Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

enseignement

  • Casser l'échec scolaire 1 ère 2008 !

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez . Merci.  24 septembre: 138 visites, 349 pages;

    Ce jour a vu se dérouler la 1 ère journée de lutte contre l’échec scolaire. Qu’en dire ?

    Simplement que pour avoir envie d’aller à l’école, il faut au minimum en apercevoir l’intérêt.

    Les « A quoi ça sert ? » et « Où ça va mener ? » peuvent être pour certains des questions auxquelles il y aurait lieu d’apporter des réponses.

    On considère comme des pré-requis acquis la nécessité d’aller à l‘école. Ce qui n’est pas.

    Le système scolaire encadré et rigide tel qu’il est ne peut pas aller de soi pour tous.

    Il faut, je pense, pouvoir le décoder. Et en montrer l’utilité.

    J’ai, avec des parents pourtant enseignants et en milieu plutôt qualifiée de favorisé, le cas d’une bachelière et plus qui n’a jamais été plus haut qu’une 4/20 en mathématiques, faute de ne pas avoir eu d’explication sur l’intérêt pratique de cette matière dans son quotidien. "Ah, " dit-elle "si l'on m'avait expliqué que grâce aux maths on pouvait construire un mur droit et plein d'autres choses, alors je m'y serais intéressée."

     

    Je n’ai rien contre le fait d’apporter un soutien scolaire là où il y a des difficultés. Le plus pertinent – mais on va me qualifier d’utopiste – serait d’accompagner chaque jeune à son rythme et selon ses forces et ses faiblesses. Ce qui commenc à être tenté. Ce n'est pas compliqué, cela demande essentiellement de l'implication humaine, de personne à personne, sans compter son temps et en dehors de l'école.

    Ce que font d’ailleurs les parents qui choisissent la formule de l’école à domicile. Puisque « aller à l’école » n’est pas obligatoire. Ce qui est obligatoire c’est l’enseignement, qu’il soit prodigué à l’école ou à la maison sous contrôle de l’Education Nationale.    

     

    J’irai voir Entre les Murs.

    Ce film a été tourné au sein d’un collège proche de chez moi. Avec cette France multicolore bien présente dans le XX ème arrondissement.

    Au vu de ce que j’ai glané quant au film, rien de nouveau  entre l’intérieur des murs et ce que j’observe à l’extérieur.

    Heureusement quelque part.

     

    Exprimez-vous les moins de 18 ans. Dites vos besoins.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr