Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cancre

  • Le Cancre, Jacques Prévert (4.2.1900 -11.4.1977)

    Elisa propose ce poème de Jacques Prévert qu'elle aime bien. Il s'agit du Cancre ou du moins d'un élève étiqueté tel. Car un cancre c'est selon Le Larousse "un écolier paresseux" et selon Le Robert "un écolier paresseux et nul". Ce cancre c'est un peu, voire beaucoup, Jacques Prévert lui-même qui étouffe à l'intérieur d'une salle de classe alors qu'il se passe tant de choses passionnantes à l'extérieur: les oiseaux, les bois, les champs...

    Lison ou relisons Jacques Prévert.44ae6ed0b4df7120f3f495d681c34b15.jpg

    Le Cancre

    Il dit non avec la tête

    mais il dit oui avec le cœur

    il dit oui à ce qu'il aime

    il dit non au professeur

    il est debout

    on le questionne

    et tous les problèmes sont posés

    soudain le fou rire le prend

    et il efface tout

    les chiffres et les mots

    les dates et les noms

    les phrases et les pièges

    et malgré les menaces du maître

    sous les huées des enfants prodiges

    avec des craies de toutes les couleurs

    sur le tableau noir du malheur

    il dessine le visage du bonheur.

    Cet élève nous rappelle-t-il quelqu'un ?

    Elisa nous propose de réfléchir:

    "Et si le cancre de Prévert c'était tout simplement l'enfant

    différent qui raisonne de manière différente avec son

    hémisphère droit et son hémisphère gauche, celui qui a

    une hypersensibilité, une émotivité extrême et qui perd

    ses moyens quand on l'interroge avec la peur de mal faire,

    la peur de donner une réponse ridicule...combien sont-ils

    et combien sont-elles à l'école primaire à avoir cette

    attitude ??? Cette attitude qui les fait passer dans la

    "mauvaise case" celle des cancres malgré eux...

    simplement parce qu'ils sont différents.

    Cher jeune qui lit ces lignes ou toi l'adulte qui

    travaille ou toi le grand père ou la grand mère qui lit

    ces lignes tu as des souvenirs d'école qui reviennent à

    ta mémoire et tu te souviens de cette situation que tu as

    vécue ou tu te souviens du copain, de la copine d'école

    qui était dans ce cas là..."

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr