Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

inégalité

  • Cannibales ? nous ?

    Cannibales, nous ? Antropophages, nous  ?  Faut-il conlure cela du petit court métrage sur l'ile aux fleurs ?
    Le samedi 12 avril 2008 Arte nous donne à réfléchir sur l'anthropophagie très exceptionnelle à propos de "Naufragés des Andes". Tragédie déroulée il y a 35 ans. Mode de survie exceptionnel, tel celui du radeau de la Méduse.
    A l'époque de la tragédie des Andes on crie très fort sur la pratique utilisée.
    Soit.
    35 ans après après, c'est une autre dimension qui est donnée à ce geste, cela dans l'apaisement et une certaine communion inter-humaine.
    Toujours par la pensée en Amérique du Sud, je suis passée des Andes glacées à la chaleur de Brésil.
    J'ai re-visionné le court métrage intitulé "L'île aux Fleurs" que je vous invite à voir ou revoir.
    Réfléchissant, je me suis demandée si le compte-rendu très posé de ce petit film sur la vie quotidienne à l'île aux fleurs ne rapportait pas, en quelque sorte, une forme élégante mais bien pire d'"anthropophagie" -  car quotidienne et alors que l'on dispose d'autres solutions - en "sucer"  quelque part le sang d'autrui ? cela en abandonnant à des affamés le même pas  bon pour les porcs ? Ces porcs longtemps destinés à ingérer les rebus alimentaires des hôpitaux en France  - certes, cela n'a plus cours !
    La question posée est: l'homme sans ressource est-il moins privilégié qu'un animal tel le porc ?
    Ce peut-être LA QUESTION COROLLAIRE soulevée par ce court métrage sur l'ile aux fleurs...
    Où il est question de téléencéphale hautement développé allié à un pouce préhenseur, de tomates, de poules, de baleine, d'argent, de sauce, de parfum, de supermarché, d'entreprise, de vente, de terrain , de propriétaire, de porcs, de décharges, de liberté...
    Où ce qui n'est pas bon pour nourrir les porcs sera jugé bon pour nourrir les êtres humains de l'île aux fleurs, qui n'ont ni argent ni
    propriétaire et sont autorisés à pénétrer par groupe de 10 durant 5 ' soit 300 secondes à l'intérieur de l'enclos contenant les déchets de cette île aux fleurs cela afin de pouvoir se nourrir.
    Cette île aux fleurs, situé au Brésil, dans la banlieue de Porto Alegre ville qui produit environ 500 tonnes d'ordures par jours.

    * Titre : L'Île aux fleurs
    * Titre original : Ilha das Flores
    * Réalisation : Jorge Furtado
    * Scénario : Jorge Furtado
    * Production : Nora Goulart et Monica Schmiedt
    * Sociétés de production : Giba Assis Brasil / Nora Goulart Casa de Cinema.
    * Musique : Geraldo Flach
    * Photographie : Sergio Amon et Roberto Henkin
    * Montage : Giba Assis Brasil
    * Décors : Fiapo Barth
    * Pays d'origine : Brésil
    * Format : Couleurs - 35 mm
    * Genre : Documentaire, court métrage
    * Durée : 12 min
    * Date de sortie : 1989 (Brésil)
    C'est par le hasard de DEI-France (Défense des Enfants International - France) que j'ai rencontré cette vidéo.
    A froid, je l'ai trouvée assez remarquable !
    Dans la suite de Naufragés des Andes, elle l'est encore davantage me semble-t-il.
    Regardez-la  bien les jeunes !
    Votre avis ?
    Pour cela aller sur Google puis taper " L'île aux Fleurs", vous avez alors la vidéo concernée
    Regarder L' ile aux fleurs sur Dailymotion Partagez Vos Videos.
    www.dailymotion.com/video/xcu3f_l-ile-aux-fleurs - 55k