Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guérison

  • Guérison par le pardon et la prière

    Les samedi 26 et dimanche 27 avril 2014 , week-end riche en ces jours de fête de la Miséricorde, de la canonisation de deux Papes et d'un vécu autour d'un groupe de prière à Taverny en Val d'Oise.

    C'était la 14ème venue de ce groupe charismatique belge en région parisienne, la 7ème année aussi.

    Ces rencontres associant français et africains d'Ile de France ou plus loin – Oise par exemple, et ce groupe de prière belge ont commencé début 2007, à Ermont, avec le concours de Pierre, personnalité très active en Val d'Oise en milieu chrétien et social.

    Pourquoi ? Parce que ce Pierre, décédé depuis, participait à ce groupe situé aux environs de Namur et ayant avec des membres dudit groupe des liens de famille, outre des liens spirituels et culturels.

    C'est donc tout naturellement que l'idée est venue, un jour, de proposer à ce groupe d'initier un rassemblement de prières et de partage en Ile de France en Val d'Oise.

    Le samedi 26 fut un acte de louange envers le divin, avec prière du cœur fervente, chants avec chœur et guitare. Nous étions invités à laisser là toutes les douleurs, toutes les souffrances, toutes les blessures possibles, invités à pardonner très concrètement et à être pardonnés de même afin de retrouver le bonheur grâce à la miséricorde divine.

    Les enfants, présents, illustraient de tout leur cœur des scènes de l'évangile.

    Le dimanche 27, le matin, en lien avec l'évangile du jour Jean 20,19-31, le docteur Odile Boudier a présenté une très intéressante conférence sur la Paix, concluant très pratiquement par la question  « Et moi, comment puis-je accueillir et donner cette paix ? ». Cette question était concrétisée par cinq points d'une méditation basée sur cet évangile, le cinquième point « La paix soit avec vous » débouchant sur une mise en acte simple , à savoir : cette semaine, puis-je partager ce bonheur et cette paix avec au moins une personne ?

    Odile Boudier avait cité des personnes très concernées, tout au long de leur vie, par cette Paix. Dont Martin Luther King, Gandhi, Mandela, Bob Marley.

    Rabindranath Tagore (1861-1941), quant à lui, indiquait bien que « la paix ne vient pas de l'extérieur ; sa source est à l'intérieur ». Et la conférencière nous offrit le texte court qui suit, montrant bien comment irradie la paix : « Nous avons besoin d'être attentif à chaque individu et de l'estimer quelles que soient son identité nationale ou ethnique, son affiliation religieuse ou théologique. Si le cœur est en paix, il amène la paix dans la famille. Si la famille est en paix, cela fait naître une société en paix. Si la société est en paix, la paix se transmettra à la nation. Si la nation est en paix, nous pouvons étendre la paix au monde entier. »

    Après cette conférence, louanges au divin par des prières et des chants avec participation directe des enfants. Béatrice, responsable du groupe et aux dons charismatiques indéniables, laissait la parole aux enfants. Ce fut surprenant : le jeune Octave, en CE 1, entonna en chantant le « Je vous salue Marie », d'une jolie voix juste, ce par trois fois. La petite Fleur, plus jeune, exprima son amour pour Marie, mère de Jésus. Cette fraîcheur des jeunes radiait vers les 150 adultes présents.

    Après la pause déjeuner, ce fut le temps de la messe célébrée par le père Xavier, avec une prière pour la guérison des familles et des ancêtres. Des intentions particulières étaient déposées. Et à nouveau les enfants étaient au premier rang pour apporter les offrandes pour cette messe. Tout cela dans un climat joyeux et convivial.

    Au cours de ces deux jours, des cœurs ont été touchés, des témoignages de bouche à oreille le révélant. Il y a aussi des guérisons, tant spirituelles que physiques, pardon et prière étant des outils puissants dans tous les chemins de guérison.

    Le souhait fut fait de se retrouver le week-end des 4 et 5 octobre.

    Béatrice insista sur le fait, qu'à l'issue de ce week-end, la consigne bienveillante était « Ne rentrez pas chez vous comme avant ! ». Quant à moi je vous dis, à tous et toutes chers lecteurs et lectrices, quel que soit votre âge : « Paix à vous ! »

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr