Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

glécémie

  • Diabète, sucre dans le sang, HbA1c

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouvez. Merci. 

    Le 29 janvier 2009 180 visites avec 375 pages lues

    Trop de Français souffrent du Diabète et de ses conséquences. Encore davantage risquent d’en souffrir dans les années à venir.

    On estime aux environs de 4 % le pourcentage de Français traités pour Diabète. C’est beaucoup !

    Le pire est qu’au moins le tiers et plus de ces diabétiques ne contrôlent pas leur taux de sucre dans le sang autrement dit leur glycémie.

    Par méconnaissance.

     

    Volontairement, je commence par la seconde partie d’un article du 12 novembre 2007 que je mets intégralement ici du Dr. Philippe PRESLES dans le cadre de l’Enquête Choose Control, conduite dans 5 pays européens en partenariat avec l'International Diabetes Federation (IDF) Europe et l'Association française des diabétiques (AFD) avec le soutien des laboratoires Lilly.

    Cette seconde partie que je place en avant concerne l'hémoglobine glyquée, HbA1c, cette réalité méconnue de trop de diabétiques et donc trop peu dosée.

    « L'HbA1c est méconnue des diabétiques

    La théorie est très simple, la réalité tout autre puisque 34 à 46% des diabétiques ont un taux d'HbA1c supérieur à 8%. Pourquoi ? Ils méconnaissent ce dosage, ignorent la valeur limite et ne réalisent que très rarement ce dosage.

    La surveillance du diabète repose donc sur la réalisation d'un dosage trimestriel de l'HbA1c. Le traitement du diabète, quant à lui, s'appuie en première intention sur des mesures d'hygiène de vie : régime alimentaire, exercices physiques et lutte contre le tabac, la sédentarité et l'obésité.

    Une alimentation normalement équilibrée en glucides complexes est recommandée, mais pauvre en sucre simple et modérément hypocalorique en cas de surpoids. Il est aussi conseillé de diminuer la quantité de graisses et de boissons alcoolisées.

    Les médicaments dits antidiabétiques oraux sont utilisés en deuxième intention, si l'hygiène de vie ne permet pas un contrôle glycémique suffisant : sulfamides hypoglycémiants, biguanides (metformine), thiazolidinediones ou glitazones. »

    Les services où le suivi est bien fait au niveau des diabétiques qui les fréquentent font toujours le dosage de l’HbA1c. Ce dosage permet de connaître l'équilibre glycémique d'une personne durant les trois semaines qui ont précédé.
    Alors qu’un dosage simple de glycémie ne donne que le taux à l’instant T de la prise de sang, donc aucun historique en bien ou en mal.

    Tout ceci est clairement détaillé dans la première partie de l’article que je place maintenant. 

    « Diabète : une glycémie mal contrôlée entraine des complications

    Les résultats d'une enquête menée par des associations de patients montrent qu'en France, 34 à 46% des personnes souffrant de diabète sont mal contrôlés malgré leur traitement médicamenteux par antidiabétiques oraux.

    Or une glycémie qui ne se maintient pas autour des valeurs normales, autrement dit un diabète qui n'est pas bien traité, expose à des complications sérieuses, touchant essentiellement les vaisseaux sanguins.

    Lorsque les complications du diabète sont microvasculaires, on multiplie le risque d'atteinte de la rétine, des reins, du système nerveux, etc...
    Lorsqu'elles sont macrovasculaires, le risque d'infarctus du myocarde augmente, tout comme celui d'accident vasculaire cérébral ou d'atteinte des membres inférieurs.

    Rappelons que le diabète est dans notre pays une des principales causes de cécité, d'amputation et de dialyse.
    Un meilleur contrôle de la maladie s'impose donc afin de l'empêcher d'évoluer. Celui-ci passe par la mesure de la glycémie, mais tout autant par la surveillance du taux d'hémoglobine glyquée (HbA1c).

    Glycémie : qu'est-ce que l'hémoglobine glyquée ou HbA1c ?

    L'hémoglobine présente dans les globules rouges est le transporteur de l'oxygène dans l'organisme, mais elle a également la particularité de fixer du glucose.

    Ainsi, plus la glycémie est élevée, plus il y a de glucose dans le sang et plus il y a de glucose fixé à l'hémoglobine.

    Le dosage de l'hémoglobine glyquée correspond au pourcentage de molécules d'hémoglobine liées à une molécule de glucose.
    L'hémoglobine ayant une durée de vie de 3 semaines, les complexes hémoglobine/glucose (HbA1c) également.

    Ce dosage reflète donc la valeur de la glycémie et permet de suivre le contrôle du diabète. Un simple dosage de l'HbA1c tous les 3 mois, à partir d'un prélèvement sanguin, permet de connaître l'équilibre glycémique d'une personne durant les trois semaines qui ont précédé.
    Autrement dit, la glycémie correspond à une mesure instantanée du glucose dans le sang alors que l'HbA1c reflète la glycémie sur une longue période.

    Le taux normal de l'HbA1c chez un sujet non diabétique se situe entre 4 et 6%. Pour une personne atteinte de diabète, l'objectif est de ne pas dépasser 6,5%. »

    Les jeunes, informez-vous ! C’est indispensable pour parler avec les médecins.

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr