Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

f ponchaud

  • François PONCHAUD: actualité Cambodge

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez . Merci.  10 septembre: 43 visites, 71 pages

    Espace Cambodge est animé par François PONCHAUD qui a révélé le premier le génocide qui se déroulait au Cambodge. Il était sur place !

    Prêtre des Missions Etrangères, sa « carrière » ponchaud fr 1.jpgs’est toujours déroulée au Cambodge depuis plusieurs dizaines d’années.

    Chaque année il nous donne le bilan des activités humanitaire menées par Espace Cambodge. 

    Voici le plus récent.

     

    Pour ceux qui connaissent le Cambodge, c’est dans 3 secteurs où aucune ONG ne travaille qu’Espace Cambodge est intervenu depuis quelques années en réponse aux demandes des villageois en liaison avec les autorités locales ou, carrément, à la demande de ces autorités.

     

    = Dans le secteur de PHUM KULEN PROM TEP (province de Préah Vihéar, 334 km au Nord de Phnom Penh) :

    - creusement d’une marre d’environ 5.000m3, tout au petit panier et à la houe.  

    - construction d’un petit barrage d’irrigation, proche du village Pyour Chrouk qui est devenu un pont au cours de sa réalisation.

    - construction d’un bâtiment de 5 classes, devant abriter 2 classes de maternelle, un centre d’enseignement à l’informatique et un Centre d’Education pour Tous.

    - aide continuée pour 240 orphelins avec comme don spécial de cette année une distribution de 29 bicyclettes en priorité aux plus éloignés et aux plus âgés, pour leur permettre de se rendre au collège. Un groupe de généreux donateurs de Blois va aider à en fournir une bonne centaine d’autres.ponchaud fra 4.jpg

     

    =  Dans le secteur de O REANG EUV (province de Kompong Cham), plusieurs villages ont demandé de l’aide pour creuser des canaux. Trois canaux de 5 kms étaient prévus, mais seulement un et demi ont pu être achevés, les pluies trop précoces ayant interdit le travail. La suite sera pour l’an prochain.

    Dans ce secteur une des joies de François  POUCHAUD est de « voir fonctionner les deux écoles maternelles mises en place l’an dernier. Plus d’une centaine de bambins de 5-6 ans sont en train de transformer l’ambiance des villages : ils saluent leurs parents et grands parents, chantent des contines  sur les mois, les jours, les lettres, l’hygiène…Les parents sont fiers d’eux, alors que dans les campagnes cambodgiennes, les enfants sont généralement tenus pour rien jusqu’à leur entrée à l’école. Du coup, un village très pauvre, situé à 5  km de ces écoles, a demandé qu’on leur en construise une ! Les parents sont fiers, mais un peu honteux de constater que les bambins connaissent les lettres qu’ils ignorent eux-mêmes. Un jour, presqu’à la cantonade, j’ai proposer de lancer un cours d’alphabétisation pour adultes. Un paysan s’est porté volontaire, bénévole, pour enseigner chez lui. Une douzaine d’adultes viennent étudier assidûment entre 11h et deux heures de l’après-midi. Alors que dans plusieurs endroits où des ONG ont lancé de tels programmes, il faut payer et l’instituteur et les élèves pour qu’ils viennent, là ce sont eux qui sont d’accord de venir, et même, pendant la saison des labours et du repiquage, de venir le soir et de se cotiser pour payer les recharges des accus nécessaires à l’éclairage, car il n’y a pas d’électricité…C’est vraiment émouvant de voir ces femmes âgées (n’exagérons  rien, 50 ans au plus), assises par terre, le bout de la langue entre les lèvres s’appliquant comme de jeunes enfants…

     

    =  Dans le secteur de PREK KRABAU, à 75 km au sud-est de Phnom Penh, nous venons de commencer la construction d’un bâtiment du collège local.ponchaud fra 3.jpg

    Une autre joie que je vous partage : un ami français, expert après de la Banque Nationale du Cambodge, a tenu à ce que je refasse en khmer, une série de conférences sur l’histoire du pays, que j’avais faites à l’usage des Français. J’ai donc été invité très officiellement par le gouverneur de la Banque Nationale, et ai fait un exposé pendant 6 heures, en sa présence et celle d’une centaine de ses chefs de service tous encravattés. J’avoue que je n’en ai pas dormi pendant les nuits précédentes, me maudissant d’avoir accepté, tant l’exercice me paraissait périlleux. On n’enseigne l’histoire dans les écoles que jusqu’à l’Indépendance (1953), depuis c’est le silence complet, car les implications politiques sont trop grandes. Tout s’est bien passé. Le gouverneur a été tellement séduit  qu’il a fait don, une fois de 1.000 dollars, et une autre fois de 5 millions de riels (1.250 dollars) comme contribution à notre travail de développement (j’avais pris soin d’afficher des panneaux !). Plus que la somme, toujours intéressante à recevoir, j’ai apprécié de constater l’intérêt de cet homme puissant pour des travaux au service des plus pauvres.

     

    Je serai en France en septembre-octobre. Voici quelques rendez-vous déjà fixés, d’autres le seront incessamment. Pour tout renseignement, adressez-vous à Espace Cambodge, 98 rue d’Aubervilliers, 75019 PARIS , tél 01 40 35 57 40 ou par mail à : espace.cambodge@wanadoo.fr

     

    15 septembre à Chartres (06 77 19 70 24)

    23 septembre aux MEP (Missions Etrangères de Paris), 128 rue du Bac à Paris

    28 septembre à Ferney-Voltaire

    30 septembre sans doute à Saint Martin le Vinoux

    07-08 octobre : Limoges ( La Joumart et La Bastide)

    13 octobre : Breteuil

    21-22 octobre : Nantes

    Entre le 25-28 octobre : Blois

    28-29 octobre Fronton (05 61 82 49 30)

    05 novembre : Ménilmontant (Paris) »

     

    Arrivé en 1965 au Cambodge, François PONCHAUD ponchaud fra 2.jpgest un des spécialiste reconnu du Cambodge.

    Il est l’auteur de plusieurs livres :

    Cambodge, année zéro, 1977, Julliard. C’est en 1975 que les khmers rouges ont pris le pouvoir.

    La cathédrale de la rizière, 1990, Fayard

    Ensemble, à la recherche de la lumière, 2004, ¨Phnom Penh

    Un brève histoire du Cambodge, 2007, Siloé

     

    Benoît Fidelin a fait un récit passionnant de la vie de ce prêtre, publié en 1999 chez Albin Michel : Prêtre au Cambodge – François Ponchaud, l’homme qui révéla au monde le génocide

     

    Si vous souhaitez aider ou continuer à aider le Cambodge via Espace Cambodge, envoyez vos chèques libellés à « Séminaire des MEP (pour F. Ponchaud) » à l’adresse suivante :

    Missions Etrangères de Paris, 138 rue du Bac, 75341 PARIS CEDEX 07 . Un grand merci pour ce peuple courageux. Personnellement une excellente amie médecin cambodgienne a laissé sa vie sous Pol Pot ainsi que tous  les membres de sa famille qui vivaient au Cambodge.

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr