Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gabriel archange

  • Gabriel, ange de la bonne nouvelle

    Gabriel est l'ange de la bonne nouvelle divine. Sa présence au mois de décembre, dans les textes lus lors des cérémonies, permet de suivre l'annonce de la venue de Jésus parmi nous, fixée au 25 décembre pour coïncider avec le solstice d'hiver.                                                                                                            Le jeudi 19 décembre 2013, l'évangile de Luc (1, 5-25) raconte la visite de Gabriel à Zacharie, prêtre au temps d'Hérode le Grand, alors qu'il assure le service du culte devant Dieu et offre l'encens dans le sanctuaire du Seigneur. Gabriel apparaît "debout à droite de l'autel de l'encens". Zacharie est bouleversé et saisi de crainte. L'ange annonce alors qu'il a été entendu et que sa femme Elisabeth lui donnera un fils "et tu le nommeras Jean". L'ange précise "il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boissons fermentées, et il sera rempli de l'Esprit Saint dès avant sa naissance; il fera revenir de nombreux fils d'Israël au Seigneur leur Dieu, il marchera devant le Seigneur avec l'esprit et la puissance du prophète Elie, pour faire revenir le coeur des pères vers leurs enfants". Zacharie doutant, l'ange précise: "Je suis Gabriel; je me tiens en présence de Dieu, et j'ai été envoyé pour te parler et pour t'annoncer cette bonne nouvelle. Mais voici que tu devras garder le silence et tu ne pourras plus parler jusqu'au jour où cela se réalisera, parce que tu n'as pas cru à mes paroles; elles s'accompliront lorsque leur temps viendra." A la suite de cela Elisabeth, sa femme, est enceinte et garde ce secret six mois durant.                                                                                                 Le vendredi 20 décembre suite de l'évangile de Luc (1,26-38) avec l'annonce faite à Marie. Gabriel, toujours envoyé par Dieu, se présente cette fois à une jeune fille, une vierge d'un lieu dit Nazareth. "L'ange entra chez elle et dit: "Je te salue, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi". Marie est bouleversée. Gabriel la rassure:"Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très Haut: le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; il règnera pour toujours sur la maison de Jacob et son règne n'aura pas de fin." Au questionnement naturel de Marie qui, elle, ne doute pas, l'ange Gabriel répond que cela arrivera par l'action de l'Esprit Saint, et qu'Elisabeth sa cousine, appelée "femme stérile", a conçu un fils dans sa vieillesse et en est à son sixième mois "Car rien n'est impossible à Dieu. Marie dit alors:"Voici la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi selon ta parole"". L'ange, alors, la quitte.                                                                                Le samedi 21 décembre l'évangile de Luc continue (5,39-45) par le récit du déplacement de Marie chez sa cousine Elisabeth. Marie porte le message de l'ange. Et quand elle salue sa parente le futur Jean le Baptiste tressaille d'allégresse dans le sein de sa mère qui s'écrie: "Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni". Marie reste près d'Elisabeth plusieurs mois.                                                                    Le dimanche 22 décembre l'évangile de Matthieu (1,18-24) prend le relai avec le questionnement légitime de Joseph, futur époux de Marie,qui s'interroge sur cette grossesse inattendue. Ne voulant pas de mal à Marie, que convient-il de faire ? Pour le rassurer et le guider l'ange du Seigneur le visite en songe, précisant "l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint". Il ajoute que ce fils, annoncé par le prophète - en l'occurence Isaïe (7, 10-16) - recevra "le nom d'Emmanuel, qui se traduit: "Dieu avec nous"". Au réveil, Joseph suit le propos de l'ange et prend Marie chez lui.                    Le lundi 23 décembre retour à l'évangile de Luc (1,57-66). La naissance du fils d'Elisabeth et Zacharie a eu lieu. Au huitième jour, pour la circoncision, la maman déclare qu'il s'appellera Jean. Pourquoi ce nom inusité dans la famille ? Zacharie, consulté et toujours muet, confirme par écrit : "Son nom est Jean". A l'instant, Zacharie reparle et bénit Dieu.                                                                                                              Le mardi 24 décembre suite par Luc (1,67-79) de la louange de Zacharie lors de la circoncision. Ces paroles sont redites, chaque matin, dans tous les monastères. Elles se terminent par: "Et toi, petit enfant, on t'appellera prophète du Très Haut, car tu marcheras devant le Seigneur pour lui préparer le chemin, pour révéler à son peuple qu'il est sauvé, que ses péchés sont pardonnés. Telle est la tendresse du coeur de notre Dieu; grâce à elle, du haut des ceux, un astre est venu nous visiter; il est apparu à ceux  qui demeuraient dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour guider nos pas sur le chemin de la paix". Le prophète du Très Haut est Jean le Baptiste. L'astre venu nous visiter est le Christ Jésus, le Logos, la parole du Père. Ainsi est préparé avec le concours de Gabriel, archange, la venue de Jésus à Noël.                                      J'aime beaucoup Gabriel, un prénom porté dans ma famille. Gabriel est fêté le 29 septembre avec les autres archanges dont Raphaël et Michel.                                      contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr