Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

degas

  • Ballade de la danseuse de 14 ans

    Degas.jpgJe viens de retrouver cette Ballade de cette petite danseuse de 14 ans, écrite à Copenhague. Le peintre Degas aimait la danse. Et cette petite - immortalisée - existe ailleurs qu'à Copenhague, à portée de regard pour tous, balletomanes ou non.

    Jespère que vous aurez envie daller la rencontrer, en vrai !

    Son regard faiblissait, ses vigilantes mains
    Pouvaient encore pétrir sans hésiter la cire 
    Même s’il lui fallait, matin après matin,
    Avec le quotidien éviter le délire.
    Pendant qu’il travaillait, l’hiver gelait les frênes.
    Ses amis s’exclamaient devant moi tour à tour
    Lui disant : « Que fais-tu ? Tu modèles une reine. »
    Degas, tu es mon père : merci pour ton amour ! 

    Et je naquis enfin sur un fond de grand vent
    Ballerine vivante devenue immortelle.
    J’eus droit à un tutu ; il était si content
    De m’avoir réussie, de me sentir si belle
    Qu’il caressait d’un air distrait les toiles pleines
    De scènes de ballets placées en contre-jour. 
    Je songeais qu’il voyait ma destinée lointaine. 
    Degas, tu es mon père : merci pour ton amour ! 

    Ma maison est rien moins qu’un musée imposant 
    Au sein de Copenhague et des voiliers oscillent
    Tout doucement au port car dans l’instant présent 
    J’entends la voix des flots qui près de moi babillent. 
    Coulée en bronze fin, plus que jamais humaine
    Dans le musée Carlsberg je poursuis un séjour
    Parfait. Admirée, j’y vis l’âme sereine.
    Degas, tu es mon père : merci pour ton amour ! 

    Envoi
    J’entends parfois craquer le fort bois des carènes.
    Je suis là, à vos yeux, exposée chaque jour.
    J’entends parfois frémir la petite sirène.
    Degas, tu es mon père : merci pour ton amour ! 

    Françoise

    Moins de 18 ans qui ne connaissez pas encore Degas, cest le moment daller à sa rencontre. Ceux qui le connaissent apprécient ses œuvres très probablement.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : cette petite danseuse de 14 ans)