué, évidemment.

    Mais c’est un homme solide, entraîné physiquement, débordant de ressources à l’état brut. Incapable de baisser les bras.

    J’ai confiance !

    Et puis, les jeunes, Johnny Hallyday, dispose du plus précieux : un clan familial uni et solide.

    A l’occasion des vacances et des fêtes de fin d’année et de début de nouvel an qui arrivent, faites le maximum à votre niveau personnel, quel que soit votre âge, pour faire vivre votre clan familial à vous.

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

     

  • Johnny Hallyday récupère

    Notre chanteur est solide et a de la réserve.

    L’ « anecdote » du colon est déjà loin.

    Pour l’actuelle hernie discale, on peut penser que l’intervention était incontournable.

    En scène, Johnny savait bien ce qu’il pouvait ressentir. Les examens complémentaires auront montré ce qu’il en était avant intervention.

    Après ?

    Que Johnny sorte de clinique parisienne sur ses jambes, encore heureux. Il était entré debout pour, à la sortie, aller mieux.

    Une infection nosocomiale, en clinique comme à l’hôpital, est à proscrire absolument.

    Quant à drainer ou pas pour laisser filer à LA, la question n’est pas là. En cas d’opération correcte, s’il faut drainer on le fait.

    Lors de ma note d’hier j’étais inquiète. Puis vers 1 h 00, dans la nuit de ce début de vendredi, j’ai été soulagée et confiante.

    Apparemment, du côté de la hernie, le lieu d’intervention a été revisité, drainé, couvert largement avec des antibiotiques, le tout suivi d’un coma artificiel qui a évité des mouvements prématurés.

    Je suis confiante.

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr