Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chine

  • Wang Li, guimbardes et flûte à calebasse

    Wang Li est un musicien d’exception. Il est à entendre par les amoureux de musique, de beauté, d’excellence.

     

    Pas du tout habituée à ces instruments du fin fond de la Chine, j’ai trouvé géniaux et l’interprète – Wang Li - et les deux instruments qu’il utilisait dès la première fois où je les ai découverts.

     

    Aussi j’invite à aller écouter Wang Li au Musée Guimet le vendredi 11 mars à 20h30 tous les musiciens ou/et amateurs de musique qui le peuvent, géographiquement, ainsi que financièrement.

     

    Voici la présentation de la soirée par le Musée.

     

    « « Il est au comble du bonheur. Il m’amène à la promenade en jouant le Huang, quelle joie ! »

    Jun zi yangyang dans Shi jing,  Wang feng, 500 av. JC, Chine.

     

    La guimbarde est l'un des instruments de musique les plus anciens, mais aussi l’un des plus mystérieux. On la retrouve dans de nombreuses cultures et traditions à travers le monde.

    De par ses racines antiques, cet instrument simple est porteur d'une essence magique.

    La guimbarde chinoise - kouxian, ou kou-huang, est appelée « huang » (l’anche) depuis l’antiquité. Sa plus ancienne description se trouve dans un dictionnaire du IIème siècle, qui définit l'emploi de cet instrument ainsi que sa fabrication, en bambou ou en métal.

    Si cet instrument a disparu du centre de la Chine au XIVème siècle, il survit toujours au sein de la plupart des minorités chinoises. Pour certain de ces peuples, le kouxian est un instrument de langage que les jeunes filles utilisent pour exprimer l'émotion amoureuse à leur aimé. Ainsi, dans quelques régions du sud-ouest, le kouxian est réservé aux femmes.

    Wang Li, originaire de Tsinghao, a fait de la guimbarde son instrument de prédilection, se construisant progressivement un espace sonore de quête et de liberté.

    Mais Wang Li joue aussi de la flûte à calebasse, étonnant ancêtre du sheng chinois composé d’un résonateur en calebasse et de tuyaux de bambou pour le jeu ou le bourdon, de même qu’il pratique parfois le chant de gorge.

    Sa musique décline les nuances multiples des nuances vibratoires dont la guimbarde est capable. Elle ouvre sur un monde intérieur qui renvoie chacun aux échos de sa propre enfance, des tempêtes de l’âme aux remous de la vie, au silence.

    Ici tout n’est que souffle et vibrations, mémoires et visions. Son imaginaire est porteur de résonances à la fois intimes et universelles. »

     

    Prix des places : 17 et 12 €. Renseignements, réservations : 01 40 73 88 18 ou auditorium@guimet.fr. Musée Guimet : 6, place d’Iéna 75116 Paris. Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h, www.guimet.fr.

     

    Bonne soirée pour ceux qui pourront entendre Wang Li !

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Réflexologie Plantaire

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez   28 août: 81 visites, 129 pages

    Alors que nous baignons toujours dans les médailles gagnées aux JO de Pékin, voici une pratique que Marco Polo a  connu autant à titre préventif que curatif.

    Je connais Jean-Marc BOUDIER, sa professionnalité alliée à une gentillesse qui fait du bien, et c'est pourquoi je le signale aujourd'hui sur ce blog.

    "Le sourire vient des pieds". Ce proverbe chinois révèle en peu de mots une réalité que nous connaissons tous. A l'aise du côté des pieds et c'est le sourire qui illumine le visage. A l'inverse, pieds fatigués, souffrants, ou carrément douloureux et rien ne va plus.

    Le pied récapitule le corps; d'où par exemple les artistes qui peignent avec le pied. 

    C'est cette connaissance qui est utilisée par les chinois. Et que nous propose Jean-Marc BOUDIER.

    Je reprends là le texte clair de sa plaquette. Inutile de reécrire moins bien ce qui est correct.

    "A la fois stimulante et relaxante, la Réflexologie est une approche thépapeutique spécifique de type énergétique visant à mobiliser les processus d'auto-guérison du corps par le massage (pratiqué en exerçant une pression plus ou moins forte avec la pulpe des doigts) de zones et de points réflexes.

    Ceux-ci, qui sont situés principalement sur les pieds et définis selon une charte précise, correspondent à des organes, des parties du corps ou des fonctions vitales. Le champ d'application est très large pour cette méthode naturelle avec peu de contre-indications et sans danger.

    La Réflexologie est une médecine traditionnelle chinoise vieille de plus de 5 000 ans et plus que jamais d'actualité dans notre monde moderne riche en stress et en mauvaises habitudes de vie. En Chinois l'étymologie du mot pied signifie littéralement "partie du corps qui sauvegarde la santé ". Il est le miroir fidèle du corps et de l'âme, la "racine de l'arbre". 

    La Réflexologie est une technique simple et efficace, à la fois préventive et curative, s'adaptant aux besoins de chacun, qui permet de souffler, dse se recentrer et de se détendre. De plus, un court entretien ouvre et clôture la séance pour permettre de bien répondre aux attentes de la personne et de faire le point.

    Les soins prodigués ne s'opposent nullement à la médecine allopathique officielle, à laquelle ils peuvent tout à fait s'associer. Dans ce cas, ils ont une rôle complémentaire et ne remplacent en aucune façon la consultation chez un médecin ou le suivi éventuel d'un traitement médicamenteux.

    "Le sourire vient des pieds" (proverbe chinois)

     Jean-Marc BOUDIER  Tél. 06 87 23 31 08  

    Réflexologue certifié de la Faculté Libre de Médecines Naturelles et d'Ethnomédecine (Chaire de Réfléxologie) et de l'Institut Franco-Chinois de Réflexologie, membre de la Fédération Française des Réflexologues.

                               Revitaliser, rééquilibrer, désintoxiquer.

    Rosenstreich Jan.gif

          28, rue Pierre Butin   95300 - PONTOISE            

          Réflexologie Plantaire (Massage chinois des pieds) + Conseils en bien-être naturel (plantes, huiles essentielles,etc...). En cabinet à Pontoise ou visites à domicile sur rendez-vous

          Une séance dure en général 1 heure (prix 40 Euros ou forfait 5 séances 160 Euros)

    Possibilité de prise en charge financière par une mutuelle à raison de 10 séances par an remboursées à hauteur de 35 Euros (nous consulter pour plus de renseignements).

    La première séance de Réflexologie permet d'établir un bilan général, de commencer à identifier la cause singulière ou plurielle, des troubles et des déséquilibres.

    Les séances ultérieures affinent cette identification, précisent le protocole. Selon les individus et les problèmes, les séances seront plus ou moins rapprochées (en général une par emaine, puis une par mois voire ensuite une par an).

    Après chaque séance, il est recommandé de boire davantage d'eau pour mieux éliminer les toxines libérées lors du massage des pieds qui permet d'apporter un soulagement et une détente à des personnes de tous âges (à partir de cinq ans), sans danger et dans une approche holistique de la personne. " 

    Moins de 18 ans ou plus, bien des pays ont leurs médecines traditionnelles. Inutile de s'en priver quand elles peuvent apporter du bien être dans nos vies, en aidant à lutter contre les pollutions diverses qui nous encerclent. Ce qui est tout à fait compatible avec les technologies de pointe permettant d'intervenir ici où là dans le corps avec un côté invasif réduit chaque fois qu'il est possible.

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr 

  • Jean-Luc Romero,Sida et J.O.

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez, non classés pour l'instant en alphabétique  - 9 août 88 visiteurs

    A l'occasion des JO de Pékin je vous propose d'entendre et de voir en clip La Flamme d'Alango grâce au lien suivant:  http://www.wat.tv/video/flamme-www-alango-fr-2d46_89cl_.htmlCe clip est beau, dynamique, positif, joyeux, sportif, bien implanté dans la réalité de tous les jours et d’une grande qualité. Entendre La Flamme permet d'entendre le message que souhaite faire passer Alango, auteur, compositeur, interprète et producteur. La Flamme est tiré de l’album d’Alango appelé Lamaousong ce qui veut dire Beauté de la Lune.  Découvrez Alango, si vous ne le connaissez pas encore. 

    Je n'ai pas boycotté la cérémonie d'ouverture des J.O.. Je vous dirai demain.

     Ce qui n'empêche pas de vous rapporter la position personnelle de l'ami  Jean-Luc Romero  dans un commniqué de presse du 7 août 2008, par rapport à la position de la Chine quant aux séropositifs VIH/Sida.

     

    "7 août 2008 à 15 H 23 :
    « Séropositifs, boycottons la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques… à la télévision ! »  2008mexicoJLRomero.jpg

    Le 8 août sera une journée bien chargée dans le calendrier international : alors que s’achève la 17ème Conférence internationale sur le sida à Mexico, s’ouvrira le même jour les 29èmes Jeux Olympiques à Pékin.

    Deux événements essentiels à l’échelle mondiale et donc forcement traités de la même façon par les gouvernements du monde entier … ? Non, vraiment pas ! Alors que la Conférence de Mexico était marquée par une liberté de ton, une énergie militante, des échanges bouillonnants, une envie de changer le monde pour le bien être de tous, bien des gouvernements du monde y ont brillé par leur absence, provoquant la colère légitime des acteurs de la lutte. Paradoxalement, dans une ambiance de censure - malgré les promesses maintes fois renouvelées des autorités chinoises, encore bien trop de sites internet d’information seront censurés -, les représentants du monde entier vont partager les tribunes présidentielles avec les officiels chinois qui vont pouvoir triompher, après des menaces, bien théoriques pour certains, de boycott.

    Bien évidemment, ces tribunes chinoises seront bien garnies : on pourra y retrouver des visages connus de tous les français comme par exemple ceux des personnalités politiques de premier ordre qui ont préféré venir aux Jeux Olympiques plutôt que de passer quelques heures avec les 23.000 acteurs de la lutte contre le sida à Mexico. Pourtant, 2 millions de morts par an, cela vaudrait-il moins que des danses et des feux d’artifice ? 2,7 millions de personnes nouvellement contaminées en 2007, n’aurait-ce pas été une raison suffisante pour que la France soit représentée par au moins un membre du gouvernement ? Manifestement non.

    Alors, d’ici on peut déjà entendre les beaux discours sur l’idéal olympique, sur les valeurs d’amitié, de respect de solidarité et d’engagement, les félicitations, les autocongratulations, les tapes dans le dos, les sourires de façade. Mais concrètement, qu’en est-il des fameux droits de l’Homme qui ont été portés comme un étendard par bon nombre de dirigeants pour annoncer un possible boycott de la cérémonie d’ouverture ?

    Rien ne s’est amélioré pour les droits de l’Homme en général en Chine. La peine de mort y aurait-elle été abolie ? La liberté de la presse serait-elle devenue une réalité ? Quant au Tibet qui a fait la une de l’actualité pendant bien des semaines ; ses morts auraient-ils « servi » à faire avancer cette cause juste ? Quant aux personnes touchées par le VIH/sida ; la Chine aurait-elle suivie l’exemple des Etats-Unis en autorisant l’entrée des personnes touchées par le VIH/sida sur son territoire comme elle s’y était engagée auprès du Fonds mondial il y a quelques mois?

    A toutes ces questions la réponse est simple : non !

    Aujourd’hui, encore, 33 millions de séropositifs dans le monde sont toujours interdits de territoire chinois. Le mur de la Honte ! Il faut prendre un exemple très concret qui parlera à tous : aujourd’hui, un grand champion comme Magic Johnson, séropositif depuis 16 ans, médaille d’or aux JO de Barcelone, membre de la fameuse « Dream Team » ne pourrait pas assister à ces Jeux. Il n’aurait pas eu le droit de poser le pied sur le territoire chinois à cause du virus dont il est porteur. 25 ans après le début de l’épidémie, alors que la Chine a plus de 700.000 personnes séropositives sur son territoire, elle fait comme si le sida ne la concernait pas. La Chine se bande les yeux et, dans le domaine de la lute contre le sida, il faut savoir regarder la réalité en face, les yeux grands ouverts.

    Alors, puisque la Chine boycotte les personnes touchées par le VIH/sida, puisque les intérêts économiques pèsent plus que les droits humains, que les officiels ne disent rien et se comportent ainsi en complices du régime communiste, Jean-Luc Romero appelle les personnes séropositives à faire la seule chose qui soit possible : « Séropositifs, boycottons la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques … à la télévision ! »."

    Les jeunes, de nombreux pays n'ont pas affiché les chiffres du Sida chez eux au départ. J'ignore l'attitude de la Chine envers le VIH/Sida: je n'ai rien vu ni entendu à ce sujet, et les journalistes n'ont pas a abordé cette question quand ils avaient en face d'eux des journalistes chinois ou autres responsables, alors que le Tibet était largement mis et remiset re-remis sur le devant de la scène. 

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr