Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

enfant placé

  • Enfant placé…Noël !

    Une petite fille a beaucoup prié le ciel. Cette Angélina aime beaucoup les chansons de Brassens.

    Elle le sait Angélina, ce poète de Sète a eu le génie de secouer son époque, de dépoussiérer les cœurs autant que les pensées de ses contemporains. Et ce qu’il a mis en musique, avec son charisme si particulier, est toujours d’actualité. On entend toujours Brassens et ses messages. Il est quelque part intemporel.

    Georges Brassens aimait la vie, aimait les autres, l’autre, quel qu’il fut.

    Angélina aussi porte dans son sœur le désir d’apporter du neuf. Davantage d’amour. Du haut de ses 9 ans elle a décidé de secouer le ciel pour ce Noël 2011.

    L’efficacité de la prière ? Elle y croit ! Pas une petite prière en passant, à peine effleurée pour se donner bonne conscience. Non. Une vraie prière soutenue, convaincue, sincère, une prière pour l’amour d’autrui.

     

    Il y a quelques mois sa meilleure amie, Sophiane, a été retirée d’un coup à ses parents, placée dans un foyer. Lettres témoignages des voisins et amis du couple, pétition au juge des enfants, intervention du directeur d’école : rien n’y a fait !

    Ce placement est sans motif. Sophiane est aimée, en aucun cas maltraitée ou négligée.

    Bien sûr le placement de Sophiane a été justifié sur le papier officiel… par des motifs disons fantaisistes, irréels car inexistants.

    Angélina a supplié le ciel, associant son ange gardien à sa demande. Tous les jours depuis le début de ce placement inutile et non constructeur, elle a imploré le ciel matin et soir, allant parfois jusqu’à le « gronder » de ne pas agir plus vite. Persuadée du bien fondé de sa demande. Associant à sa requête tous ceux et celles qu’elle pouvait convaincre : ses propres grands frères et grandes sœurs, ses amis et amies d’école, ses grands-parents, ses parents, etc…

    Courageuse ! Persévérante ! Sachant au fond de son cœur qu’elle sera entendue car la sortie de Sophiane de placement est juste.

    Le placement avait eu lieu fin juin, juste avant les vacances d’été.

    La miracle de Noël a lieu ! On autorise Sophiane à rentrer chez elle sans surveillance dès le vendredi soir 23 décembre 2011. Cela pour cinq jours de suite. De mémoire de juge ou d’Aide Sociale à l’Enfance, on n’a jamais vu cela ! Et le bruit court qu’elle sera rendue à ses parents, après une ultime semaine début janvier pour un bilan officiel psychologique.

    Avertie de cette bonne nouvelle, Angélina saute de joie, remercie le ciel et prie de plus belle… en reconnaissance et pour une sortie définitive la plus rapide possible.

    Elle est invitée chez Sophiane pour un goûter le 25 décembre. Angélina va lui apporter un de ces livres d’Histoire dont elle sait son amie friande. Et ce sera bonne humeur, rires, explosions de joie. La fête !

     

    Elles vont aussi ensemble penser et prier encore pour tous ces enfants placés qui devraient passer Noël chez eux. Tous ceux qui le veulent, au moins pour ce jour. Ce sont ces enfants là qui crient de déchirement en étant « coupés » de leur famille, empêchés de rentrer chez eux avec leurs parents à la fin d’une visite dite « médiatisée », une de ces visites imprégnée de férocité, de barbarisme dans un temps qui se prétend évolué.

     

    Un rêve que d’imaginer les enfants placés chez eux, en famille, le jour de Noël ? Les enfants placés qui souhaitent cela ?

    Mais toute innovation commence par un rêve. Les rêves d’aujourd’hui annoncent la nouvelle réalité de demain.

     

    En se revoyant Angélina et Sophiane vont retisser leur amitié. Sûr qu’elles iront dans la semaine voir La clé des champs, ce beau film d’observation et de contemplation de la nature, ce film de liberté. Sûr qu’elles rêveront de la liberté pour ces jeunes frères et sœurs encore enfermés, leur souhaitant la même liberté que pour elles, une liberté entourée de l’amour de la famille.

    Bon Noël à tous les enfants !

    Francoiseboisseau@wanadoo.fr