Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cali

  • CALI, a singer, and DATI, a Minister

    CALI, a singer, and DATI, a Minister

    CALI and DATI: 2 names  in alphabetical order.
    CALI and DATI: 2 powers in meeting. DATI, a woman Minister of Justice, on the hand; CALI, a man - a real man - who invests heart, gift and energy in disrespected children's service, on the other hand.
    CALI, a famous singer, is also a 2 children's father with a family and a beautiful  native region where he is living.
    By the musical way CALI is valorizing the importance of the heart, of the strenght of a group of people and  the freedom.
    These natural wealths are  leading  CALI to build up an association called "L'Amour Parfait" (="The Perfect Love") in harmony with his brothers and sisters and friends from Vernet-les-Bains near Perpignan, France, city where CALI is born in 28th june 1968.
     
    "L'Amour Parfait" is become a partner of the association "Les Papas = Les Mamans" ("The Fathers=The Mothers"). "Les Papas = Les Mamans",
     or  lplm (the fathers= the mothers, or tftm) is in hard battle to win the fathers having a continuous and soft place in children's heart as much as  the mothers; this as often as that a divorce or a separation or other event  is breaking  the life of  a child or children less 18 years old.

    In clear, CALI and "L'Amour Parfait" are sustaining  "Les Papas=Les Mamans" against the injustices towards children and fathers created by
    a thing called justice. Yes !
    The celebrity  of  CALI  has allowed  CALI and Gérard REVEREND (the lplm chairman) to do a  serious step with Rachida DATI. Recently , CALI
    and G. Reverend have been received by Mrs DATI at  Law Office at 15H00 10 th marsh 2008. The aim of the meeting consisted in making "humanization" in case of separations. In particular spare children and fathers trouble to be disunite... for ever !

    CALI , a very good father for his children,  is having  compassion on children become "fatherless"  thereby. Because "condemn" a child to live without a father is equal to comdemn a child  to live as his father was died ! This is a sadistic legal disposition ! An ashamed state of things ! 

    In addition, CALI has wrotten a song called "Le droit des pères" (The fathers right) which  is enclosed in the album "L'Espoir" (The Hope) golden disc since february 2008, several days only after its coming out.
     
    Here are the words put on the rights of  fathers became "childrenless", these words say the thruth, even if they can shocked ! Unfortunately
    I - woman, doctor,  mother and grandmother - certify that the song says true !

    "Fathers' Rights

    To the devil with my pride, on my bended knees I beg All I want is that Justice becomes a bit more fair this time. To the devil with my pride, on my bended knees I beg  Because Justice was too fait this time.
    It's a tragedy a new step backwards Their biased murderous Justrice Deliberatlley placing it's fat arse on the Father's Right's
    Il's a tragedy a new race the wrong way round Justice deliberately placing it's fat arse on the Father's Right's
    If  I write to you today my son, from my night
    It is because you should know that if I have lost Everything  like a dog, I fought for my night to Love you as a Father can love. They have  let me wander without you. In my anger they have once again Taken the Father's Rights.
    They have left us aside like two dusters and shit to the Father's  rights If I write to you today it's because you must know that they only left me The right to call out your name to the wind I lost the most important battle, To see you growing every day my son.
    We are millions of father's with our faces pressed against the ground, In this prison, in this rap trap, in this misery, millions crying to lady justice Take  off the blindfold and see millions begging for father's rights.
    Do I go back into my night. NO. I won't leave you. NO, to watch you from afar is my only right I'll always have one hand on my heart the other on you shoulder, I'll come and see you in the distance At the school exit.
    My love, they won't take away from me, not them, not your poor mother My father's Eyes
    My love know that my hands will be torn on the iron fence, the money machine that they call Justice The old whore to who I piss on.
    Il the depths of my anger I want to commit murder, I have no bombs, No that disgusts me There is nothing lower you know than those who tear at the legs and the arms They will never tear away the heart from those you have not, you know, those who give us Crumbs of days for the two of us each month
    I want to commit murder at the depths of my prayers they have stolen my father's rights." 

    With english words there are the words in german "Recht der Väter", in italian  "il diritto dei padri", in netherlander  "HetRecht van Vaders", in polish "Prawa Ojca", in spanish  "El derecho de los padres", in arab, in French.
     
    Links to CALI:
    *official site: http://www.calimusic.fr
    *Cali's blog:  http://www.qui-se-soucie-de-moi.fr/blog/Cali/leblogdecali.php
    *list of concerts: http://www.infoconcert.com/html/artiste.php?id=26941
    *all the concerts on Asterios (official produceur of the Cali's spectacles): http://www.asterios.fr

    Links to Gérard Reverend, chairman of association "Les Papas=Les Mamans":
    *mobil: 06 07 55 83 71
    *E-mail: gerard.reverend@wanadoo.fr
    *web: http://www.lplm.asso.fr

    All things concerning the association  lplm are reproduced here  in agreement with lplm.

    I thank my brother for say to me Cali's action and the activity of the association lplm; I was in ignorance of lplm and Cali. And  however  I as they are working  in true  interest of the children.

    This blog that you are consulting, dear lectors,  has been created in favour of the less 18th years old generally,  not enough truly heard. Today, I lay the dates on this blog "prenonsla parole moins de 18 ans" (take the word less of 18th years old) when  I am saying the "sad" life of  unjustly  "enclosed" children.  The France, country of the human rights, is owning the ugly record and the painful honor to settle a great
    number of children ( about  135.000 )  in good physical,  mental and social health in inadequate places.  A great  number of these without history and glad children become S.D.F.(Sans Domicile Fixe = Without Home) when they are 18 years old ! Year after year, all these settled children are sustaining "psychological repeated rapes"and they are fed with lies. In 2007  Mr.Pierre NAVES, General Inspector at Health Ministry, has recognized on 30 th marsh that "A good half  - 70.000 children - would stay in their biologic family, the family where they are bornt !  ". Why a so great  cruelty ?

    Here are these dates:
    - 7 june 2007: Settled  children (Investigations  by  "Envoyé  Spécial", TV) (Enfants placés; émissionTélé d'Envoyé Spécial)
    -26 septembre 2007: The lost freedom of the settled children (La liberté peerdue des enfants placés)
    -18 october 2007: How can they dared ? (Comment ose-t-on ?)
    -14 november 2007: Settled wrongly children. (Enfants abusivement placés)
    -31 december 2007: Khrystel: settled children ! Mistake ! (Khrystel: enfants placés ! Abus !)
    -18 january 2008: Gaudard Khrystel: settled child ! (Gaudard Khrystel: enfant placé !)
    -26 january 2008: Twins 4 years old - a boy and a girl - in "dislove" !  (Jumeaux de 4 ans en désamour !)
    -29 february 2008: Settled twins 4 years old ! (Jumeaux 4 ans placés !)
    - 6 abril 2008: Cut off a son ! (Amputé d'un fils !)

    I am at your service, dear readers ! You can use my adress: francoiseboisseau@wanadoo.fr if ou want.  

    For you, less of 18 years old: vigilance and discernment ! And hope ! CALI, a great rugbyman before became a known singer, is in battle for help all the children who are without love by  false justice action !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Président N. SARKOZY: Bilan,Justice

    Après réflexion  c'est en tête à tête avec la télé, chez moi, que je suis entrée dans les 90 minutes d'interview du Président.
    A l'aise, en état de répondre à toute question, j'ai suivi avec attention chaque question et réponse.

    Nicolas SARKOZY, Président,  a remis en perspective les dizaines années d'endormissement qui  appelaient des réformes dont il était question année après année et qui n'étaient jamais faites.
    Il a martelé qu'il ferait son bilan devant les Français qui l'avaient élu en arrivant à ses 5 ans de mandat.
    Ce qui ne l'a pas empêché de détailler le déjà fait, notant au passage qu'à prendre une décision toutes les 10 minutes il pouvait avoir commis des erreurs. La répétition des "mea culpa" présidentiels  m'a un peu gênée quant à la "hauteur" présidentielle. D'un autre côté, un président proche, un président comme nous - avec une écoute des autres dont l'avis apporte un autre éclairage, avec des erreurs deci delà côté communication, avec une vie privée comme tout un chacun, etc....- du moins un tel président est-il un homme comme nous !

    Les journalistes présents y sont allés comme ils le voulaient, eux et le Président étant enclos dans les 90 minutes fixées.

    Ceux qui ne le savaient pas ou ne voulaient pas le savoir ont entendu à satiété que le Président consacrait un temps infini à son travail de Président. Que depuis son élection, le monde avait continué à bouger. Que la France avait des capacités qu'elle pouvait réveiller.

    Depuis l'élection, la France se réveille chaque matin au son du clairon du travail à faire et prend quelques heures de sommeil chaque soir avec la mélodie douce des réformes déjà mises en oeuvre.
    Lors de ce rendez-vous d'hier soir, 24 avril 2008, après un an de pouvoir, le Président a déroulé - à l'occasion des questions posées - la situation relative au pouvoir d'achat, à la réforme du Parlement, aux régimes de retraite, aux questions d'éducation et d'instruction, à la régularisation des sans  papiers, aux questions d'immigration, à la Chine et au Tibet, etc...

    Comme je l'ai déjà écrit sur ce blog,  je soutiens l'homme Nicolas SARKOZY devenu Président car c'est ce qui est le mieux. Elu pour 5 ans, dans un monde en accélération en matière d'échanges d'information - qu'il s'agisse de simple blabla  ou de variation du prix du blé au plan international - il est important de suivre celui qui a dans les mains les intérêts de la France. Il est important de voir ce qui a été décidé et mis en oeuvre en positif depuis l'élection présidentielle et ce qui va l'être.

    Je ne suis pas une inconditionnelle de n'importe quoi. J'entends bien ce que dit le Président, même quand ça me déplaît fortement. Par exemple hier soir à propos du droit de grâce. Droit de grâce collectif  ? Pas concernée, je passe. Droit de grâce individuel ? Zut ! J'entends le Président qui déclare ne pas vouloir s'en servir, assimilant cela à  une sorte de pouvoir  régalien. Damned ! Je comptais là-dessus moi !
    Pas comme condamnée ou condamnable mais quant à la position du Président vis-à-vis de la Justice. Plus précisément tout ce réel que ce blog fait connaître quand au triste sort des enfants placés injustement. Ces près de 140.000 enfants qui sont tout aussi importants que les membres de l'Arche de Zoé pour qui le Président se déplaça personnellement .

    Quand j'ai commenté ici le  6 avril 2008 le livre de Frédéric  POITOU  "Orphelin de mon fils",  je n'avais pas fait le lien entre l'identité confondu de ce POITOU auteur et du monsieur  qui  évoquait l'absence totale en 2 ans de rencontre avec son fils lors  lors d'une émission  télé dans laquelle le candidat SARKOZY  répondait à des français tirés au sort. J'ai en tête l'échange vers la fin d'émission. Le candidat: "Il y avait eu une décision de justice ?". Mr Poitou: "Oui." Le Président: "Alors, il n'y a rien à faire. La justice est indépendante comme vous le savez. On en reparlera à la suite de l'émission."(ndlr:  En sous entendu perceptible, on peut toujours essayer de parler. Car avant d'être un juge le magistrat homme ou femme a été un bébé sans signe particulier. Et j'imagine qu'en fin d'émission un verre de convivialité était offert !)
    A ce jour, j'ai été brieffée sur toute la suite.

    A ce jour, ce privilégié du tirage au sort n'est pas seul concerné par les bizarerries de la Justice. Cette justice indépendante, certes. Mais qui pour les enfants qu'elle a la manie de se kidnapper légalement est d'une grave incompétence, facilitée par l'absence d'enquêtes et de contrôles des magistrats et de leurs "petites mains" (services sociaux, psy....), facilitée par l'exclusion quasi totale des parents pourtant encore bien sur pieds, facilitée encore plus par les mensonges constants dans lesquels sont maintenus  ces enfants"placés", un summum d'horreur étant atteint dans le cas de enfants NAT( Normaux ATypiques), ceux que l'Education Nationale prend en compte sous le nom
    d'"élèves intellectuellement précoces" (voyez la récente circulaire en date du 17 octobre 2007).

    A ce jour, en lien direct avec Rachida DATI, Garde des sceaux et  Ministre de la Justice, l'association lplm(les papas=les mamans) portée
    à bras le corps par le chanteur  CALI a été reçue le 15 mars 2008 avec CALI par le Ministre pour "humaniser" les séparations liées à des divorces et où la loi intervient.

    Très bien  ces rencontres. Juste une gêne liée au  fait qu'il manque terriblement dans ses rencontres les principaux intéressés, c'est-à-dire les enfants qui sont quand même les premiers concernés ! Y'a pas à sursauter. Il serait tout à fait possible de convier une association représentant ces enfants là - enfants "placés", enfants orphelins d'un père toujours en vie, ou autres enfants non écoutés et enfermés  à tort !Cela n'a rien de théorique car une association de mineurs a  légalement le droit d'exister (voir article du blog le 8 avril 2008).

    Que faire ? suivre l'exemple de CALI et entendre le Président, Nicolas SARKOZY,quand il rappelle hier à Yves CALVI - journaliste dont j'apprécie le travail de qualité - qu'il y a une loi, qu'il  y a des lois et que tout Président de la République qu'il est il ne lui est pas possible d'aller contre la loi. Cela étant rappelé à propos des sans papiers.

    Dans le cas du proche dont je suis toujours responsable, il s'agit d'un NAT "placé". Ma demande est modeste et consiste, outre la sortie définitive de placement de ce jeune abîmé par près de 2 ans de maltraitance institutionnelle, à ce qu'un procureur ou un juge des enfants  ne  place jamais un moins de 18 ans repéré officiellement comme NAT ou précoce par un test approprié. A priori, mes interlocuteurs s'en moquent: leurs propres enfants, à eux magistrats, n'iront jamais vivre "placés" en foyer ou famille d'accueil.

    Reste donc à agir autrement. Message reçu, Monsieur le Président !

    J'espère que l'homme Nicolas SARKOZY est satisfait de sa prestation d'hier soir ainsi que le Président de la République.
    C'est un parcours exemplaire que celui de notre Président. De passage certain jour à La Rolanderie d'Orgerus j'avais
    recueilli par hasard des  propos admiratifs et flatteurs sur le parcours de celui qui était alors jeune maire de Neuilly
    et qui, bien avant tout cela, venait passer quelques heures de détente avec des personnes liées à  son milieu.

    Les jeunes, rien ne se fait sans travail, vous le savez. Surtout apprenez à bien  discerner le bon interlocuteur pour ne
    pas perdre
      temps et énergie

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • CALI et DATI

    C'est 2 noms par ordre alphabétique.
    C'est 2 forces en présence: une responsable de la Justice,d'une part,  un homme - un vrai ! - qui met coeur, talent et énergie au service d'enfants irrespectés, d'autre part.

    CALI, chanteur, est aussi le papa de 2 enfants, avec une famille et une région d'origine où il vit.
    Depuis ses débuts en chanson CALI  valorise  l'importance du coeur, de la force du groupe, de la liberté.
    Richesses naturelles qui vont le conduire à créer avec ses frères et soeurs et ses amis de Vernet-les -Bains - commune où il est né le 28 juin 1968 près de Perpignan -  l'association "L'Amour parfait". C'est cette association  fondée par CALI qui est partenaire de l'Association "Les Papas = Les Mamans".

    CALI, avant d'être connu du grand public comme auteur-compositeur-interprète, a été rugbyman  de haut niveau. Et c'est le hasard de l'échange de quelques paroles avec BONO lors d'une rencontre fortuite dans un parc près du Palais des Sports de Toulouse, après un concert de U2 en 1984 en ce lieu, qui fait basculer la carrière de CALI  du rugby au chant.

    Les relations de CALI et DATI sont claires:
    * Une lettre d'interpellation adressée en décembre 2007 par l'Association "Les Papas= Les Mamans" avec l'implication forte de CALI, courrier qui interroge le  Ministre de la Justice: " Madame DATI, que comptez-vous faire pour humaniser et optimiser les séparations ? etc..."
    * Une audition  le lundi 10 mars 2008 à 15H00 au Ministère de la Justice, CALI ayant à ses côtés  Gérard REVEREND, Président de l'Association
    "Les Papas = Les Mamans". Cette audition avait pour sujet les exclusions parentales lors des divorces et séparations. Le site de l'association de mr Reverend  fait mention des données ci-après:
    40 % environ des familles se séparent actuellement
    50 % des parents se retrouvent définitivement exclus de la vie de leurs enfants après 2 ans de séparations.

    CALI ne se contente pas de solliciter le champ d'action et de responsabilités de Mme DATI.

    Il fait plus.
    * Il soutient les analyses et propositons pour la Famille et l'Enfance faites lors de l'élection présidentielle 2007 par l'association "Les Papas = Les Mamans".
    * Il  offre à tous - grands et petits- par sa chanson les "1000 coeurs debout"  "l'odeur délicieuse de la liberté", chanson qui met en avant la force du coeur et des sentiments, la force de l'émotion partagée, la force d'une collectivité unie symbolisée par le chiffre 1000 mais qui est autrement plus nombreuse.
    Ces 1000 coeurs debout font partie de l'album "L'Espoir" qui a été disque d'or dès la 1ère semaine de sa sortie début février 2008.    
    Fin  mars 2008 a été tourné à Perpignan le clip de "1000 coeurs debout", CALI - toujours le coeur grand ouvert à son public -ayant convié tous ses fans à y participer. 

    Au sein de l'album "l'Espoir" CALI a placé une chanson ayant pour titre "Le droit des pères". Il n'est que trop vrai que la justice actuelle - sourde à l'écoute et au  respect des moins de 18 ans au pays dit des droits de l'homme  -  déchire sans humanité et sans appel des milliers et des milliers d'enfants "sur  l'infranchissable barbelé d'une machine à fric qu'ils appellent justice".

     

    OK. Ce sont les mains des papas qui se déchirent sur ce barbelé. Mais il me semble que CALI ne serait  pas oppoé à ce que j'étende les effets destructeurs de ce barbelé de sinistre mémoire depuis les papas jusqu'à leurs enfants sans défense et sans arme. Ces moins de 18 ans avec lesquels, par  incompétence grave, un certain nombre de décideurs se livrent à des "jeux" impardonnables, véritables  viols psychologiques aussi graves de  conséquences que des viols physiques et pour lesquels, à ce jour,  ils ne sont jamais inquiétés !

    Au pays dit des droits de l'homme !  Quelle honte !

    Je mets le texte en français de cette oeuvre de CALI, crue et vraie  car contant l'exacte réalité :

    Au diable ma fierté
    À genoux je viens supplier
    Je voudrais juste que la justice
    Soit un peu plus juste cette fois

    Au diable ma fierté
    À genoux je viens supplier
    Car la justice a été trop juste
    Encore une fois

    C'est une tragédie
    Une nouvelle marche en arrière
    Leur partielle, meurtrière justice
    A posé son gros cul sur le droit des pères

    C'est une tragédie
    Une nouvelle course à l'envers
    La justice a posé son gros cul
    Sur le droit des pères

    Si je t'écris aujourd'hui
    Mon enfant, de ma nuit
    C'est pour que tu saches
    Que si j'ai tout perdu
    Comme un chien je me suis battu
    Pour mon droit de t'aimer
    Comme un papa peut aimer
    Ils m'ont laisser errer sans toi
    Dans ma colère
    Ils ont piétiné encore une fois
    Le droit des pères

    Ils nous ont posé
    Toi et moi sur le bord
    Comme deux serpillières
    Et merde au droit des pères !

    Si je t'écris aujourd'hui
    C'est que tu dois savoir
    Qu'ils ne m'ont laissé
    Que le droit de hurler
    Ton prénom dans le vent
    J'ai perdu la plus importante
    De mes guerres
    Te voir grandir tous les jours
    Mon enfant

    Nous sommes des milliers de pères
    Le nez dans la poussière
    Les milliers qu'ils ont jeté
    Dans ce cachot, ce piège à rat, cette misère
    Des milliers à pleurer
    Madame la justice, enlevez vos oeillères
    Des milliers à mendier
    Notre droit des pères

    Je m'en vais dans ma nuit
    Non, je ne te laisse pas
    Non, je veille de loin
    Puisque c'est le seul de mes droits
    J'aurais toujours une main sur le coeur
    L'autre sur ton épaule
    Je viendrais te renifler
    De loin, à la sortie de l'école

    Mon amour
    Ils ne m'arracheront pas ça
    Ni eux, ni ta pauvre mère
    Mes yeux de père

    Mon amour
    Sache que mes mains se seront déchirées
    Sur l'infranchissable barbelé
    D'une machine à fric
    Qu'ils appellent justice
    La plus vieille des putes
    À la raie je lui pisse

    J'ai cette envie de meurtre
    Au fond de ma colère
    Je ne poserai pas de bombes
    Non, ça me dégoûte
    Il n'y a rien de plus bas
    Tu sais
    Celles qui arrachent
    Les jambes et les bras
    Elles n'arracheront jamais le coeur
    De ceux qui n'en ont pas
    Tu sais
    Ceux qui nous offrent
    Des miettes de jours pour tous les deux
    Chaque mois

    J'ai cette envie de meurtre
    Au fond de ma prière
    Ils m'ont volé
    Mon droit de père 

    Les liens vers CALI:
    *site officiel: http://www.calimusic.fr
    *le blog de Cali: http://www.qui-se-soucie-de-moi.fr/blog/Cali/leblogdecali.php
    *liste des concerts: http://www.infoconcert.com/html/artiste.php?id=26941
    *tous les concerts sur Asterios (producteur officiel des spectacles de Cali): http://www.asterios.fr

    Les liens vers le président de l'association "Les Papas = Les Mamans", Gérard REVEREND:
    *Mobile: 06 07 55 83 71
    *E-mail: gerard.reverend@wanadoo.fr
    *web: http://www.lplm.asso.fr

    Tout ce qui concerne l'association "les papas=les mamans" est reproduit ici en accord avec ladite association.

    Je remercie mon grand frère de m'avoir indiqué hier l'acharnement positif de CALI et de l'association lplm dont j'ignorais jusqu'à l'existence ! Alors que nous oeuvrons dans le même sens !

    Pour conclure pour ce jour j'indique les dates où vous trouvez sur ce blog des billets concernant cette même problématique de l'irrespect et de la destruction des "enfants placés" et de leur famille, traités "comme des serpillères" pour reprendre CALI. Encore que les serpillères soient, elles, mieux considérées de par leur utilité !
    Donc allez voir ce qui arrive aux enfants placés, non délinquants, à propos desquels ce blog est très vigilant et essaie de faire changer les choses:   
    = enfants placés (injustement): 7.6.07, 26.9.07, 18.10.07, 20.10.07,  14.11.07,  31.12.07, 18.1.08, 26.1.08, 29.2.08 etc...

    Et puis, en général, je rappelle que ce blog est né pour que les jeunes de 18 ans soient enfin écoutés pour de vrai et respectés en conséquence. Tous les billets sont écrits en ce sens.

    Quant à vous les moins de 18 ans: vigilance et discernement ! Et puis espoir: CALI est avec vous !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr