Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

droit des enfants

  • Janusz Korczak : respect des enfants

    der-fabert_couv_p1_h400.jpgJanusz Korczak (1878-1942), est un exemple. Ce pédiatre et éducateur a été le promoteur du respect des enfants, des futurs droits de l’enfant, l’initiateur de la future Convention Internationale des Droits de l'Enfant, C.I.D.E.

    En outre, il a écrit un livre à succès toujours parcouru avec bonheur : Le Roi Mathias, http://roi-mathias.fr. Il existe aussi l’Association Française Janusz Korczak, AFJK, http://afjk.org et http://korczak.fr pour promouvoir activement sa pensée et son œuvre.

    Enfin, depuis mai 1999, une bande dessinée explique qui était ce médecin d’exception.

    Qui est donc Janusz Korczak ?

    Né le 22 juillet 1878 à Varsovie Janusz Korczak exerce d’abord la médecine comme pédiatre. En 1912 il prend, toujours à Varsovie, la direction d’un établissement abritant les enfants abandonnés où il met en action sa pensée éducative. Puis en 1919, près de cette ville, il assume la direction pédagogique d’un lieu d’accueil pour orphelins de guerre.

    Arrive 1942. Alors qu’il a l’opportunité de partir, il choisit de rester avec les 200 enfants dont il a la charge et part avec eux en camp de concentration où il périt avec eux à Treblinka le 5 août.

    Les trente années 1912 à 1942 ont permis à Janusz Korczak d’observer, de réfléchir, de mettre en action, de se tromper, de se remettre en cause, de modifier son agir et de consigner par écrit une foule d’observations pertinentes grâce à son entraînement de clinicien

    Et l’essentiel de son observation tient en une phrase :

    « Les seuls experts des enfants sont les enfants », présente en page p. 368 de son livre « Comment aimer un enfant » pages13 à 348, suivi de « Le droit de l'enfant au respect » pages 349à 383. Traduits du polonais, tous deux parus en un seul ouvrage dans la nouvelle édition 2006 chez Robert Laffont, Réponses.

    Il y a, à l’image de Janusz Korczak, de nombreux parents attentifs à leurs enfants, de nombreuses personnes soucieuses de l’écoute des jeunes qu’elles côtoient habituellement.

    Aussi est-il heureux que cet homme exceptionnel, encore trop méconnu des enfants, vienne d’avoir le cœur de son œuvre, publié à nouveau depuis octobre 2009 aux éditions Fabert www.fabert.com, à l’occasion du 20 ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant sous le titre "Le droit de l'enfant au respect" de Janusz Korczak.

    Ce livre de 136 pages, de 3 euros 50, en format facile à transporter, démarre par une préface aux pages 7 à 12 de Bernard Defrance et Frédéric Jésu, deux participants actifs de l’association Défense des Enfants Internationale section France, association dirigée par Jean- Pierre Rosenczveig.

    Puis arrive Le Droit de l’Enfant au Respect de Janusz Korczak, traduit et adapté du polonais par Lydia Waleryszak, des pages 13 à 52. Il comporte quatre chapitres : Le manque d'estime et de confiance. Le dépit. Le droit au respect. Le droit de l’enfant à être ce qu’il est.

    Le texte intégral de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant, dite aussi Convention Internationale des Droits de l'Enfant, C.I.D.E. est ensuite présent des pages 53 à 85, suivie de deux protocoles facultatifs allant des pages 86 à 93 – l’un sur l’implication d’enfants dans les conflits armés, l’autre sur la prostitution et la pornographie quand des enfants sont impliqués.

    Arrive – pourquoi si en retrait ? – 4 feuillets consacrés à Qui était Janusz Korczak ? - né en fait Henryk Goldszmit - des pages 109 à 112.

    Le manuel poursuit – des pages 113 à 116 - par des mentions relatives à l’adhésion des pays à ces textes officiels, seuls les Etats-Unis et la Somalie sur les 195 pays siégeant à l’ONU ne les ayant pas encore signé lors de la publication de l’ouvrage.

    La signature de la France avec trois réserves est présente aux pages 117 et 118.

    Trois pages concernent les défenseurs des enfants des pages 119 à 121.

    Sont présents ensuite, des pages 125 à 135, des sites d’information sur les droits de l’enfant, des contacts utiles en France, pour achever par les références détaillées des 21 soutiens à ce livre.

    Ce bénéfice de 21 soutiens est énorme. Aux deux mentionnés, AFJK et DEI-France, j’en ajoute deux. L’un qui souligne un enseignant novateur dans la manière de faire participer activement les enfants à leur enseignements au lieu de les considérer comme des sujets passifs, c’est l’ICEM-Pédagogie Freinet ; l’autre pour jeter un lien vers tous les français en mentionnant la province, par la participation de la Maison des Droits de l’Enfant à Châteauroux.

    Voici quelques lignes que vous retrouverez dans ce livre de Janusz Korczak, publié en octobre 2009 :

    « Nous manquons de considération pour l’enfant car il ne sait pas, ne devine pas, ne prévoit pas ». (p. 20)

    « Nous mésestimons l’enfant car il nous semble qu’il a toute la vie devant lui ».(…)« Les heures et les années nous échappent. L’enfant, lui, a le temps. Le temps de vivre. » ((p.21)

    Pour 3 euros 50 les jeunes, faites acheter ce livre pour découvrir Janusz Korczak. Un prélude avant de passer aux 383 pages parus chez Robert Laffont.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration: couverture du livre)