Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

c.michel

  • Christophe MICHEL acteur

    En préalable, vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez, non classés pour l'instant en alphabétique         

    Vrai succès pour Christophe MICHEL ! c michel 30.6.08 004.jpg

    Vraie délicieuse soirée hier au Théâtre du Temple où je venais tout spécialement pour assister à un moment de la vie sur scène de ce jeune ami et apprécier sa progression dans cet art somme toute ardu.

    A 20h30 donc, ce lundi 30 juin 2008, la salle est  pleine à craquer pour le spectacle de fin d’année des élèves de l’Ecole Internationale de Théâtre Béatrice Brout.

    Je me suis installée au 2ème rang,  en direct sur la scène, volontairement en extrême proximité. Ce placement quasi à toucher permet de saisir la moindre fausse note – en paroles, en attitudes, en costumes etc…

    Je n’ai pas été déçue ni agressée. Chance !

     

    Christophe MICHEL, non timide en étant discret, doté d’une large palette en sensibilités, intelligent et doué, s’épanouit à 1000 % au théâtre. Je le vois vivre à fond son art théâtral dans 4 scènes dues au talent respectif de Jean-Michel Ribes et Sacha Guitry.

     

    Christophe MICHEL est présent à fond dans Epistoles, avec Geoffroy Krych ; ils apportent tous les deux une drôlerie et une véracité excellente dans ce duo aux apparences hétéro/homo.

    Puis je le vois et l’écoute dans Remugles, cette fois avec Emmanuel Levain comme complice, pour classer en « remugles » la résurgence de paroles vocales en principe disparues.

    En faisant un détour par Sacha Guitry avec On passe dans huit jours où Christophe assure un rôle muet, très présent et très expressif aux mimiques nombreuses, tandis que Maryvette Lair et Emilien Fabrizio jouent la montée en puissance du cri du 3 ème acte que doit arriver à pousser une Maryvette sommée de « sortir ses tripes ».

     

    Enfin, magnifique, clôturant le spectacle, le Dimanche, toujours de Jean-Michel Ribes, avec  Marine Griset et Maryvette Lair partenaires de notre Christophe. Je ne m’attends pas à ce Christophe là qui va répondre à mes attentes au-delà de mes espérances. En mari et père de famille, attelé à ses tâches et responsabilités diverses – au travail, en famille, etc… -   depuis des années, dans le département de la Creuse , le voici, en robe de chambre en ce dimanche matin, confronté à l’arrivée impromptue d’un stylo-bille d’une demi-tonne qui vient de pénétrer dans la maison familiale en traversant la toiture. Chacun des 3 acteurs donne à plein la densité de son rôle : l’épouse et sa religion, la fille très attachée à son père et tout à fait actuelle dans ses propos et sa gestuelle, et Christophe - Frédéric sur scène. Au fil des échanges, l’époux et père qui entre deux répliques s’est mis en costume, découvre  par l’analyse de ce phénomène tombé du ciel que l’heure est venue pour lui d’aborder une nouvelle vie. Son avenir est neuf car il se sent et se sait appelé par Dieu en ce dimanche si particulier pour remplir une mission qui lui fait tout quitter derechef. Il part, Frédéric, approuvé par sa fille, léger bagage à la main, tranquille et sans question particulière.

     

    C’est là-dessus que s’achève cette fin d’année pour les élèves de Béatrice Brout. Les applaudissements résonnent. Et la foule attend les artistes à la sortie.

    Ceux qui le souhaitent peuvent aller regarder l’album photo ici ainsi que le blog : http://prenonslaparole.hautetfort.com 

    La photo jointe tout en haut a été prise dans le hall du théâtre à la sortie. Je tiens à ajouter ceci : parmi tous les talents nécessaires pour la scène et présente chez tous mes ami(e)s comédiens il y a la pugnacité. Cette qualité, Christophe MICHEL l’a reçue en partage au plus haut point.

    Très bon été, Christophe !c michel 30.6.08 006.jpg

     

    Cette permière partie est mise en article sur FaceBook ce 1er juillet 2008.

    La suite ci-dessous est réservée à ce blog. 

     

    Outre les scènes déjà mentionnées, je cite là toutes les autres :

    - Un crime au paradis (scène cinéma) avec Jean Reynes et Emilien Fabrizio

    - Les sœurs fâchées (scène cinéma) avec Florence Le Galès et Dorothée Wigdorowicz

    - Tenue de soirée (scène cinéma) avec Lilly Eido et Frédéric Lutaesher

    - Les mémoires d’un tricheur de Sacha Guitry par Franck Da Silva Giorcelli

    - Knock de Jules Romain avec Emmanuel Levain et Geoffroy Krych

    - Petites confidences à ma psy (scène cinéma) avec Elodie Cognard et Marine Griset

    - Le père Noël est une ordure avec Lilly Eido, Willy Liechty, Matthieu Hauret

    -Un mot pour un autre de Jean Tardieu avec Dorothée Wigdorowicz, Alexandra Louveau, Geoffroy Krych

    - La croisière en Egypte de Pierre Palmade avec Camille Ricard et Neb Zantic

    Il y a eu beaucoup de bonheur avec ces autres là. A côté du senti d’une salle – que chaque acteur reçoit pleinement – il y a l’applaudimètre qui est l’autre révélateur parallèle.

    c michel 30.6.08 008.jpgEn prenant quelques photos - plus haut à droite le Théâtre du Temple avec au fond la statue de la République,  j’ai abordé à la terrasse d’un café en face du théâtre Camille RICARD. Comme toujours avec la famille du théâtre le contact est immédiat ; présentation faite, je bavarde avec l’actrice qui a par ailleurs un gagne pain – un cas classique y compris parmi les plus grands. Camille a une maman super qui est là, ainsi que d’autres personnes de la famille. Neb ZANTIC, son partenaire pour La croisière en Egypte, arrive. Ils ont des projets …Photos, puis je rentre :du travail perso m’attend et je n’avance guère !c michel 30.6.08 009.jpg

    (à gauche: Camille et sa famille - Benjamin est à sa droite; phot de droite Camille et moi, Françoise, à sa doite)

     

    Les jeunes, parlant avec un de la famille de Camille, ce Benjamin là m’a dit son talent depuis toujours pour écrire et dessiner, illustrant ainsi sa pensée. Les talents personnels, nul ne peut vous les prendre. A vous d’en prendre soin, de les cultiver, de les développer : ils seront toujours source de joie et de bonheur pour vous !

    Autre point évoqué avec la famille de Camille: la motivation. Cette motivation qui déplace les montagnes ! Cette motivation pour ce qui vous importe, cultivez là ! les moins de 18 ans ! Et comme je l’ai déjà écrit ici : fuyez ceux et celles qui prétendre éteindre votre motivation ! Fuyez ! Bouchez-vous les oreilles ! Tirez-vous ailleurs. Ne montrez rien si ça doit vous causer des ennuis mais cachez précieusement ce trésor personnel, mettez- le à l’abri. C’est comme votre santé et vos talents votre capital à vous, votre richesse personnelle.

    Prenez grand soin de votre motivation ! de vos motivations !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr