Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

interreligieux

  • Le Vatican et les autres religions

    Pour ceux qui sont intéressés par le Vatican et les autres religions, cette fois avec le C dans l’Air du vendredi 15 mars 2013 animé par Yves Calvi, des échanges clairs avec la participation de monseigneur Michel Dubost évêque d’Evry, Dounia Bouzar donnant un point de vue du côté de l’islam, Jean-François Colosimo institut orthodoxe saint serge, Raphaël Draï professeur à Aix en Provence avec l’apport de la parole du côté du monde juif.

    Si la politique reste présente dans le monde aux ôtés du religieux, dans nombre de pays la séparation entre religion et pouvoir politique a fait émerger une laïcité indépendante. Cette laïcité fait les lois.

    On n’est pas encore dans une liberté de conscience accessible à tous qui permettrait un « turn over » religieux.

    Mais un dialogue interreligieux bien réalisé a déjà permis de purger un passé négatif ; par exemple, la notion de juifs perfides a disparu du vocabulaire des chrétiens et de leur pensée.

    Dounia Bouzar rappelle que le Coran reprend le livre commun aux trois religions monothéistes à partir de Moïse. Elle insiste avec beaucoup de bon sens et de raison sur le rapport de la religion à la laïcité ainsi que sur la manière dont chaque homme réceptionne le message religieux qui vient à lui, avec la subjectivité qui lui est propre.

    Il est une réalité pour tous : le fait de prier Dieu quand on se réveille la nuit, du moins en ce qui concerne les pratiquants religieux. Cet autre qui prie, ou qui ne prie pas s’il se dit athée, est à respecter : il est signe de l’altérité de Dieu.

    Et j’ajouterais aux religions représentées lors de cette émission les courants très présents en Asie : Bouddha et tous les autres guides dans lesquels des millions de personnes se retrouvent. Sans oublier les peuples d'Amérique du Sud vivant encore au sein des forêts qu'on leur dispuste et qui prient eux aussi.  

    Il est rappelé que l’homme, animal social qui contemple les étoiles dans la nuit, a besoin de religion. L’homme sacralise les instants de sa vie : il sacralise le boire, le manger, le sexe, en bref toutes ses activités. Le besoin de foi est un besoin naturel, universel, tout autant que celui de respirer ou de se nourrir. L’homme est aussi un animal cultuel qui construit des temples pour honorer son Dieu. Je peux dire dès l’âge de pierre. Croire c’est, quelque part, faire confiance à Dieu. En cet Etre supérieur que les civilisations depuis la nuit des temps ont respecté et vénéré, sous les formes subjectives par lesquelles les hommes pouvaient alors se le représenter.

    Le dialogue interreligieux est à poursuivre pour en faire jaillir le meilleur pour tous au quotidien.

    La vidéo de C dans l’Air vous en apprendra bien davantage.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr