Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

escroquerie

  • Escroquerie carte bleue

    Les futurs détenteurs de carte bleue savent l'existence d'escroquerie via cette carte. J'en ai été victime le week end de Pentecôte 2012 avec son utilisation au Pérou...alors que j'étais à Paris ! L'émission du 11 décembre 2012 de C dans l'Air à ce sujet permet de comprendre comment cela se passe. Alors voir ou revoir cette émission dans son intégralité jusqu'au lundi 17 est bien.                                                                                                                                              Un téléphone peut aider : information escroquerie au 08.11.02.02.17. Pour faire un signalement  on dispose de : internet-signalement.gouv.fr . Au quotidien, lors d'un retrait d'espèces ou lors du paiement de l'essence, camoufler avec la main disponible les chiffres du code que l'on est en train de faire; ainsi ces chiffres ne seront pas disponibles pour un éventuel prélèvement frauduleux. Autre chiffre à camoufler soit par du blanc soit par une gommette : celui du cryptogramme à 3 chiffres placé au dos.                                                                                                                                                               L'émission nous apprend qu'avec l'aide de commerçants complices il est rapide et aisé de recopier le numéro de carte et sa date de validité ainsi que la piste magnétique située au dos de la carte. Quand on vous dit "ça passe pas c'est démagnétisé", c'est faux!                                                                    De fil en aiguille au cours de l'émission on découvre comment en quelques minutes les données d'une carte bleue sont récupérées avec des prélèvements ou des paiements faits à l'étranger.                       Ne pas croire les propos de faux mourants prêts à donner de l'argent, prêts en fait à récupérer des données pour les utiliser en fraude. Ou encore le faux EDF qui va couper le courant si on ne paye pas; on paye et on transmet ainsi des données. On emploie aussi les faux cadeaux. Menaces, ou gratifications: tout est bon pour piéger le côté naïf présent en chacun à un moment ou à un autre. L'émission n'oublie pas de montrer les nouveaux modes de paiement à partir des téléphones portables, devenus de véritables porte-monnaie pour régler de petites sommes. La victime d'escroquerie est généralement remboursée; il faut porter plainte.                                             Garder en tête le conseil de cacher le clavier quand on compose un numéro de code. Et de rester vigilant lors d'achat via le Net. Merci Monsieur Calvi !                                                               Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr