Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

john nash

  • John NASH, prix Nobel, souffrant de schizophrénie

    Le film « Un homme d’exception » concernant le parcours ardu de John NASH était proposé dimanche 31 janvier 2010 au soir sur France 2.

    Oscar du meilleur film en 2001, il proposait une assez bonne représentation – c’est le médecin qui parle – des délires que peut subir malgré lui une personne souffrant de schizophrénie.

    Pour les illustrer le cinéaste a « inventé » trois personnages imaginaires, présents sur l’écran : un agent des services secrets, un ami et sa nièce.

    Il a fallu du temps à John NASH, homme génial passionné de mathématiques, dont le circuit de vie se déroulait avant découverte de son trouble en milieu universitaire américain haut de gamme, pour intégrer d’abord le diagnostic de schizophrénie, puis un suivi avec traitement. Pour arriver, enfin, à réintégrer le cours de sa vie universitaire. Cela en côtoyant des hallucinations toujours là, et en les ignorant. En 1994 il reçut le Prix Nobel en sciences économiques.

    Ce film est un bon document sur un cas réel, pour autant qu’il soit possible de rendre présents les démons virtuels assaillants une personne atteinte de schizophrénie, sans être soi-même concerné par ce trouble.

    Ceux qui n’ont pas vu ce film et qui seraient intéressés peuvent aller regarder tout ce qui concerne John NASH sur le Net. Y réfléchir. S’en inspirer – pourquoi pas ? - en soutien aux prescriptions médicales en cas de schizophrénie apparue chez un proche.

    En situation française je rappelle les billets mis ici relatant, par sa maman, la vie d'un jeune souffrant de schizophrénie et décédé. Il s'agit de "Schizophrénie" le  16.12.09, "Schizophrène, mon fils aimé". 18.12.09, "Schizophrène, mon fils aimé" (2ème partie) 19.12.09, "Schizophrène, mon fils aimé" (3ème partie) 20.12.09,

    L’exemple de John NASH, né en 1928 en Virginie, est encourageant pour les personnes atteintes comme lui.

    Faites passer le message les jeunes !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr