Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

intuition

  • Intuition, Sonia Choquette

    Le 9 octobre par « Intuition avec Judee Gee » j’évoquais ce sens, avec l’éclairage des chakras, mieux connus en orient qu’en occident. Sonia Choquette par son livre « A l’écoute de votre sixième sens » permet, à qui le souhaite, de découvrir mieux cette intuition, ce sixième sens possédé par tous.

     

    L’ouvrage de Sonia Choquette est paru en 2004 sous le titre original « Trust your vibes », transcrit par « A l’écoute de vos vibrations » en 2005.

    Le manuel de 320 pages que j’ai sous les yeux « A l’écoute de votre sixième sens » est publié chez J’ai Lu, collection Aventure secrète, dépôt légal décembre 2008, prix 6,70 euros.

     

    Son auteur peut écrire sur ces sujets sans souci car elle est américaine. Aux Etats Unis, les aptitudes intuitives et paranormales ne sont pas niées. Tout au contraire de ce qui se passe en France.

    Aux USA, la police et d’autres autorités n’hésitent pas à collaborer, très officiellement, avec les citoyens doués de capacités dans ces domaines.

     

    Puisque le livre de Sonia Choquette est un ouvrage sérieux, autant aller voir plus avant dans les domaines qu’elle présente si l’on en a l’envie.

    Je recommande cet écrit car il est simple à comprendre, truffée de multiples exemples vécus, clair, facile à mettre en pratique si le désir de cultiver son sixième sens ou son intuition effleure ou taraude certains.

     

    Cela est d’autant plus aisé que l’éveil et le développement de l »intuition peut se faire seul à seul, dans le secret de sa chambre et de son cœur.

     

    Certes il est plus agréable – la jeune Sonia à 12 ans a bénéficié d’un tel environnement propice - de pouvoir en parler à quelqu’un, un proche ou un ami situé sur la même longueur d’onde.

     

    Sonia Choquette dédie son livre à ses deux filles et également : « Je dédie ce livre à ma mère qui m’a appris à me fier à mon sixième sens malgré tout. Je te serai toujours reconnaissante ». (page 5)

     

    Tout a débuté à 12 ans, à Denver, Colorado, quand Sonia a « commencé à faire des lectures médiumniques privées dans la salle à manger familiale ».(page 7).

    Cet élément est important. Il est indispensable de ne pas se faire moquer ni ridiculiser quand on aborde des domaines intuitifs.

     

    Ce fait sera mentionné à plusieurs reprises dans ce livre. Une indication très logique. Les fans d’une activité restent habituellement entre eux pour progresser correctement. Les fans de cuisine rechercheront d’autres comme fins cuisiniers. Les fans de rugby feront alliance avec d’autres passionnés de ce ballon. Etc…

     

    Ici, un tel rapprochement est d’autant plus nécessaire que l’accord de tous sur la médiumnité, le paranormal et la toute banale et pourtant magnifique intuition est loin d’être acquis. En France.

     

    Une affirmation importante, selon moi, est écrite quand l’auteur met en page 11 : « Cela ne veut pas dire que les personnes intuitives sont supérieures à celles qui ne se fient qu’à leurs cinq sens ».

     

    Pourquoi ce livre ?

    « Mon but en écrivant ce livre est de vous aider à ouvrir vos canaux intuitifs et de vous enseigner à être à l’écoute de vos vibrations ». (page 15)

     

    Que contient en pratique le livre de Sonia Choquette ?

    Il comporte un certain nombre d’exercices progressifs que Sonia Choquette nomme « secrets ». Elle présente ainsi 33 « secrets » progressifs, successifs, répartis en 9 groupes, toujours illustrés par de nombreux s exemples concrets, dont l’un ou l’autre fera sans doute écho à un événement concret de votre vie.

     

    L’auteur précise qu’après le soutien familial, elle a été guidée par deux professeurs sur la voie de l’intuition. Puis elle a consacré 25 ans « à l’étude des religions, des langues et du mysticisme (y compris la kabbale occidentale et d’autres religions du monde, le mysticisme occidental et le tarot) pour m’aider à mieux comprendre l’évolution des âmes ». (page 7)

     

    Puis page 11 :

    « Le fait de posséder six sens procure un profond sentiment de sécurité, de confiance et de courage que les gens prisonniers de leurs cinq sens ne connaissent pas. Comme nous savons que notre âme continue de vivre après notre mort, nous ne ressentons pas le besoin de lutter contre les événements. Nous ne craignons pas la mort et ne sommes jamais sous l’emprise d’une anxiété maladive face à celle-ci. Nous traversons plutôt la vie avec grâce et confiance parce que nous savons que nous avons de l’aide de l’autre côté et que nous sommes éternels. Mais par-dessus tout, les personnes intuitives sont conscientes que l’amour est la potion magique qui nous donne des ailes. »

     

    Le credo de l’auteur est là, en quelques lignes. Immortalité de l’âme accompagnée de la prééminence d’un amour inconditionnel.

     

    Les pages 19 à 23 sont occupées par un questionnaire en 25 points sur le thème : « Etes-vous un être intuitif ? ». Il indique 3 niveaux de résultats depuis le non encore à l’écoute de l’intuition, à celui de un peu, et ensuite davantage attentif mais pouvant faire mieux.

     

    Suivent les 9 parties annoncées, chacune comportant entre 3 à 6 « secrets ». D’abord les préparatifs de base, partie suivie de L’esprit dépasse la matière, puis Les vibrations positives.

     

    Arrêt sur le « secret » n°8 qui ouvre cette partie par « Le pouvoir des mots », pages 93 à 100.

    « Les mots sont imprégnés d’une puissante énergie. Tel un coup de baguette magique, ils peuvent influer sur les conditions et les circonstances de votre vie. Chaque mot que vous prononcez possède une vibration et un ton précis, ainsi qu’une intention qui attire son équivalent dans la dimension terrestre. ». (page 93)

    On oublie trop souvent cela. Ce n’est pas les spécialistes du verbe que sont les gens de théâtre ou les écrivains qui diront le contraire.

     

    « Soyez non seulement conscient de ce que vous dites mais aussi de la façon dont vous le dites, parce que l’Univers fonctionne à partir des sons et des intentions. Plus vos mots sont paisibles et vos intentions nobles, meilleures sont les situations que vous créez. Les paroles dures, discordantes et furieuses – même celles qui reflètent vos sentiments réels – ont un effet destructeur sur vous et sur les autres ». (page 94)

     

    Une difficulté est de « faire la distinction entre une vérité et une opinion ». (…) être vrai signifie dire la vérité sans faire de mal à soi et aux autres. (…) Cela permet d’émettre des vibrations qui unissent les cœurs, créent la confiance, attirent le soutien et entraînent la guérison ». (page 95)

     

    Un exemple, celui d’une personne souffrant d’obésité.

    « Elle parlait toujours de son désir de « se débarrasser de sa graisse » même si elle perdait en fait très peu de poids. Puis, un jour, elle a décidé de s’exprimer autrement. Son but était dorénavant de « retrouver sa beauté ». Elle est devenue tellement emballée et motivée par cette façon beaucoup plus inspirante d’exprimer son objectif qu‘elle a perdu cinq kilos au cours de la première semaine suivant ce changement d’attitude. Comme elle adorait son « projet beauté », elle l’a atteint sans effort ». (page 97)

     

    « La meilleure façon de maintenir une vibration élevée est de rendre chaque pensée et chaque parole utilisée ou entendue aussi aimable et réconfortante que possible ». (page 98)

     

    Le chapitre n°8 s’achève sur ce conseil :

    « CHOISISSEZ JUDICIESEMENT LES MOTS QUE VOUS PRONONCEZ. »

     

    La quatrième partie s’intitule L’entraînement psychique. Le « secret » n° 16 est « Sachez capter les vibrations supérieures ».

    « Plus votre sixième sens s’éveille, plus vous devenez sensible à la qualité des vibrations qui vous entourent et à leurs effets Cela fait partie de l’art d’être intuitif ». (page 159)  Cette sensibilité peut réclamer davantage de silence, davantage de beauté.

    A force d’utiliser l’intuition, « Les sons ont tendance à s’amplifier, le sens du toucher se raffine et les paroles que vous prononcez ont une plus grande influence sur vous. Votre odorat pourrait même devenir extrêmement fin ». (page 158)

    Limpide, n’est-ce pas  ? En conclusion : « METTEZ VOS SES EN EVEIL. »

     

    Les trois parties suivantes sont Entourez-vous de personnes intuitives, L’avantage d’être intuitif, Empruntez la voie supérieure.

    Cette dernière partie se termine par le « secret » n°27 : Regardez le monde à travers les yeux de Dieu. Avec l’exercice pratique ci-après page 260 :

    « Cette semaine, observez le monde à travers les yeux de Dieu, surtout dans les situations où vous n’appréciez pas ce que vous voyez. (…)

    Choisissez au moins une personne dans votre entourage que vous pourriez encourager avec votre regard confiant, et vice versa. Commencez en vous renvoyant l’image de la personne que vous souhaitez chacun devenir.

    Puis, essayez de voir un aspect positif chez chaque individu que vous rencontrez et complimentez-le à ce sujet (…) Faites le même exercice pour vous chaque matin. » (page 260)

    Prendre soin aussi de soi ! Voilà du moins habituel !

     

    La huitième partie est L’art de vivre de manière intuitive.

    La huitième et dernière partie traite de L’intelligence du cœur, avec le « secret » n°31 Semez l’amour sur votre passage, le n°32 Partagez, le n°33 Ralentissez.

     

    En épilogue page 309 :

    «  être à l’écoute de votre sixième sens est un art (l’expression de votre coeur et de votre âme) et non une science (l’expression de votre ego et de votre raison).

    « vivre intuitivement » n’est pas « une activité qu’on pratique à l’occasion. Il s’agit plutôt d’un mode de vie ».

     

    Bons exercices ! soutenus par de bonnes intentions !

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Intuition avec Judee Gee

     

    Qui d’entre nous, quel que soit l’âge, ne s’est pas un jour arrêté, stupéfait, se disant à l’occasion d’un fait révélé au grand jour : « Je le savais, je l’avais senti ! »

     

    Rien d’obscur à cela. Rien de miraculeux.

     

    Nous sommes des êtres vivants et comme tels doués d’intuition. Une intuition dont des animaux sont également aussi pourvus.

     

    L’intuition, est une aide à la survie. Une protection de l’espèce.

     

    Certes, l’époque actuelle ne favorise guère son éveil, envahis que nous sommes par des tâches matérielles à accomplir.

     

    N’ayant plus trop le temps de s’attarder à contempler spontanément un beau coucher de soleil. Ou encore – sauf à aller s’enfermer dans un monastère ou un lieu voué à cet effet - de prendre le temps d’un peu de méditation.

     

    Pourtant, contemplation, méditation, intuition sont présents, à portée de mains. Dans le calme des campagnes. Comme dans le tintamarre des villes où il est toujours possible de trouver un square au calme, un bord de fleuve ou de rivière un peu à l’écart du tumulte normal de la vie.

     

    Il suffit de vouloir prendre le temps pour cela. Sachant que pour des chargés de jeunes cela est moins facile. Sauf à entraîner les plus petits dans cette démarche. Des petits qui, en général, ne rechignent pas pour regarder et contempler.

     

    De nombreux auteurs ont écrit à propos de l’intuition.

     

    Dont Judee Gee qui a proposé un livre « Comment développer votre intuition ? » aux édition Trajectoire, 270 pages, 19,00 euros.

     

    Ce que j’ai trouvé intéressant dans cet ouvrage, outre les propos autour de l’intuition, est le chapitre VI pages 71 à 98 consacré au Corps énergétique, en particulier les chakras, ces centres d’énergies vitales non visibles mais pourtant existants qui nous animent.

     

    L’occident est assez éloigné de ces considérations qui méritent pourtant d’être examinées. Dans ce livre, les sept chakras principaux me semblent assez clairement présentés, avec leurs fonctions, leur développement, leurs blocages. Et comment les réanimer quand ils vont mal et que l’énergie qui devrait les animer ne circule plus ou peu.

     

    Autour des chakras, il est question de l’intuition, de la guérison de l’être intérieur, de l’aide aussi à la guérison d’autrui pour ceux qui en ont les compétences.

     

    L’auteur termine en évoquant ce qu’elle décrit comme ses guides spirituels. Aucune obligation de suivre sur ce chemin. Chaque humain a sa voie propre et il n’y a pas de voie unique.

     

    Divers exercices sont proposés. Dont les inévitables exercices respiratoires auxquels, décidément, je n’adhère pas. Qu’il s’agisse de cet ouvrage ou d’autres livres. On encore tout simplement d’exercices proposés lors de séances de yogas physiques.

     

    Plutôt que la respiration, mon adhésion spontanée à l’univers qui nous environne, à notre mère la terre, a toujours eu lieu par l’intermédiaire de mes 5 sens. Qu’il s’agisse du goût salé de la mer, du sable sur ma peau, de l’odeur sucrée du chèvrefeuille, de la contemplation des étoiles, des rafales de vent à mes oreilles.

    J’imagine que je ne suis pas la seule dans ce cas.

     

    Après tout, le monde du vivant comporte une multitude d’êtres qui ne font pas appel à la respiration pulmonaire.

     

    Voilà, c’est dit.

     

    En conclusion, ceux qui ont envie de découvrir les chakras et les couleurs qui y sont associées – sept chakras, sept couleurs - peuvent prendre un premier contact par ce livre. 

    Bonne découverte !

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr