Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

howard storm

  • NDE à Paris Howard Storm 1985

    En juin 1985, alors qu'il visite Paris avec ses étudiants et sa femme, Howard Storm, artiste et professeur d'art, a un sérieux problème de santé qui va l'entraîner là où il n'avait jamais imaginé aller. Il raconte cet événement qui a changé sa vie dans « Voir Paris et mourir. Une expérience aux frontières de la mort, de l'enfer et du paradis. » livre publié en 2010 par Le jardin des livres.

    Voici ce que dit la 4ème de couverture : « En attendant d'être opéré aux urgences pour une soudaine perforation de l'estomac, le Pr. Howard Storm, un solide athée américain en voyage à Paris, est mort subitement dans une chambre de l'hôpital Cochin.En découvrant que soudain il ne souffrait plus, le Pr Storm a aussi constaté que quelque chose ne collait pas car il se sentait étrangement léger. Au même moment, il entendit des voix qui lui demandèrent de le suivre. Persuadé que c'était les infirmières qui lui parlaient, il suivit les silhouettes grises qui l'emmenèrent dans l'Au-delà.
    À partir de là commence une expérience aux frontières de la mort extraordinaire qui va entraîner le brave professeur laïc aussi bien dans les tréfonds de l'enfer qu'au paradis où il se retrouve en présence des Anges. Et là, le Christ et les Anges vont lui montrer le futur de l'humanité ainsi que la faillite de l'économie américaine avec la destruction des USA... Il ne pouvait imaginer une seconde avant sa "-mort-" qu'une fois revenu dans son corps, il ne sera plus jamais le même, au point d'abandonner son poste de professeur de l'Histoire de l'Art à la Northern Kentucky University pour devenir pasteur. L'Expérience aux Frontières de la Mort la plus troublante jamais racontée par un homme qui ne croyait pas que l'enfer ou le paradis puissent exister. »

    Chacun pensera ce qu'il voudra de ce qu'a vécu Howard Storm. Et discernera.

    J'ai relevé ceci pages 67 à 69. Le monde est au début d'une transformation matérielle qui va évoluer pour aboutir, par exemple, à un joli jardin que les gens entretiennent. « Chacun passe la plus grande partie de son temps avec les enfants, leur enseignant l'amour et les merveilles du monde naturel. Ils ne font pas de distinction entre travail et jeu. Ils participent tous à l'éducation des enfants et à l'enseignement comme étant l'action la plus importante de leurs vies. Les habitants cultivent la nourriture en s'asseyant à côté des plantes et en communiant avec elles. En quelques minutes, ils pouvaient récolter des fruits et des légumes mûrs. Ils mangeaient ce qu'ils faisaient pousser immédiatement, sans cuisiner. Les habits sont tous faits de fibres finement tissées. Il y a très peu de métal sauf dans les ornements. ».

    « Dans ce monde futur, les gens auront des maladies, mais leur traitement sera toujours efficace. Les gens se rassembleront autour de la personne qui a besoin d'aide, et par la prière, le toucher et la méditation, la maladie sera soignée. Les personnes feront pousser juste assez de nourriture pour satisfaire leur appétit. Ensemble, tous les peuples du monde contrôleront le temps qu'il fera et le climat sera régulé par la volonté collective de l'humanité. Les plantes seront aimées et cultivées par les individus. Tous les animaux vivront en harmonie avec les gens. Il y aura d'innombrables petites communautés autour du monde, et chacune aura sa propre identité et sa propre culture. Il y aura beaucoup de langages différents, mais tous seront capables de communiquer par télépathie. Il n'y aura pas de technologie parce qu'il n'y aura aucun besoin d'instruments, car les hommes auront le pouvoir de contrôler la matière et l'énergie. Ils resteront dans leur communauté à moins qu'ils ne veuillent expérimenter la vie dans une culture différente dans sa musique, sa végétation ou ses investigations scientifiques. Ils seront des étudiants de la Nature qu'ils connaîtront intimement et avec laquelle ils pourront communiquer, connaissant les sensations et les vibrations de toutes les parties de la création.

    Les gens exploreront l'espace intersidéral sans bouger un doigt. Ils communiqueront par télépathie avec toute personne sur Terre et auront des relations avec des êtres intelligents d'autres mondes. Il n'y aura pas voyage spatial parc

    e qu'il n'y en aura pas besoin. Les gens resteront sur place et partageront des expériences de la vie à travers les galaxies. Ils apprécieront l'expérience qui leur sera donnée dans ce monde parce qu'ils sauront que c'est un précieux cadeau de Dieu. Il n'y aura pas de propriété. Les gens chercheront le bien-être de leur communauté dans sa santé et sa croissance spirituelle. »

    Howard est étonné, attendant autre chose qu'un futur où « Les gens vivaient dans une simplicité et une harmonie extrêmes. Il n'y avait pas de besoin. Tout le monde était heureux. Il n'y avait pas de conflit. »Howard questionna : « Quand ce monde arrivera-t-il ? - Dans 200 ans. »

    Pages 143 et 144 Howard, de retour chez lui, éprouve le besoin d'appeler sœur Dolores, une étudiante qui a été son élève il y a des années. Il confie « Quelque chose de véritablement merveilleux m'est arrivé. J'ai rencontré Jésus ». Il lui raconte son histoire.en une heure puis demande si elle le croit. « Elle me regarda droit dans les yeux :-Bien sûr que je vous crois, mais je me demande pourquoi ça a pris si longtemps ».Explication : « Sœur Dolores avait prié pendant 13 ans pour que je connaisse Dieu. Quand des gens me demandent pourquoi cette expérience m'a été donnée, je leur répond que Sœur Dolorès a prié pour moi durant 13 ans ».

    Au chapitre 15, Howard souligne qu'il a été fasciné par Thomas Merton ce jeune devenu moine trappiste à l'abbaye de Gethsemane dans le Kentucky. Auteur de « La nuit privée d'étoiles » et de « La Paix monastique », Thomas est un franco-amériacin né dans les Pyrénées à Prades le 31 janvier 1915.

    Page 174 Howard écrit : « Dieu m'a donné une seconde chance parce que Sœur Dolores a prié pour moi pendant 13 ans. Il y avait aussi d'autres religieuses qui priaient pour moi. L'une des choses les plus puissantes que nous puissions faire est prier. La prière peut changer le monde. Quand j'étais en train de mourir, je fus emmené à l'entrée de l'enfer. (…) A ce moment, j'ai appelé Jésus pour qu'il me sauve. Les écritures sacrées disent en différents endroit : « Quiconque appellera le nom du Seigneur sera sauvé ». J'ai appelé Jésus pour qu'il me sauve, et il l'a fait. »

    Page 191 : « Vous êtes le favori de Dieu! Cette vérité me fut expliquée en la compagnie de Jésus-Christ et des anges du ciel. » « Nous sommes des êtres spirituels qui ont une expérience physique. »

    Le livre s'achève que cette phrase page 195 : « Comme Jésus nous l'a si amplement démontré, la seule voie pour grandir spirituellement est de servir les autres ».

    Howard Storm donne sa vérité personnelle. Chacun appréciera.

    A quelques semaines de la paix de Noël, au plan spirituel, et de la trêve des confiseurs au plan matériel, le choc inattendu à Paris de ce professeur d'art venu de son Amérique me paraissait intéressant à vous offrir.

    Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr