Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chamane

  • Olga Kharitidi, La chamane blanche

    olga kharitidi,chamanePetit dernier découvert en matière de chamanisme le livre d’Olga Kharitidi : La chamane blanche. Cette Olga se présente, au début de son récit, en tant que psychiatre exerçant à l’hôpital de Novossibirsk, en Sibérie.

     

    D’une famille de médecins, elle est jeune, aime son travail et se désole de la non réussite de ses compétences dans nombre de cas.

     

    Arrive un jour où elle reçoit en consultation, en quelque sorte privée, Nicolaï jeune homme originaire de l’Altaï. Un jeune troublé car son oncle, avant de mourir, lui aurait confié ses talents.

    Les circonstances de la vie conduisent assez vite Olga à accompagner une de ses amies, désireuse de soins chamaniques, jusqu’au village de Nicolaï.

     

    A partir de là, on découvre qu’Olga, psychiatre, est assez rapidement initiée au chamanisme. Tant et si bien qu’à son retour à Novossibirsk, elle intègre dans sa pratique médicale son apprentissage de l’Altaï. Elle semble obtenir des guérisons spectaculaires.

     

    Dans le cadre de son initiation, une consigne est donnée à Olga : ne passer à l’action que si et seulement si l’acte envisagé par elle doit apporter tout à la fois de la beauté, du bonheur, de la vérité, de la santé et de la lumière. Cinq conditions acceptables par tous.

     

    Pour le reste, on ne s’attend guère à trouver une psychiatre « convertie » au chamanisme

     

    Sur un plan général ce best seller, écrit en 1996, paru chez Pocket, est d'une lecture agréable. Personnellement, je l’ai examiné avec l’intérêt d’un observateur qui constate le mieux de malades réputés inguérissables hospitalisés en psychiatrie.

      

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : couverture du livre)

  • Corine Sombrun, chamane

     

    Chamane, etc….Que penser ? Qu‘en penser ?

     

    Corine Sombrun, suite à un décès, part en voyage. D’origine française, pianiste et compositeur, le reportage qu’elle fait de son voyage au Pérou pour la BBC connaît un franc succès.

    En conséquence, la BBC lui commande ensuite un documentaire sur les chamanes de Mongolie.

     

    Commande qui la conduit, là-bas, à être reconnue comme chamane. Chamane c’est-à-dire, en quelque sorte, personne apte à soigner pour ceux de là-bas.

     

    Durant 3 années, Corine Sombrun vit en Mongolie une sorte d’apprentissage.

    A l’issue duquel, vivant à Paris, elle s’efforce d’intégrer les connaissances acquises en Mongolie à sa vie classique précédente de tous les jours. 

     

    Ce nouveau quotidien se déroule sous le regard d’amis et connaissances.

     

         On observe, au fil des pages du livre Les tribulations d’une chamane à Paris Albin Michel,

         que Corine Sombrun est loin d’être toujours à l’aise dans ce nouveau mode de vie.

     

    Un parcours très inhabituel.

    A découvrir.

     

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr