Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

donatelle negro

  • CHIVA ou garder de précieuses veines

    CHIVA30 .5.10 003.jpgIl me paraît intéressant de relayer cette technique chirurgicale conservatrice qui permet à la personne soufffrant d’insuffisance veineuse à un point tel qu’il faut envisager une intervention de conserver une ou des veines atteintes.CHIVA30 .5.10 006.jpg

    Quelle utilité ? 
    Justement il y en a.
    Après ablation pure et simple de veines devenues variqueuses, la récidive est fréquente. De plus l’irrigation de la peau est moins bien assurée. Enfin, en cas de besoin – pontage, artérite, ou autre accident de la vie – une telle veine maintenue « en état de marche » est utilisable facilement et très vite, quittant un lieu du corps où elle était utile pour un autre point où elle est carrément indispensable sinon vitale.

    Cette technique n’a rien d’un rêve. Elle nécessite une équipe compétente et bien coordonnée en matière d’explorations vasculaires pour la cartographie veineuse en échodoppler préalable à la chirurgie ambulatoire.

    Voici un descriptif accessible à tous de ce qui est réalisé.

    « Traitement conservateur des varices

    L'insuffisance veineuse est une pathologie très fréquente qui atteint des millions de personnes.

    La dernière grande innovation dans le traitement des varices fut en 1988 lorsque Claude Franceschi décrit la Cure Hémodynamique de l’Insuffisance Veineuse en Ambulatoire « C.H.I.V.A. ».
    Avant la C.H.I.V.A. le seul traitement pour les varices était le stripping des veines saphènes par exérèse chirurgicale ou scléroses. Des nouvelles techniques comme le laser, la radiofréquence et la mousse sont également des méthodes destructirices. Tous ces traitements non conervateurs ne font que déplacer les problèmes sur d’autres veines qui deviendront surchargées et incapables de fonctionner normalement. 
    C.H.I.V.A., Cure conservatrice et Hémodynamique de l’Insuffisance Veineuse en Ambulatoire consiste à rétablir une circulation correcte au niveau des veines attteintes sans les enlever ou les détruire, par une intervention ambulatoire. 
    Grâce aux remarquables progrès en diagnostic instrumental, l’échodoppler permet d’établir une véritable cartographie du système veineux et de connaître les détails de la maladie variqueuse. 
    Ainsi le chirurgien peut adapter le traitement à chaque cas spécifique. 

    Voici le procédé.
    Les varices et tout le système veineux sont examinés par échodoppler pour établir exactement l’origine du reflux et de l’hyperpression. 
    On procède à un marquage préopératoire. 
    A travers de minuscules incisions de 2-3 mm sous anesthésie locale, on effectue la ligature de la veine selon le marquage.
    Ces ligatures, effectuées sous l’abouchement des veines communiquantes, permettent la correction du refluxet de l’hyperpression par des dérivations ainsi obtenues de la veine supeerficielle à la veine profonde. 
    La veine dilatée récupère ses dimensions normales en 6-8 semaines. 

    Avantages de ce traitement.
    Très efficace. Rétablit une fonction veineuse normale.
    Toutes les veines principales sont conservées et peuvent éventuellement être utilisées pour un pontage cardiaque.
    Traitement personnalisé, spécifique, qui tient compte des différences individuelles.
    Sans danger, sans douleur.
    Petites incisions de 2-3 mm avec résultat esthétique optimal. 
    Intervention peu invasive avec un risque mineur de récidive.
    Seulement anesthésie locale + sédation.
    Ambulatoire, quelques heures en clinique.
    Ne nécessite pas d’immobilisation.
    On peut continuer ses activités de travail et sa vie sociale.
    Moins coûteux par rapport au stripping.
    Applicable à presque tous les cas de varices. »

    La source de cette information est le confrère parisien, le docteur Donatella Negro, dont j’ai pu apprécier le travail de chirurgien chez des connaissances sur plusieurs années. 
    Précision : le marquage préopératoire est fait la veille de l’intervention, elle-même réalisée le lendemain matin; la sortie a lieu quelques heures plus tard. 

    On en saura plus en allant sur le site du Dr Negro www.drdonatellanegro.com.
    Outre la conservation du capital veineux, le Docteur Donatella Negro intervient en chirurgie esthétique.

    Mais c’est sur la technique du C.H.I.V.A. que je souhaitais, spontanément, attirer l’attention des moins de 18 ans, afin qu’ils la relaient auprès de leurs aînés qui pourraient en avoir besoin.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : schéma de Kanalko)