Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

boris cyrulnik

  • Boris Cyrulnik, « casser » la honte !

    honte.gifLa honte ?

    On connaît tous. Ou on a connu.

     

    Parfois pour des motifs aussi graves et sérieux que ceux exposés par Boris Cyrulnik avec son petit dernier paru chez Odile Jacob Mourir de dire la honte, 256 pages, 22,50€.

     

    Ou pour des raisons apparemment plus « légères » mais aussi importantes pour l’intéressé : un port de lunettes jugées disgracieuses; une trop petite taille, de l’acné en quantité; etc…

     

    Peu importe le motif.

     

    J’encourage les ex-honteux, les paralysés de honte aujourd’hui, les possibles honteux de demain à se saisir de ce livre.

     

    Le parcourir, le dévorer, le « manger » – voir à ce propos l’évangéliste Jean - devrait constituer une prévention efficace, même si elle n’est que partielle.

    Et aussi une thérapie pour les non guéris d’une honte qui a vieilli avec eux ou elles. S’installant, s’enkystant, persistant.

     

    C’est le moment de la déloger, de la « casser », de la jeter, de faire un de ces fabuleux nettoyage réussi d’avant Noël, d’avant ces fêtes de fin d’année et de début d’an nouveau.

     

    Faites-vous cadeau de ce livre. Ou faites-vous le offrir.

    La fin de la honte pour 22 euros 50.

    Qui dit mieux ?

     

    Vous indiquer ce livre de Boris Cyrulnik est un peu mon cadeau « perso » vers vous cher lecteur, chère lectrice, ou l’un ou l’une de vos proches – il est permis de n’être jamais ficelé par la honte ! – afin d’en finir avec cette empoisonneuse de vie. Et si la solution n'est pas écrit en direct dans les 256 pages proposées, vous saurez la trouver, l'inventer pour vous.

     

    Puisque c’est possible, autant se délivrer de ce fardeau étouffant, paralysant.

     

    A côté de ce livre, Boris Cyrulnik, neuropsychiatre également éthologue, cet amateur de mer qui  habite sur la côte – j’ai vu sa maison de l’extérieur - est responsable d’enseignement à l’université de Toulon. Il a signé plus d’un ouvrages à succès, dont Un merveilleux malheur – à propos de la résilience.

     

    Moins de 18 ans – et plus – « Bonne prévention ! Bonne guérison ! »

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : couverture du livre Mourir de dire la honte)