Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

enfant surdoué

  • Repérer un NAT = Normaux ATypiques

     

    En ce jour du 8 mars 2008, jour de fête pour moi car jour correspondant à un événement du 8 mars 2005, anniversaire de 3 ans donc, voici ce qui sera sans doute pour certains une curiosité bien placée en ce jour de fête de la femme aussi.

    Il s'agit ni plus ni moins d'une approche vous permettant de repérer l'existence, peut-être insoupçonnée jusqu'ici, d'une ou d'un Normal ATypique (=NAT)proche de vous ou de vos connaissances. Peut-être quelqu'un de votre famille, de 0 à 100 ans, mais oui ! Je ne blague pas avec ça!

    Compte tenu du nombre non négligeable de cette population - si l'on veut s'exprimer en termes statistiques -car il s'agit de 2,3% d'une population tout venant quel que soit, grosso modo, l'endroit de la planète, population saine ne nécessitant pas de soin car non malade, population restant saine pour peu que les personnes la constituant voient leur existence reconnue, voici quelques pistes extraites du livre de Jean SIAUD-FACCHIN : "L'enfant surdoué. L'aider à grandir, l'aider à réussir.", 254 p., paru aux Editions Odile Jacob en 2002 pour la première fois et réédité.

    L'auteur, psychologue clinicienne, membre du laboratoir d'exploration fonctionnelle cognitive de l'hôpital de La Salpêtrière à Paris, attachée à l'unité d'adolescents de l'hôpital de la Timone à Marseille, et qui a aussi créé à Marseille une structure associative totalement ouverte à l'extérieur sur la ville, lieu très apprécié des jeunes précoces qu'elle a tiré d'affaires en aidant à lever le voile sur leur profil Normal ATypique fait par ce livre une démarche très raisonnable et claire.

    De même que la connaissance de ses origines est une nécessité que ressent tout être humain, de même la connaissance de sa manière de fonctionner sur le plan de base lié à la génétique lui est indispensable. Faute de quoi il risque de filer droit dans le mur ou bien ce sont les autres - ces adultes omniconnaissants a priori - qui l'y conduiront soit par ignorance soit par refus d'admettre ce qui se voit lors d'IRM. Car certains scientifiques, non NAT évidemment se refusent à voir  que le vert est bien vert et le rouge bien rouge !

    Ce qui serait sans importance s'il n'était pas question, en l'occurence, d'assurer une croissance correcte à ces petits d'homme Normaux, j'insiste. Car au quotidien pour les 2/3 d'entre eux ils sont plutôt malheureux qu'heureux d'être nés ainsi.

    ATTENTION ! Jeanne SIAUD-FACCHIN emploie l'adjectif "surdoué" car c'est un terme couremment utilisé. Il en va de même de quelques autres dont celui de "précoce" - totalement faux celui-là car jamais ces enfants ne vont faire quelque chose plus tôt, chose que réaliseraient plus tard l'immense majorité des autres. Il ne s'agit pas de "précocité" mais de fonctionnement différent tout le temps. Et puis ce mot "précoce", outre un emploi erroné dans ce cas, est très ennuyeux car il donne un petit air de privilège dérangeant. Or, avec ces jeunes là, on est loin des privilèges car 1/3 finiront complètement "out" (en total échec scolaire) et 1/3 connaîtront d'énormes problèmes scolaires... sans compter toute la souffrance extra-scolaire exacerbée par des différences qui les amèneront à douter de leur normalité. Et à faire aussi douter leur entourage de la normalité de ces jeunes atypiques qui dérangent par leur hyperperceptivité et ébranlent par une logique rigoureuse et un extrême bon sens les habitudes d'adultes gênés d'être jugés - sans d'ailleurs de volonté négative de jugement de la part de ces plus jeunes. Déstabilisés, certains adultes décideurs qui ne veulent jamais se remettre en cause ni remettre en cause leur science, vont adopter des positions de rejet extrême pouvant conduire à des erreurs dramatiques et même mortelles pour ces enfants normaux porteurs, comme la majorité des  autres, de beaucoup de richesses. 

    Voici donc le tableau de la page 120 de ce livre:

    *Ce que l'on observe: Résultats en dents de scie. Fort dans une matière une année et pas l'année suivante... et réciproquement.

     Ce que l'on peut comprendre: Investissement scolaire dépendant du rapport affectif et de l'estime envers l'enseignant. Test des limites de compétence des enseignahts. Besoin de cadre et de confiance pour fonctionner.

    *Ce que l'on observe: Demande constante de justification aux enseignants.

     Ce que l'on peut comprendre: Quête et besoin de sens pour fonctionner.

     *Ce que l'on observe: Participation active intempestive ou repli total.

      Ce que l'on peut comprendre: Avant et après l'enthousiasme pour l'école et la curiosité intellectuelle.

    *Ce que l'on observe: Bavard, dissipé, rêveur, agité... mais attentif.

     Ce que l'on peut comprendre: Mécanismes attentionnels spécifiques, besoin de faire plusieurs choses à la fois pour être attenti

    *Ce que l'on observe: Ne peut justifier ses résultats, a du mal à argumenter, à développer.

      Ce que l'on peut comprendre: Fonctionnement intuitif, analogique via l'hémisphère droit.

    *Ce que l'on observe: Expression orale brillante... mais écrit catastrophique.

     Ce que l'on peut comprendre: Décalage entre forme orale et écrite de la pensée. Blocage du passage à l'écrit.

    *Isolé dans la cour

    Rejet par le groupe à cause de la différence perçue, solitude par difficulté à trouver des enfants qui ont un fonctionnement et des centres d'intérêt identiques.

    *Mauvaises réponses ou absence de réponse chez un élève par ailleurs brillant.

    Hors sujets, réponse à côté, alors que les connaissances semblent intégrées.

    Différences d'implicites (présupposés tacites), importance donnée au sens littéral, pensée en arborescence et pensée divergente.

    Prochainement il y aura une interview de NAT qui a dû redoubler et errer dans le système scolaire et la souffrance avant  de connaîre son profil à 20 ans passés ! Cette connaissance - enfin ! - lui a permis de comprendre son échec scolaire (relatif : elle a fini par avoir son Bac) et rendu joie de vivre et courage pour toute la suite de sa vie et une vraie orientation pas faite avant !

    Courage à tous les moins de 18 ans , et aussi les plus !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr