Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bruno julliard

  • Roxane Decorte et Bruno Julliard en dialogue

     Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver . Merci.   3 octobre: 81 visites, 205 pages;

     Echange UMP-PS entre Roxane Decorte UMP et Bruno Julliard PS jeudi soir au Bistrot Gourmand. decorte2oct08 002.jpg

    decorte2oct08 003.jpgCe café politique est proposé par Aujourd’hui Autrement.

     

    Olivier Rouchon, d’Aujourd’hui Autrement et de l’équipe de Roxane introduit la soirée. Jonathan Denis, responsable d’Aujourd’hui Autrement, est aussi présent. A signaler encore la participation de Julie Hacquin, rédactrice en chef adjointe d'Au Coeur du 18 ème.

     

    Je souhaiterais des débats de cette qualité pour le bien des habitants de l’Ile de France, du Grand Paris et du Paris historique. On est très loin des barons, des éléphants, des manières de faire dont le citoyen lambda que je suis peut se demander parfois s’il s’agit de servir les Français ou d’autres centres d’intérêt. 

    Il se peut aussi, tout simplement, qu’il soit difficile de mouvoir ce qui existe, même si cela paraît judicieux, en raison de la résistance liée à une parfois grande force d’inertie de notre vieux continent. Inertie dont ne soufrent pas les 2 politiques présents hier soir, tous deux à l’heure, détendus, en bonne relation réciproque.

     

    Ce que cela fait du bien ! Enfin 2 politiques de 2 bords différents qui se parlent normalement. On est très loin du spectacle de nos séances parlementaires.                        decorte2oct08 005.jpg

     

    Bruno Julliard, à 27 ans, est membre du conseil de Paris et adjoint au maire de Paris, chargé de la jeunesse, élu sur la liste du Parti socialiste dans le XIII e arrondissement depuis mars 2008. Auparavant président de l’UNEF il nous explique avoir fait le choix d’un engagement syndical, plus concret pour lui que l’engagement politique. Approché par le maire de Paris Bertrand Delanoë dans le cadre de la lutte contre le CPE, il a hésité avant d’accepter. Hésitation compréhensible pour ce garçon qui aime à voir des résultats concrets pas trop différés.

    Ceci étant dit, cet élu est heureux de se trouver en responsabilité des jeunes : emploi, tutorat, logement, santé…Il a été surpris agréablement en découvrir une administration parisienne efficace. Déplore que le débat politique soit trop technique, trop administratif, au lieu de porter plutôt sur les idées théoriques, sur les questions de fond.

     

    Roxane Decorte est un pur produit du 18 ème arrondissement où elle est née, a été élevée, et a toujours vécu. Parrainée par Philippe Seguin en politique, elle affronte en 2008 Bertrand Delanoë dans le 18 ème lors des municipales. Elle est conseillère de Paris.

    Elle nous rappelle l’importance de la constance, de la patience, de la détermination. Siégeant à l’OPAC (Office Public d’Aménagement et de Construction), Vice Présidente de la Commission Urbanisme et Logement, elle pointe le retard pris en matière d’accession à un habitat digne. Sujet pour lequel elle avait fait des propositions budgétaires …lesquelles n’ont été suivies d’effet qu’avec beaucoup de retard, après que des drames liés à un habitat à risques se soient produits.

    Elle rappelle son désir d’audace pour Paris. Ainsi que les 2 voeux qu’elle a fait accepter à l’unanimité : l’un sur des résidences prenant en compte l’intergénérationnel, l’autre sur la prévention de l’alcoolisme chez les jeunes (voir la soirée du lundi 29 septembre au Trianon qui a accueilli 700 personnes).

     

    Jonathan Denis souligne qu’au cours du lancement lundi soir du n°1 d’Au cœur du 18 ème, Journal d’arrondissement, Roxane Decorte a prononcé les mots « Paris meurt-il ? ».Qu’en est-il ?

     

    Roxane Decorte répond que ce journal avait été annoncé par elle lors des municipales.decorte2oct08 004.jpg Elle rappelle que pour ces élections de proximité 1 électeur sur 2 ne s’est pas déplacé. « Paris meurt-il ? » est le titre d’un livre récent à caractère politique et économique de Guy Burgel, géographe. Roxane poursuit en citant l’exemple d’André Santini qui démarche les patrons pour faire venir des entreprises à Issy.les Moulineaux car disposer d’un pôle économique est important pour une ville. Pour elle Paris est en retard. 

     

    Jonathan Denis indique que les sondages donnent Paris en 3 ème position pour l’attractivité après New York et Londres. Peut-on faire mieux ?

     

    Bruno Julliard répond que oui. Il est en désaccord avec Roxane car il pense, lui, que Paris est devenu plus attractif depuis ces dernières années. Mais comme Roxane il regrette la faiblesse de la participation aux municipales.

    Côté urbanisme, il ne faudrait pas confondre le respect du patrimoine – les églises par exemple même si ce n’est pas sa tasse de thé -  et une frilosité pour ajouter une touche de notre époque. La valorisation du passé est insuffisante.

    Bertrand Delanoë avait la ville de Paris à redresser et il s’y efforce.

    Il y a consensus sur certains points, avec des défis à relever côté logements, transports …  

     

    Jonathan Denis demande si les tours font partie de ces défis ?

     

    Pour Bruno Julliard les tours sont un des éléments du débat. Anne Hidalgo – adjointe au Maire de Paris - a présenté le projet de tour décidée à la Porte de Versailles. Pour répondre aux demandes de logement, il reste la réquisition des logements vides. Ainsi que la réhabilitation de vieux immeubles de la ville.

     

    Il y a eu augmentation de plus de 20% des demandes de logement entre 2001 et 2008  précise Roxane Decorte, alors que pendant la même période les constructions neuves étaient divisées par 2. 

     

    Le débat s’élargit du côté des logements sociaux, leur implantation, les pourcentages par arrondissement, l’accession à la propriété après 10 à 15 ans comme locataires, l’immobilisme quand un logement social est attribué ou encore si la surface devient grande après le départ des enfants devenus grands, etc…

     

    Roxane Decorte souligne que la banlieue a un temps d’avance. Que personnellement elle ne souhaite pas des constructions de 15 étages avec uniquement des logements sociaux comme l’envisage Anne Hidalgo mais la présence conjointe de commerces et de logements. De son côté, dans le 16 ème, Claude Goasguen veut des logements sociaux. A Paris il y a le haut et le bas, le très aidé et le très aisé. C’est la classe moyenne qui n’a plus  accès  Paris.

     

    Un échange se déroule avec la salle faisant émerger d’autres points. Un salaire de 1 400 euros rend difficile d’habiter Paris. La couverture du périphérique pourrait libérer de l’espace. La construction de logements sociaux reste la priorité. Le paiement d’un surloyer est plus simple à acquitter plutôt que de déménager pour payer plus.

     

    La nécessité d’un pôle économique de développement à la Porte de La Chapelle avec émergence de ce lieu est un axe d’accord entre les 2 élus présents.

     

    Jonathan Denis relance le débat : «  Vous êtes tous 2 une nouvelle génération d’élus. Toi, Roxane, tu oses dire les choses. »

     

    Roxane Decorte évoque le club « Pari Paris » (ndlr : club de réflexion des jeunes UMP dont l'objectif serait de « rendre plus moderne» la droite parisienne). Ce groupe a été créé il y quelque temps avec Lynda Asmani, David Alphand et d’autres dont elle-même, cela pour réfléchir plus efficacement sur Paris. Un Paris qui n’est pas habité que de bobos. Où du porte à porte peut se faire pour parler aux habitants de leurs problèmes, de leurs souhaits.

     

    L’échange s’oriente alors vers le droit de vote des étrangers pour les élections locales et le PACS (Pacte Civil de Solidarité) en mairie avec mariage et adoption. Roxane Decorte a défendu ces projets.

     

    Jonathan Denis évoque l’action de Jean-Luc Romero dans ce dernier domaine et le peu de suite de l’UMP.

     

    Le Président Nicolas Sarkozy était favorable au droit de vote des étrangers rappelle Roxane . decorte2oct08 006.jpgIl n’a pas été suivi par sa famille politique. Jean-Luc Romero a beaucoup apporté et apporte beaucoup ; c’est un homme droit qui ne triche pas, qualités rares en politique. Il aurait été normal de lui proposer d’être tête de liste.

    Il faut des pionniers, en général.

     

    Une participante précise que Brigitte Kuster, Maire du 17 ème, dans cet arrondissement très catholique, a été montrée du doigt et de la voix dans les églises à propos du PACS en mairie.

     

    Un participant questionne : « Vous êtes tous 2 des fers de lance en politique. Où en serez-vous dans 10 ans ? »

    Question intéressante, qui débouche sur le constat que les personnes de la classe politique sont des salariés de la politique. Situation qui semble très française. Les quadras voire des quinquas auraient été sacrifiés au profit de toujours présents dans la politique depuis 20 à 30 ans et qui vont persévérer encore 10 ans.

     

    Bruno Julliard évoque les cycles, celui des succès de la droite puis le cycle actuel des succès de la gauche. C’est par les jeunes que la droite devrait se renouveler. Quant à lui, plus tard, il est certains combats qu’il ne mènera pas.

     

    L’opposition doit s’engager sur la durée rappelle Roxane Decorte qui évoque le blog de quartier de Pierre Vallet : Paris14. Elle se dit cohérente, directe, elle-même, ce qui se sent. Un ancrage local, comme le sien, lui paraît important.

      

    A Jonathan Denis qui pose la question du péage urbain, Roxane Decorte répond qu’une étude est faite avec le grand Paris.

    Il s’ensuit un débat à propos de la place de la voiture, de zones piétonnes, de ce qui est fait ailleurs, de la ville de demain.

    Au sujet de la pollution atmosphérique Roxane rappelle que 30% de la pollution est lié au bâti.

    La pollution sonore est alors évoquée. Tout est fonction du lieu d’habitat. A partir de là c’est la qualité de la vie qui est évoquée. Bon sujet que celui-ci mais sur quels critères bâtir cette qualité de vie ?

     

    Une visite du Marché « exotique » de Château Rouge  est alors proposée par Roxane Decorte car c’est un lieu impraticable le samedi et le dimanche. Est-il judicieux de maintenir en ce lieu un marché aussi important ?

     

    Jonathan Denis interroge : « Avez-vous confiance chacun pour vos groupes par rapport à Paris ? »

     

    Pour Bruno Julliard il reste à faire du positif. Après 2 mandatures, innover va être nécessaire. Et non se contenter de bons résultats d’élections.

     

    « Paris est fracturé en zones » selon Roxane Decorte pour qui, au temps de Jacques Chirac, existait une sensation d’unité de la ville avec le Samu social, Paris Santé, Paris Famille. De la publicité se fait pour l’inauguration du 104 rue d’Aubervilliers en octobre 2008, la question étant : les habitants vont-ils y trouver leur place ?

    En politique tant que du plaisir est trouvé, c’est bon.

    Et aussi on entre toujours en politique avec quelqu’un pour vous y introduire.

     

    Jonathan Denis est entré en politique par Jean-Luc Romero qui a eu ce soir un imprévu empêchant sa présence.

     

    Anne-Marie Engler annonce alors la tenue le 10 novembre au soir d’un Café Politique Psy au 3 Rue Dupuis avec le Docteur Marie-France Le Heuzey pour parler de la phobie scolaire et échanger là-dessus.

     

    Personnellement je sais gré à Roxane Decorte et à Bruno Julliard de la qualité de leurs échanges. Et je leur souhaite une suite au service de nos concitoyens conforme à leurs désirs.

    Pour plus de détails sur la soirée du lundi 29 septembre 2008 aller sur ce blog à la date du 30 septembre  sujet Roxane Decorte et Valérie Pécresse "Au coeur du 18 ème".

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : de haut en bas Jonathan Denis; la façade du Bistrot Gourmand; Olivier Rouchon,Roxane Decorte,Bruno Julliard etJonathanDenis - de gauche à droite, pardon pour les mouvements des interenants ! ;  Roxane Decorte,BrunoJulliard et Jonathan Denis en plein échange; Roxane Decorte,Bruno Julliard et Jonathan Denis en fin de Café politique). 

  • Decorte et Julliard au café le 2 octobre

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouvez . Merci.   30 septembre: 124 visites, 1151 pages;

    Café citoyen avec Roxanne Decorte et Bruno Julliard

    "Les nouveaux visages politiques gouvernent-ils Paris ?"
    Informations sur l'événement
    Organisateur :
    Type :
    Réseau :
    Global
    Heure et lieu
    Date :
    jeudi 2 octobre 2008
    Heure :
    19:30 - 21:00
    Lieu :
    Bistrot Gourmand (salle au 1er étage)
    Adresse :
    1 rue Charles François Dupuis, Paris 3ème (Métro République)
    Ville :
    Paris, France
     
    Coordonnées
    Téléphone :
    0675534770
    Adresse électronique :

    Description :

    L'organisateur est Aujourd'hui Autrement dont le responsable est Jonathan Denis JONATHAN DENIS.jpg

    Rendez-vous le jeudi 2 octobre de 19h30 à 21h pour le débat : "Les nouveaux visages politiques gouvernent-ils Paris ?".
    Café citoyen organisé au Bistrot Gourmand (salle au 1er étage), 1 rue Charles François Dupuis, Paris 3ème (Métro Temple ou République).

    Invités : - Roxane Decorte, Conseillère de Paris (UMP) et vice-présidente du groupe UMP
    - Bruno Julliard, Conseiller de Paris (PS), Adjoint au Maire de Paris chargé de la jeunesse
    Accès libre. Un échange intéressant, je pense, avec 2 personnalités PS et UMP.
    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo Jonathan Denis)