Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

français

  • Michel BARNIER, français et européen du monde

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    Hier soir, mercredi 8 avril 2009, à 19h45, au Café Rouge 32 rue de Picardie dans le 3 ème arrt de Paris, un Ministre en fotBarnier8.4.09 013.jpgpleine forme, Michel Barnier, tête de liste UMP Ile de France venu sensibiliser aux élections européennes du dimanche 7 juin. Mot d’ordre : Voter !

     

    Une rencontre bien préparée, avec des questions posées au préalable sur le Net, et une brochette de jeunes journalistes dans l’aura du Ministre. Sylvain Lapoix en situation d'animateur - Vice Président de l'Association des Journalistes Européens, Eric L'Helgoualc'h - journaliste à Touteleurope.fr, Emile Josselin - journaliste à 20 minutes. Et bien sûr Jules République des blogs.

     

    Ce Ministre connaît l'Europe. Courtois tout au long. Malgré le brouhaha et plus de certains. On ne s’entendait plus et la directrice du Café Rouge – le vacarme se passait dans mon dos ! a dû intervenir en faisant valoir qu’il s’agissait de son établissement et qu’elle voulait du calme. Les faiseurs de tumulte s’en sont allés, ayant mobilisé pour rien de productif l’attention des présents . Après avoir tenté de leur répondre, toujours courtois mais pas écouté, Michel Barnier, impavide, poursuit sa réponse aux interrogations de divers participants.

     

    Ceux qui ont accès à Facebook trouveront en vidéo, accessible à tout le monde, les premières minutes de son intervention que j’ai mises au soir du jeudi 8 avril 2009 sous le titre « Michel BARNIER et l’Europe ce soir à 19h45 ».

    Dès le départ, une seule consigne : voter !

    Voter pour qui vous voudrez, mais voter !

     

    fotBarnier8.4.09 004.jpgLe parcours de Michel Barnier est riche, non seulement en matière d’Agriculture, mais dans le domaine du respect de l’environnement, de l’écologie, cela il y a plus de 20 ans quand seul lui en parlait et s’en préoccupait.

    Ce savoyard, bel homme – ce qui ne gâte rien - a aussi donné 10 ans de son temps de vie à la préparation des JO (Jeux Olympiques). On ne sort pas d’une telle expérience sans en être changé, le Ministre nous l’a redit hier soir.

    Plus encore, le pourquoi de la réunion d’hier soir, c’est un politique qui maîtrise parfaitement le fonctionnement de l’Europe, des pays participants, et des autres.

    Ainsi il nous parle de la Turquie, le premier pays « extérieur » à lancer un pont vers l’Europe. A ce jour, pour lui, la question de la Turquie reste ouverte.

     

    Des questions très pointues sont posées, fort éloignées parfois des motifs pouvant conduire à voter ceux qui n’en voient pas l’intérêt. fotBarnier8.4.09 002.jpgDans tous les cas, Michel Barnier répond précisément. Il connaît et a fait nombre de va-et-vient entre l’Europe et les besoins français pour lesquels il intervenait.

    Il le martèle : Europe et France – de même pour les autres pays européens – ne sont pas isolés par un mur; ce doit être tout le contraire bien que restant soi-même, état par état.

     

    Personnellement, il me semble que c’est l’ignorance de qui fait quoi ? pour qui ? pour quoi ? à quoi ça sert ?  quelles aides ?  etc… qui donne ce peu d’intérêt pour les élections des députés européens. Alors qu’une telle élection, nous rappee-t-il, est aussi importante que celle des députés français.

    fotBarnier8.4.09 006.jpg 

    Ma question serait : comment savoir ?

    Quel député va nous raconter un jour ses premiers pas au sein de l’Europe ? Ses six premiers mois de « petit nouveau » ? Avec des pistes pour aller s’éclairer sur tel ou tel point ?

    La visibilité fait défaut.

    Ce qui ressortait beaucoup hier où j’observais, consternée, que des participants s’élançaient sur l’élection du président de la Commission….alors qu’il fallait penser avant tout à élire, d’abord, les députés européens.

     

    L’urgence est là. Sinon, comme il le dit dès le début, sans Europe, La France ne sera plus présente autour de la table des grands dans 20 ans, ni nous, ni nos enfants ou petits-enfants. Il y aura la Chine, le Brésil, l’Inde, la Russie, certes les USA, et …l’Europe si on veut bien la construire. Si on ne s’y attelle pas de suite nous serons, nos descendants, les nouveaux esclaves de ces nouveaux maîtres du monde. On obéira. On sous traitera. On subira.

    J’ignore pour vous. Moi, je refuse une pareille situation.

     

    Il est question de la situation de l’Agriculture. Un secteur qui se maintient. Qui a su s’adapter. Avec des personnes qui bossent. Un fotBarnier8.4.09 009.jpgsecteur qui a été l’objet d’une politique publique avec la PAC (Politique Agricole Commune) qui assure en France 1 million 500.000 emplois. Et – oui, vous lisez bien – il manque 5.000 emplois à pourvoir en machinisme agricole. Faites passer le message !

     

    Choix personnel, pour être tout à ces élections européennes, Michel Barnier arrête en mai son travail de Ministre.

     

    Une idée à promouvoir : celle d’une force européenne de protection civile en utilisant des unités nationales préalablement coordonnées ce qui n’est pas le cas actuellement; cela permettrait de réagir efficacement en cas de désastre civil – le tsunami de Messine, l’Erika, etc…

     

    Après le débat, on a échangé quelques mots dans l'escalier unique en colimaçon. A la question que je lui posais le Ministre m'a confirmé son souhait de changer le nom de Ministère de l'Agriculture et de la Pêche en Ministère de l'Alimentation. J’approuve !

     

    Les jeunes, que cela plaise ou non, sans Europe, on deviendrait les nouveaux esclaves des grandes puissances  continentales émergentes: Chine, Inde, Brésil...Pas bon ! Il faut une Europe à la hauteur de ceux qui grandissent. Pour cela on vote ! On fait voter les grands ! Soyez persuasifs, quel que soit votre département de vie, c’est de vous qu’il s’agit à travers ces élections.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : Michel Barnier hier soir au Café Rouge ; en dessous de droite à gauche Sylvain Lapoix, Michel Barnier, Eric L'Helgoualc'h, Emile Josselin - journaliste à 20 minutes, et me semble-t-il Jules République des blogs; puis Michel Barnier, Eric L'Helgoualc'h, Sylvain Lapoix, Michel Barnier; du côté des participants).

  • L'ami

    Le cours Legendre proposait le sujet ci-après aux élèves de 6 ème de 11 ans en 2005.

    Faites le portrait de l'ami idéal. Vous vous servirez pour cela des adjectifs découverts au cours des exercices et vous emploierez des personnifications et des comparaisons.

    L'auteur du texte ci-dessous a eu comme appréciation "Bon travail" avec une note de 16/20. 

       "L'ami idéal, pour moi, est un garçon de mon âge. Je le connais depuis la maternelle. Je vais faire son portrait. 

        Yvan a les cheveux noirs comme le jais. Il n'est ni trop gras ni trop maigre: il a le poids normal pour son âge. Il est grand pour ses onze ans.

        Avec les autres il se comporte bien; Il est sans complication. Au bord de la mer, on a passé une nuit à la belle étoile: on était bien sous la couette  pour s'endormir bien. Yvan sait aider ses copains. Comme moi il aime la musique et joue du cor. Il aime beaucoup lire et jouer aux jeux vidéos. J'aime bien son chat. Yvan est bon en natation et il a quelques médailles. 

       Il taquine beaucoup. Il est un peu moqueur. Il ne se vexe pas facilement. Il a bon carcatère. Il n'est pas timide. Mais il n'est pas insolent.

       Yvan est le copain idéal. Je souhaite que nous restions amis."

    Il y avait bien sûr une proposition de correction. La voici:

       "Bien qu'ayant beaucoup d'amis, il ne m'est jamais arrivé d'en rencontrer un qui soit à l'image de ce que j'attends de quelqu'un. En rêve, je me suis donc créé un ami qui serait le camarade idéal de mes journées. 

       Il faudrait qu'il ne soit pas plus grand que moi afin que, dans la rue, on ne se moque pas de nous. Il aurait les cheveux bouclés de la couleur de l'or avec de longues mèches tombant sur ses épaules; des yeux verts et pétillants qui montreraient qu'il est intelligent. Il aurait un petit  front et une bouche bien dessinée; le teint clair et le nez fin ainsi qu'une petite cicatrice sur la joue gauche pour faire croire à tout le monde qu'il a connu beaucoup d'aventures.

       Il aiderait les vieilles dames à traverser la rue ou à porter leurs sacs à provisions afin de faire de bonnes actions. Comme j'ai un petit frère, je voudrais que mon ami lui apporte un soutien scolaire, mais qu'il n'hésite pas à le gronder quand il fait des bêtises.

       Enfin je souhaiterais qu'il soit patient avec moi car je suis souvent boudeur. J'aimerais également qu'il ait bon caractère et que tout le monde l'aime pour cela. Je l'imagine aussi généreux avec tous les gens qui ont des difficultés dans la vie." 

    Ce texte est bien, à l'évidence, l'oeuvre d'un enseignant - ce qui n'est pas une critique négative mais signe un genre.

    En avril 2008 Yvan et le rédacteur du petit texte noté 16/20 sont-ils toujours d'excellents amis ? en toute réciprocité ? Je l'espère pour ces deux garçons malgré les aléas de la vie qui ont injustement frappé l'auteur, victime de l'incompétence d'adultes au pouvoir absolu. 

    J'ose espérer qu'Yvan apporte à son ami un maximum de soutien pour qu'il soit le moins endommagé possible au sortir de la passe difficile où il est encore enfermé.

    Attention les jeunes ! aux propos de qui dit vous vouloir autonomes et n'est pas prêt en fait à accepter cette autonomie !  Etre autonome c'est avant tout être respecté. Le rédacteur du texte présenté qui a voulu être respecté en a fait l'amère expérience. Les adultes n'ont pas écouté son désir légitime et l'ont sanctionné ! 

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr