Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

indulgence

  • Noël joyeux à tous !

    Thi&Cie25.12.10 184.jpgJoyeux Noël à vous tous lecteurs et lectrices !

    Un peu de détente est nécessaire pour évacuer les difficultés de la vie. Et pour les bienheureux épargnés par ces difficultés pour, simplement, savourer la vie.

    Ce jour de Noël 2010 se trouve placé, àThi&Cie25.12.10 183.jpg mon niveau, sous le signe de l'indulgence.

    Car hier, suite à une fin de travaux de plomberie je me suis fait vertement apostropher pour avoir osé pratiquer des travaux nécessitant six coups de perceuses à ... 9h00 passée du matin. Il y avait, m'a-t-on déclaré, toute l'année pour faire des travaux; en aucun cas un 24 décembre où ceux qui travaillent veulent dormir ! 

    Il m'était dit, par vidéophone par la présidente du conseil syndical que je soutiens depuis 10 ans en raison de son efficacité au "quart de tour" que tout l'immeuble de l'est parisien où j'habite dormait à cette heure là. Pourtant dès 7h00 j'avais croisé des voisins se rendant à leur travail. Cette présidente avait près d'elle une "plaignante", professeur des écoles donc bénéficiant pour l'instant des vacances scolaires.

    Dans le même lieu, on laissait chaque dimanche, ou presque, mon voisin de l'étage en-dessous percer et repercer à longueur de dimanche ... sans rien lui dire. 

    Le plombier, consulté, m'a indiqué qu'il pouvait faire du bruit inhérent à son travail dès 8h00 le matin. Etant intervenu dès la veille, il aurait pu, s'il l'avait jugé souhaitable pour la tranquillité de l'immeuble, faire les deux trous indispensables en fin d'après-midi plutôt que le matin. Ce professionnel est aussi un voisin, à quelques numéros sur le même trottoir; il intervient habituellement dans l'immeuble, pour l'ordinaire et en cas d'urgence.

    Au final, j'ai laissé filer. Souhaitant à mes cohabitants qu'il ne leur arrive rien de plus grave dans l'existence que ce style d'événement.

    Et, quant à moi, décidant de ne pas en vouloir à cette présidente qui manifestait, contre moi certes mais avec sa réactivité appréciée pour bien conduire le conseil syndical face au syndic de l'immeuble.

    Creusant un peu plus, j'ai réalisé que j'avais à manifester, en général, davantage d'indulgence envers autrui. Tout comme cet autrui est, très souvent, au quotidien débordant d'indulgence envers moi.

    A tous une journée de vrai bonheur !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo à la maison de la crèche 2010)

  • D'Einstein au Vélib: garder le contrôle !

    fab8367b48f6e1944325e3a44794806c.jpgUne phrase d'Albert Einstein (1879 -1955) a retenu l'attention d'une jeune amie collégienne:

    "La vie c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre."

    Du vivant d'Einstein, avec une circulation plus fluide que maintenant, il fallait savoir garder l'équilibre à vélo.

    Mi-juillet 2007: le Vélib prend possession de Paris ! La bicyclette prend un départ en flèche. De l'exercice pris en faisant tourner 2 roues pour se déplacer reste une chose excellente.

    A condition de n'être pas trop nombreux sur la route. Car le même exercice s'est révélé plus délicat dans le Paris du mois de septembre sur-saturé de véhicules. Une variété "cyclistes du dimanche", se signalant par des oublis ou une ignorance grave du code la route, a fait surface. Les PV (Procès Verbaux) sont d'abord tombés en abondance. Puis, après quelques jours, l'indulgence est venue accompagner ces nouveaux voyageurs en surface. 

    Est-ce une véritable indulgence ? Ou bien, plus prosaïque ! les circuits n'ont-ils pas été débordés par cette quantité de PV dont l'important volume n'avait pas été prévu ? d'où une tolérance obligée ?

    Je n'ai pas la réponse.

    L'important est le constat suivant: les cyclistes habituels, passionnés de "la petite reine", sont attentifs à ce qu'ils font; les autres, les "nouveaux" assaillants des carrefours au prix d'un haut risque pour les autres et eux-mêmes, ont à progresser conjointement dans le respect d'autrui et une meilleure pratique du 2 roues.

    Tout va bien ! Il suffit d'un peu d'expérience.

    Hier comme aujourd'hui, se déplacer à bicyclette nécessite 2 choses:       1. garder à vélo l'équilibre personnel                 

                                    826b02b218c43d4db7f92f318a182fd5.jpg                                                                                                         2. garder le contrôle de son véhicule.